AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de babel95


babel95
  09 janvier 2016
J'ai lu le roman La Mort est une femme comme les autres, de Marie Pavlenko, que m'ont adressé les éditions Pygmalion et masse Critique Babelio, que je remercie chaleureusement.

Je me faisais une joie de participer à la rencontre avec Marie Pavlenko… Mais des réunions « très importantes » – de celles auxquelles on n'échappe pas – en ont décidé autrement….
En revanche, je n'ai pas manqué une seule seconde de la rencontre des différents personnages du roman. La Mort (également connue dans le roman sous le nom d'Emm), sa Faux préférée, Suzie, jeune institutrice atteinte d'un cancer du pancréas en phase terminale, Anatole, un médecin sous l'emprise de sa folle de mère, Joséphine Paladru vont faire plus ample connaissance au cours d'une journée pas comme les autres – à l'hôpital, lors d'une manifestation gigantesque qui dégénère….et plus rien ne sera comme avant pour chacun d'entre eux.
Le roman de Marie Pavlenko est atypique – difficile de dire s'il s'agit d'une oeuvre fantastique, loufoque, déjantée….
Je dois avouer que dès le début, je suis entrée dans le jeu…. Et pourtant le récit du burn-out de la Mort avait de quoi déconcerter ; mais le texte est plein d'humour, il fait se succéder scènes dramatiques, poétiques, comiques - sans le moindre temps mort..
J'ai trouvé les personnages féminins d'Emm et de Suzie très différents mais particulièrement attachants.

En conclusion, le rythme et l'originalité de cette lecture m'ont beaucoup plu - à sa manière elle nous fait réfléchir sur notre relation à la mort, à la vie et sur la richesse des liens que nous tissons avec tous ceux que nous aimons.


Commenter  J’apprécie          210



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus