AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lellia


Lellia
  03 janvier 2012
Avant toute chose, j'ai découvert Karen Marie Moning avec Les Chroniques de MacKayla Lane et je dois dire que j'ai immédiatement accroché à son style. Ses histoires sont détaillées, les personnages relativement fouillés (plus que dans la plupart des sagas de Bit Lit que j'ai pu lire en tout cas) et le tout est suffisamment original pour être intéressant. C'est encore loin d'être de la grande littérature mais j'aime ses personnages mystérieux et ses univers obscurs et sensuels.

Cependant, ce premier ouvrage est bien en dessous des chroniques de MacKayla, Mme Moning reprend l'univers des Faë mais ne cherche pas à l'étoffer, voir même le réduit à une reine autoritaire qui pour s'amuser et pour se moquer du roi et de son bouffon vente les mérites sexuels d'un homme qui n'avait rien demandé à personne mais que tout le monde s'amuse à torturer pour son bon plaisir. Fort heureusement, l'Epervier ne joue pas sur la corde sensible et ne se montre pas plus plaintif que nécessaire. L'histoire ainsi posée, notre cher roi (dont j'ai déjà totalement oublié le nom tant il est anecdotique) demande au bouffon (Adam Black) de châtier Hawk l'Epervier en le liant à une femme de notre époque à la grande beauté mais qui s'est jurée de ne plus tomber dans les bras d'un homme à la beauté trompeuse (le pourquoi du comment étant vite trouvé et balancé avec autant de délicatesse qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine).

L'histoire en elle même est donc plutôt basique, une femme qui refuse d'aimer (mais qui aime), un homme magnifique et dangereux qui aime (ô surprise) et un elfe qui se met au milieu de tout ça…et qui n'aime personne. le souci majeur du récit étant la pauvreté des personnages et leur manque de profondeur. Enfin, ils ont bien quelques raisons d'agir comme ils le font mais malheureusement c'est tellement basique et téléphoné qu'on a tendance à ne pas y croire un seul instant. Malgré tout, le récit se lit tout seul, certains passages m'ont fait penser à ce que doit être un « livre harlequin » et on ne craint pas un seul instant pour la vie des personnages mais c'est bien amené et les actions se succèdent plutôt rapidement.

Je pense que c'est un livre que les fans de Karen Marie Moning aimeront malgré tout mais que les nouveaux lecteurs auront du mal à apprécier à cause de la platitude de l'ensemble. Et puis bon, suis je la seule à trouver que Hawk fait un mauvais Barrons ? J'ai même cru à plusieurs reprises que c'était le même personnage mais en moins charismatique. C'est vraiment dommage…mais ça ne m'empêchera pas de continuer à lire des ouvrages de cette auteur.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus