AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ladesiderienne


ladesiderienne
  25 avril 2016
CHALLENGE PAVES 2015-2016 (10/10)

C'est en cherchant un pavé dans ma PAL pour essayer d'avancer dans le challenge du même nom, que je suis tombée sur ce roman de Charlotte Link, auteure allemande que je découvre. Présentée dans la quatrième de couverture comme une spécialiste du roman historique et du thriller psychologique, j'avoue que les premières pages de "La maison des soeurs" m'ont déçue car elles m'ont plutôt évoqué une bluette sentimentale assez insipide.

Barbara et Ralph, un couple d'avocats allemands au bord de l'implosion, se retrouve coupé du monde par une tempête de neige dans la grande demeure que la jeune femme a louée pour les vacances de Noël au fin fond du Yorshire. Sans électricité, ni téléphone et avec très peu de vivres, cet isolement forcé va-t-il les rapprocher et sauver leur mariage ? Dans la remise où se trouve le bois pour alimenter la cheminée, par hasard Barbara découvre un manuscrit caché sous des lattes. Poussée par la curiosité et finalement n'ayant rien de mieux à faire (je vous ai dit que le couple battait de l'aile ...) elle en commence la lecture et c'est ainsi qu'une autre histoire (beaucoup plus intéressante) va se glisser à l'intérieur de la leur : celle de Frances Gray, l'ancienne propriétaire des lieux qui avant de mourir dans les années 1980 avait décidé de mettre par écrit son passé et celui de sa famille, intimement lié à celui de leurs voisins, les Leigh.

Peu à peu, je me suis laissée piéger par ce mélange de saga familiale qui passe par le roman historique et vire au thriller psychologique sur la fin (en cela la 4ième de couverture n'avait pas menti) si bien que les 720 pages ont défilé entre mes doigts. Oserai-je dire que l'auteure m'a rappelé Colleen McCullough et ses romans fleuves découverts au temps de ma jeunesse et que je prends toujours plaisir à lire ? (à condition bien sûr de remplacer l'aridité de l'Australie par le froid glacial du nord de l'Angleterre). J'ai beaucoup aimé les personnages de ce livre, pourtant aucun d'eux n'attire vraiment la sympathie. Aux femmes, on pourra reprocher à certaines leur autorité, à d'autres leur frivolité ou leur manque de caractère, quant aux hommes, ils ont tendance à noyer facilement leurs soucis dans l'alcool. Malgré cela, ils en deviennent attachants car ce qu'ils ont vécu expliquent ce qu'ils sont devenus. Avec une écriture fluide, Chalotte Link nous invite à un survol du XXième siècle depuis la lutte des femmes pour obtenir le droit de vote et le début de l'émancipation féminine dans l'Angleterre de 1910, jusqu'à la participation du pays aux deux conflits mondiaux. Elle ne se lance pas dans les détails historiques mais s'attache surtout à nous décrire ce que ces événements dramatiques ont eu comme conséquences sur la vie des protagonistes. Quant à la fin où le passé rejoint le présent, elle est pour le moins inattendue.

Le mélange des genres contenu dans cette lecture m'a convaincue et j'y accorde un 18/20. Après 3 grosses déceptions, je renoue enfin avec le plaisir de la lecture.
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus