AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Giratoire (11)

joedi
joedi   31 janvier 2016
Avec l'âge se perd l'évidence d'être en vie, le corps se flétrit, se salit, réclame des attentions, il faut l'entretenir comme un appareil ménager qui n'est plus sous garantie.
Commenter  J’apprécie          150
joedi
joedi   30 janvier 2016
À cette occasion il avait découvert qu'un pancréas était une masse granuleuse, coincée entre l'estomac et l'intestin, vaguement comparable à une langue tirée ou à un pénis ballant.
Commenter  J’apprécie          100
joedi
joedi   30 janvier 2016
Hautement inflammable est la haine, et quand elle brûle, peu de chance que le feu s'apaise, sauf événement exceptionnel, solidarité obligée en situation de catastrophe, inondations, tremblements de terre, crash aérien.
Commenter  J’apprécie          100
patatarte2001
patatarte2001   18 septembre 2017
Sa voix n'exprimait rien de particulier. Ni soulagement, ni anxiété. Cet homme, il aurait fallu le fendre en deux pour en connaître le contenu.
Commenter  J’apprécie          80
patatarte2001
patatarte2001   16 septembre 2017
Un jour, pourtant, la vieillesse et les complications du diabète raidiront ses doigts, noueront ses tendons, un jour il sera diminué, rétréci par la lessive de la vie, un jour il sera un manchot incapable d'empoigner le monde.Ce jour-là, ne regrettera-t-il pas d'avoir préféré la peur à toute autre passion ?
Commenter  J’apprécie          50
patatarte2001
patatarte2001   20 septembre 2017
La maladie ne se voit pas. La maladie travaille à l'intérieur, fait du corps un lieu étranger qu'on ne sait plus comment habiter, dont la forme change sans cesse. Parfois nacelle envolée, parfois lourde enclume.
Commenter  J’apprécie          40
patatarte2001
patatarte2001   17 septembre 2017
Vivienne s'était accroupie devant la roue, dos arrondi, dos en courbe, corps en virage, corps à négocier.
Commenter  J’apprécie          40
Anne50
Anne50   06 novembre 2016
A la dérobée, elle regarde ses propres mains, leurs articulations récemment épaissies. Quarante-six ans aujourd'hui. Mon visage qui va désormais sur sa vieillesse, sur lequel je vois affleurer les visages de mes ancêtres, toute une généalogie enfouie dans ma chair qui apparaît peu à peu, mon visage comme un puzzle de visages morts.
Commenter  J’apprécie          10
ArlieRose
ArlieRose   05 février 2016
"J'aime bien ces lieux de nulle part, jette-t-elle en remontant la rue d'un pas rapide. Ils apparaissent quand on arrive, ils disparaissent quand on les quitte." (p. 20)
Commenter  J’apprécie          10
Anne50
Anne50   06 novembre 2016
Marianne est indispensable à sa survie, elle est la boussole quand il perd le nord, quand un malaise le prend et que tous les points cardinaux se confondent, Marianne est une consolation, pour lui qui avance à travers des buissons d'angoisse, il a beau se faire étroit, toujours sa peau s'y accroche, s'y écorche.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    1653 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre