AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de fuji


fuji
  21 avril 2016
Imaginez vous à la terrasse d'un restaurant, observant un couple détonnant : Erik Orsenna et son papa, sosie de Clark Gable...
Ne soyez pas hypocrite, vous tendez l'oreille pour savoir ce qui les emporte dans ces discussions enflammées, tendres et drôles. Oui vous les voyez s'agiter car aucun des deux ne veut céder...

Vous avez saisi, ils s'engagent dans l'affaire de leur vie :l'origine de leurs amours, car sur eux et eux seuls dans famille, pèse un fardeau : le gène des amours impossibles.

Erik Orsenna est un conteur c'est indéniable et dans ce livre il se livre avec tout l'amour qu'il a pour son papa.

De l'opportunité d'un divorce quasi simultané, va naître une complicité qui prend son temps, qui se joue du quotidien et de la vérité pour s'approcher, s'apprivoiser entre père et fils.
Leur caractère mutuel va donner en offrande de beaux moments de tendresse, de drôlerie et de faconde que seuls ceux qui sont toujours capables de s'émerveiller, de rire comme des enfants peuvent vivre.

C'est surement le livre le plus personnel de l'auteur et indubitablement le plus doux.

Si comme l'auteur le dit un écrivain est une catastrophe pour sa famille, car il se nourrit de tout sans vergogne, c'est aussi cette faculté de redonner la vie.

Je vais ouvrir mon panier (celui de la mémoire) pour un examen de bonheur et garder précieusement le tendre sourire que j'ai en refermant ce livre.
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus