AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aelynah


Aelynah
  01 juillet 2020
L'éditeur nous annonce ici un récit frais et sucré à la Meg Cabot. Ne connaissant que sa série « Irrésistible » plus chick-lit pour moi que YA je dois dire cependant que j'y ai retrouvé ce petit côté léger et addictif qui vous prend dans ses filets sans que l'on ne sache vraiment au départ pourquoi ni comment.

En suivant Keely, Andrew, Hannah, Danielle, Ava et tous les autres j'ai eu un sentiment de retour arrière et de nostalgie. C'est vous dire que mes jeunes années sont loin mais au fil des pages j'ai bien cru être redevenue cette ado avec ses doutes et questionnements face aux regards des autres et de soi-même. Alors que de frissons, de stress et de tension dans ma lecture mais aussi de belles résurgences du premier émoi, de ces prémices amoureuses avant la première fois et ou simplement le premier baiser.

Nous faisons donc ici une plongée dans l'adolescence de Keely principalement mais aussi de ses camarades. Car à cet âge, le besoin d'appartenance à un groupe, de reconnaissance sociale est fort. Keely et Andrew sont amis depuis avant leur naissance. Leurs parents les ont presque élevés ensemble presque comme une grande famille. Cela leur donne des liens forts, de ceux qui nous font accepter la bizarrerie de l'autre au même titre que la nôtre.

Cette année ils sont en terminale. La dernière année de lycée. C'est à la fois troublant de se dire que c'est la fin d'une période et exaltant car à la rentrée prochaine chacun partira vers un horizon nouveau pour la fac. Mais c'est aussi une certaine pression morale sur chacun d'entre eux de continuer à être dans le moule, à faire ce qu'il faut pour ne pas être différents. Keely supporte cette pression plus fort que les autres du fait de ce qu'elle finit par considérer comme une tare : sa virginité, surtout que celle-ci est devenue « connue comme le loup blanc ».

J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure. Elle a su donner à chaque personnage son moment de gloire mais aussi son pire cauchemar. Chacun va ainsi nous montrer à un moment donné son vrai visage. Et on se rend alors compte de ce que ces années-là ont comme impact sur notre adolescence et sur notre façon de la vivre. le regard des autres sur soi amène l'adolescent à réfléchir en fonction non plus de ses propres choix mais de ce qui semble le mieux face aux autres. C'est ainsi que nous aurons la vision des filles, de ce qu'elles croient que pensent les garçons sur le sexe, sur la virginité, sur ce qu'elles considèrent comme normal ou comme has-been. Cameron Lund nous apporte ce regard au travers des yeux de Keely qui ne sait pas quoi faire de sa virginité au point de proposer à son meilleur ami de l'aider à s'en débarrasser pour être ainsi « expérimentée » face à son crush du moment, le beau Dean.

C'est l'idée de base du roman si l'on suit le synopsis mais elle ne va apparaître qu'au milieu du récit. Et c'est tant mieux car nous aurons alors une vraie image d'ensemble de ce petit groupe d'ados. Mais aussi déjà des visions plus pointues de certains.

J'ai ainsi beaucoup d'affection pour Danielle, pour sa force de caractère face aux aléas de cette année de terminale. Je l'ai aussi détesté pour cette carapace qui la rendait parfois aveugle et machiavélique.Ainsi on trouve tout un panel de nos ados : la garce, le queutard, la fragile, le grande gueule, la naïve, le beau gosse cool, la délurée ... ils sont vos copains de lycée, vos amis, vos ennemis peut être aussi. Mais sans eux les années lycée n'auraient pas eu ce goût-là. Et Cameron Lund a trouvé la recette qui m'en a ramené les odeurs au nez, le goût à la bouche. Parfois sucrées, parfois amères aussi mais qui font ensuite des ados que nous étions les jeunes adultes que nous deviendront.

Tout ça pour dire qu'en fait je ne sais pas trop si c'est par nostalgie, ou non mais je me suis vraiment sentie prise dans ma lecture et Valou avec qui je partageais cette LC n'a pas fait mieux que de le dévorer aussi vite que moi.

En bref, on a vécu les rancoeurs, les émois, les jalousies et les découvertes le coeur battant comme si nous étions à nouveau à cet âge. Sans gros effort nous nous sommes projetées dans le roman, nous l'avons lu page après page le coeur battant et parfois les yeux au ciel. La plume de l'auteure a su toucher les lectrices que nous sommes et je crois que j'ai fait un voyage dans le temps avec ce roman. Et qu'en même temps je me suis pris un gros coup de vieux ... et de stress de voir arriver l'adolescence de mes filles. Une LC expresse qui nous a éclatée toutes les deux et fait vibrer à l'unisson de ces personnages attachants et touchants.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus