AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Croquignolle


Croquignolle
  02 août 2020
Je continue mes pérégrinations à la recherche d'un chef-d'oeuvre de la littérature érotique. Et j'ai bien cru, lors de la lecture des premières pages de ce roman, que j'avais trouvé mon bonheur !
Description des lieux, de la situation, des personnages, ambiance sensuelle et attirante, suggestions délicieuses... Tout y était !
Malheureusement, la machine s'est emballée après un tiers du livre environ.
Les scènes chaudes se sont succédées soignant de moins en moins la mise en scène, m'éloignant de plus de en plus de ce que recherche comme émotions à la lecture d'un tel livre. La jeune fille est devenue en très peu de temps une accro extrême aux plaisirs de la chair, une nymphomane mal dans ses baskets et dans sa vie en dehors du sexe.
Les situations devenues de plus en plus irréalistes, improbables, grotesques et dénuées d'humanité au fil du livre m'ont finalement agacée. Et c'est seulement pour connaître l'identité du fameux amant (dont j'avais découvert quelques secrets au long des pages) que je suis allée jusqu'au bout du livre.
L'auteur a voulu nous parler de liberté sexuelle... Moi j'y ai découvert un assujettissement triste qui restreint plutôt qu'il ne libère.
Je mets plus de 3 étoiles pour l'idée qui était pourtant géniale, pour l'écriture de Jean-François Mopin qui m'a plu et pour le tiers du roman qui m'a laissé croire à un coup de coeur.
Mais l'emballement général de la situation m'aura finalement laissée sur le quai alors que j'aurais aimé qu'on me prenne par la main et par les sentiments plus délicatement.
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus