AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.65 /5 (sur 5657 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 22/03/1947
Biographie :

Erik Orsenna, de son vrai nom Éric Arnoult, est un écrivain français.

Il est né dans une famille bourgeoise, d'un père ayant des origines cubaines, dirigeant une petite entreprise de jouets, et d'une mère issue d’une famille de paysans luxembourgeois devenus banquiers saumurois.

Après avoir obtenu un diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris (promotion 1968) et deux doctorats en économie (1975 et 1976), il devient chercheur et enseignant dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement (université de Rouen, université de Paris I, École normale supérieure, London School of Economics).

De retour d'Angleterre, il publie son premier roman, "Loyola’s blues" (1974). Il prend pour pseudonyme Orsenna, le nom de la vieille ville du "Rivage des Syrtes" (1951), de Julien Gracq.

En 1981, il devient conseiller au ministère de la Coopération auprès de Jean-Pierre Cot, s’occupant des matières premières et des négociations multilatérales. Il a été la plume de François Mitterrand et conseiller culturel de 1983 à 1984 avant d’être nommé maître des requêtes au Conseil d’État en décembre 1985, puis conseiller d’État en juillet 2000.

Parallèlement à ses activités administratives, il écrit notamment des romans, dont "La Vie comme à Lausanne" (1977), prix Roger Nimier 1978. Erik Orsenna a reçu le prix Goncourt et le prix Goncourt des lycéens en 1988 pour "L'Exposition coloniale".
Ses contes, dont "La grammaire est une chanson douce" (2001), traitent de la langue française. D’autres livres abordent des sujets plus scientifiques ("Portrait du Gulf Stream", 2004) ou économiques ("Voyage aux pays du coton", 2006 ; "L’Avenir de l’eau", 2008 ; "Sur la route du papier", 2012).

De 1995 à 2001, il est président de l’École nationale supérieure du paysage (ENSP). En 2002, il est membre du conseil de surveillance du groupe Canal+ et il est membre du conseil de surveillance de Telfrance depuis décembre 2004.
Il est, depuis 2009, président du prix Orange du Livre. Depuis mars 2016, il est ambassadeur de l’Institut Pasteur.

La médiathèque à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise) porte son nom depuis novembre 2016.

Il est élu membre de l’Académie française au 17e fauteuil le 28 mai 1998.

site officiel : https://www.erik-orsenna.com/

+ Voir plus
Source : Erik Orsenna
Ajouter des informations
Bibliographie de Erik Orsenna   (82)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (133) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Intégrale 6 à la maison - 5 mai 2021 Hoshi, Erik Orsenna, Nathalie Saint-Cricq, Max Guazzini, Serge Moati, Lilian Thuram, Zahia Ziouani Artistes, humoristes, intellectuels, acteurs de l'actualité : chaque mercredi, nos invités se réunissent autour d'Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen pour proposer aux téléspectateurs une émission à la fois sérieuse et légère autour de la culture et de l'actualité, dans une ambiance chaleureuse et moderne.

+ Lire la suite
Podcasts (16) Voir tous


Citations et extraits (1505) Voir plus Ajouter une citation
Nibelheim   11 août 2007
La Grammaire est une chanson douce de Erik Orsenna
" Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t'aime.

Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.

Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite phrase.

Il me sembla qu'elle nous parlait :

- Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j'ai trop travaillé. Il faut que je me repose.

- Allons, allons, Je t'aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pieds.

Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.

Tout le monde dit et répète "Je t'aime". Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver. "
Commenter  J’apprécie          680
Erik Orsenna
Epictete   20 octobre 2015
Erik Orsenna
Avec Internet, l'opinion l'emporte sur le savoir.
Commenter  J’apprécie          709
Under_the_Moon   27 octobre 2012
La Grammaire est une chanson douce de Erik Orsenna


- Les mots sont de petites bêtes sentimentales. Ils détestent que deux êtres humains cessent de s'aimer.

- Pourquoi ? Ce n'est pas leur affaire, quand même !

- Ils pensent que si ! Pour eux, le désamour, c'est du silence qui s'installe sur Terre. Et les mots haïssent le silence.
Commenter  J’apprécie          590
Erik Orsenna
sagesse66   23 mars 2021
Erik Orsenna
Voyager, c'est glaner.

Une fois revenu des lointains, on ouvre son panier.

Et ne pas s'inquiéter s'il paraît vide.

La plupart des glanures ne sont pas visibles : ce sont des mécomptes ou des émerveillements, des parfums, des musiques, des visages, des paysages.

Et des histoires.
Commenter  J’apprécie          546
Erik Orsenna
Piatka   04 novembre 2019
Erik Orsenna
Lire ressemble à regarder l’horizon. D’abord on ne voit qu’une ligne noire. Puis on imagine des mondes.



Commenter  J’apprécie          542
PLUMAGILE   17 juillet 2010
L'entreprise des Indes de Erik Orsenna
*Lire ressemble à regarder l’horizon. D’abord on ne voit qu’une ligne noire. Puis on imagine des mondes.
Commenter  J’apprécie          540
Askascii   27 mai 2010
La Grammaire est une chanson douce de Erik Orsenna
Une phrase, c'est comme un arbre de Noël. Tu commences par le sapin nu et puis tu l'ornes, tu le décores à ta guise... Jusqu'à ce qu'il s'effondre. Attention à ta phrase : si tu la charges trop de guirlandes et de boules, je veux dire d'adjectifs, d'adverbes et de relatives, elle peut s'écrouler aussi.
Commenter  J’apprécie          510
Erik Orsenna
sagesse66   23 juin 2018
Erik Orsenna
Le jardin, c'est de la philosophie rendue visible...
Commenter  J’apprécie          441
lecassin   18 janvier 2013
Et si on dansait ? de Erik Orsenna
Il suffit à un point d'en ajouter deux autres pour que le final devienne suspensif. Et que l'espoir renaisse.
Commenter  J’apprécie          430
Erik Orsenna
sagesse66   29 janvier 2021
Erik Orsenna
Les pensées qui restent emprisonnées dans le cerveau manquent d'air.

Celles qu'on fait passer dans la bouche et jette dans l'air respirent mieux, forcément, et gagne en clarté ...
Commenter  J’apprécie          402

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Erik Orsenna, presque...

Erik Orsenna est un pseudonyme ?

vrai
faux

5 questions
93 lecteurs ont répondu
Thème : Erik OrsennaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..