AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de JosephAlexianHeartfire


JosephAlexianHeartfire
  13 mars 2021
• « Récit de ma vie d'aventures & de navigation » de William LEBLANC, publié chez Au vent des Îles.

• J'ai commencé cette lecture à la suite de l'opération Masse Critique Non-Fiction : Penser demain, de février 2021.

• Quelle lecture que voilà ! Je précise tout d'abord que ce livre avait déjà été publié il y a de nombreuses années sous le titre de « Souvenirs d'un vieux Normand », et édité par Plon. Cette vieille édition étant devenue introuvable, c'est dans cette optique que le texte a été republié, en y modernisant le titre de l'oeuvre et lui offrant une couverture alléchante. Pour être tout à fait honnête, je connaissais vaguement l'oeuvre sous son ancien titre et ne savait pas en postulant à ce Masse-Critique que j'allais en réalité lire celle-ci, l'ancien titre ne m'aurait peut-être pas autant attiré que le nouveau... C'est finalement une bonne chose car j'ai beaucoup apprécié cette lecture !

• Je m'attendais à un récit relatant de nombreux voyages maritimes, avec un auteur ayant voyager de part et d'autres du globe, nous offrant des descriptions des différents paysages de celui-ci. Ce n'est pas exactement ce à quoi je m'attendais, mais pour le coup, c'est encore mieux ! le Vieux Normand nous décrit principalement l'île de Nuku Hiva, cette île où, avec son compagnon de la corvette La Boussole, il passera quelques années en compagnie des natifs.

• L'auteur nous offre ici un témoignage incroyable de la vie quotidienne ainsi que des rîtes et traditions des habitants de cette îles aux allures merveilleuses. On commence par des descriptions de la nourriture, très détaillées, avec des fruits locaux, des poissons et les quelques animaux, chacun ayant droit à sa petite description, couvrant leur aspects et leurs différentes utilisations. On parlera ensuite petit à petit des différents rituels et traditions du peuple canaque, offrant des représentations plus justes de ces gens, tant décrits par les navigateurs, avec si peu de justesse.

• On nous partage également l'histoire de Manou Tavayé, l'Oiseau Blanc, chef intriguant de la tribu des Atitoka. Manou Tavayé était un ami d'enfance de l'auteur, et leur rencontre improbable offre un deuxième récit fascinant au lecteur, on est véritablement transporté par le récit de cette autre vie d'aventure, semer de péripéties. J'avoue ne pas avoir réussi à totalement m'émouvoir de l'histoire de ce personnage, tant les malheurs de sa vie semble être dû à lui, et lui seul par son, comportement envers cette jeune fille de son passé. Son comportement par la suite a peut-être apporter de bonne chose, mais il n'en reste pas moins qu'il a brisé la vie de ses proches par sa bassesse passée. Je n'en parlerai pas plus ici pour que vous en gardiez la surprise la plus totale.

• le livre est plein de rebondissements, de sentiments de bonheurs comme de malheurs, de trahisons et d'amitiés. C'est un récit très complet, très humain, je ne m'attendais pas à en découvrir autant dans celui-ci... Quand l'auteur démarre son premier chapitre par un moment insolite de son enfance malheureuse, on pense ne jamais avoir le dénouement de cette histoire sordide... Et pourtant ! Tant de coïncidences et d'improbabilités dans la vie de cet homme, on comprend alors son avertissement dans l'avant-propos du livre : " Ce fond - et voici l'avertissement dont je parlais tout à l'heure - ne manquera pas de paraître invraisemblable à quelques-uns ". J'ai parfois eu du mal à croire à certains moments que tout cela soit possible, de façon si incroyable, mais à la fin de ma lecture, sans en connaître la raison, j'ai cru à la vie décrite par cet homme.

• Comme je le disais plus haut, le titre à été modernisé pour attirer un plus grand lectorat, pouvant, si on ne se fie qu'à celui-ci sans lire la quatrième de couverture, nous faire penser à un récit différent. Mais si le lecteur se laisse tout comme moi tenter par l'expérience, il ne le regrettera pas !

• La couverture est très attirante, c'est l'une des choses qui a directement attirer mon regard, car oui, comme beaucoup, je me laisse facilement influencer par l'aspect d'un livre, sans pour autant ne pas en consulter le contenu. Elle est tout simplement magnifique et reflète cette beauté des îles que l'on décrit tant, avec cet aspect, verdoyant, coloré, immense, offrant à l'esprit des aventures d'un simple regard. C'est une peinture de Titouan LAMAZOU qui a pour nom " Tommo et Toby". Je ne sais pas si c'est une erreur de l'éditeur, mais le tableau est nommé "Tomo & Toby" dans la mention faîte à la couverture du livre... Ce qui est dommage pour son auteur, même si il n'est pas fait grand mal ici car on peut facilement la retrouver malgré tout. J'adore cette peinture, c'est le genre d'oeuvre que j'aimerais avoir dans mon futur chez moi !

• Enfin, on retrouvera à la fin de l'ouvrage, après le récit de William LEBLANC, une postface de Jean-Jo SCEMLA. Celle-ci donne plus de détails aux lecteurs voulant s'approfondir sur les sujets abordés dans le livre, comme l'histoire de l'île de Nuku Hiva ou sur les auteurs ayant relaté leur découverte sur celle-ci et ses alentours.

• C'est une oeuvre très forte, humaine et qui donne lieu à la réflexion. Elle fera tantôt rêver par ses décors et sa bonté humaine, tantôt horreur à la penser de certains des événements encourus par les pauvres natifs. Elle laissera une trace indélébile en moi, et me confortera dans l'idée que la vie pourrait être bien plus belle si l'on pouvait se passer de la modernité ambiante.
Commenter  J’apprécie          152



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus