AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de jeanbiscotte


jeanbiscotte
  03 octobre 2013
Quel livre formidable !
C'est l'une des premières fois – si pas la première – que je suis incapable de me replonger directement dans un nouveau livre. C'est dire si Speed Queen m'a marqué !
Pourtant, le thème n'est pas extraordinairement original, mais les chevauchées – virées serait plus exact ici – sauvages à travers les États-Unis, les tueurs en série – les tueurs à la chaîne dans ce cas précis, rien à faire, ça m'attire toujours. Alors si à cela on ajoute le nom de Stephen King, je ne résiste pas. En effet, le récit se présente sous la forme, pour le moins originale, d'une confession enregistrée par une détenue, Marjorie, attendant son exécution. Dans son grand déballage, elle répond aux questions que lui pose Stephen King, lequel a acheté les droits pour écrire un livre sur la vie de Marjorie.
La forme du roman m'a totalement emballé. le fait que la narratrice raconte son histoire de manière totalement ouverte, avec une langue très orale, permet au lecteur de s'immerger complètement dans le récit, de le vivre, de partager les anecdotes, le quotidien – souvent monotone – de Marjorie dans sa petite ville paumée d'Oklahoma. Les nombreuses références aux voitures et surtout aux fast-foods permettent de se représenter parfaitement ces contrées méconnues qui constituent l'Amérique profonde, à mille lieues des images qu'on a l'habitude de voir.
On suit donc une héroïne tout à fait banale, une jeune femme comme il en existe des millions partout dans le monde. Une fille paumée, désoeuvrée à qui son père manque beaucoup – quoi qu'elle en dise – qui tombe amoureuse d'un type comme il en existe des millions partout dans le monde et qui ensemble font quelques bêtises. Et de fil en aiguille, d'accidents en mésaventures, ils se retrouvent pris dans une spirale d'atrocités.
Le récit est construit de main de maître, l'auteur parvenant à rendre les confessions de Marjorie émouvantes, intéressantes, intelligentes, profondes par moments tout en maintenant une part de mystère quant aux événements qui ont conduit la jeune femme dans le couloir de la mort. le calme et la sérénité, au même titre que l'amour sans borne qu'elle a pour son fils et son mari, m'ont beaucoup touché et c'est la gorge nouée que j'ai refermé ce livre bouleversant.
Je tire mon chapeau à Stewart O'Nan pour ce splendide roman, cette fresque tragi-comique de l'Amérique profonde et ce monologue extraordinaire. Un livre poignant et superbe à ne manquer sous aucun prétexte.
Commenter  J’apprécie          61



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (6)voir plus