AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Zadgio


C'est avec grand plaisir que je vous présente ce roman, préquelle indépendant de « Qui a peur de la mort ? » et qui m'a été envoyé en SP par @ActuSF. Et franchement, c'était une petite claque que j'ai littéralement dévoré en 48h (dans le cadre d'une LC officieuse avec @les_mots_magiques_). Alors, il vous tarde de savoir pourquoi j'ai tant apprécié. En voici les raisons:

- le personnage de Phénix: tiraillée, sensible mais aussi terriblement badass, on s'attachera tout de suite à cet ange vengeur à qui on enlève tout. Privée de liberté, subissant des batteries de tests quotidiennes, ayant vécu la disparition de son meilleur ami et amant, exploitée en tant que l'une des plus formidables armes du pays, on ne pourra qu'aimer cet être n'ayant que 2 ans d'existence (mais 40 en apparence).

- le monde dans lequel Phénix évolue est particulièrement bien dépeint: haute technologie (télé en gelée étirée), nanotechnologies, droïdes de surveillance en forme d'araignée, véhicules en mouvement « vomissant leurs panaches toxiques » et bâtiments drapés de vignes à l'odeur doucereuse pour garder l'air. On s'y croirait, le tout avec en toile de fond une quête de l'immortalité de l'homme. On voyage également sur de nombreux continents avec un contraste marquée entre le continent africain, accueillant à bras ouverts les particularités de Phénix et le continent américain où l'on s'était occupé d'elle « comme on s'occuperait d'une vache qui finirait à l'abattoir à la fin de l'année »

- Des messages forts: la notion d'esclavagisme est touchée du doigt avec la présence d'une minorité exploitée, mettant en avant la bêtise, l'horreur et la méchanceté humaines face à la peur et à l'incompréhension de l'autre. Ce roman sert également à remettre en cause l'ingérence et l'omniprésence des entités étrangères et la corruption des entités au pouvoir. Il met aussi en exergue la quête illimitée des hommes vers le progrès en enfermant les speciMen dans des tours et en exploitant leur patrimoine génétique pour le bénéfice des plus offrants.

Ce roman est un hymne à la condition humaine pour nous extirper de notre quotidien et nous montrer une nouvelle fois ce qui compte réellement à savoir la vie. Je ne peux désormais que vous conseiller de le lire et j'ai hâte de découvrir d'autres titres de cette auteure.

Commenter  J’apprécie          70



Ont apprécié cette critique (3)voir plus