AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de christinebeausson


christinebeausson
  22 septembre 2014
À la recherche d'une auteur néo-zélandaise, ma curiosité a été interpellée par cette femme née à Auckland et qui vit en Irlande depuis l'âge de douze ans.
C'est la crise économique de l'après guerre qui a poussé ses parents irlandais à aller chercher une vie meilleure aux antipodes. La disparition mystérieuse de son père à été la fin de l'aventure néo-zélandaise pour le reste de la famille. le retour en Irlande a été un choc pour ces enfants Kiwi. "C'était comme un voyage dans le temps," nous raconte Julie, "la Nouvelle-Zélande était ouverte, laïque et égalitaire, un monde en Technicolor, l'Irlande en comparaison était un pays borné et conservateur".
Une des motivations de l'écriture de thriller de l'auteure est que pour accepter le grand mystère de ce qui est arrivé à son père, elle peut au travers de ses romans, raconter des histoires qui portent en elles un mystère et qu'elle peut résoudre à chaque fois.
Et bien voilà, j'ai été fortement récompensée. Cette étape irlandaise a été un vrai plaisir.
Le style de l'écriture est épuré sans être desséché, les paysages, les atmosphères, les caractères, les sentiments, les personnages ... Tout est très juste, poignant et représentatif d'un milieu rigoriste.
Des récits de vies qui ont dérapé à un moment ou à un autre, nous sont dévoilés par l'intermédiaire de personnages qui sont des premiers ou des seconds rôles toujours attachants. Chaque histoire nous montre une facette d'univers qui s'écroule ! Mais nous ne serons jamais pris pour des voyeurs, des esprits malfaisants se réjouissant du malheur des autres.
Les secrets de famille, nous le savons bien et pourtant tout le monde nous le répète : .... ne devraient pas exister !
Commenter  J’apprécie          120



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (12)voir plus