AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.17 /5 (sur 2378 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lille , le 30/09/1974
Biographie :

Marie Pavlenko est une romancière française, auteure d'ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse.

Elle obtient son D.E.A. de lettres modernes à Paris 3 avant de passer par l'École supérieure de journalisme de Lille.

En 2000, installée à Paris après avoir vécu un an en Jordanie, elle est journaliste (presse écrite), puis se lance dans la fiction (scénarios télé, cinéma, BD) en 2009.

En 2011, les éditions Scrineo débutent la publication du "Livre de Saskia", une trilogie à destination des adolescents. Le roman "La Fille-sortilège" sort en 2013 aux éditions Le Pré aux Clercs et obtient le Prix Elbakin 2013 du meilleur roman fantasy Jeunesse français.

Elle a également écrit "Je suis ton soleil", paru en 2017, salué unanimement par la critique. Depuis, Marie Pavlenko se consacre entièrement à l'écriture de ses romans.

Elle est lauréat du prix Babelio Jeune adulte 2019 pour "Un si petit oiseau" (Flammarion Jeunesse Romans).

son site : https://mariepavlenko.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/MariePavlenkolovesdragons/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Marie Pavlenko   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/marie-pavlenko-bientot-minuit-52896.html Avant de se faire un nom en librairie, Marie Pavlenko a été journaliste puis s'est lancée dans l'écriture collaborant à des scenarii pour la télévision, le cinéma et la bande dessinée. C'est en 2011 qu'elle se fait remarquer avec « le livre de Saskia » une trilogie à destination d'un public jeune adulte. Suivent « La fille sortilège » et « Je suis ton soleil » salués par la critique. Si dans ces romans jeunesse, elle ne dédaigne pas faire un pas vers le fantastique, elle s'essaie aussi avec succès à la littérature adulte. Elle publie ainsi en 2015 « La mort est une femme comme les autres ». Vous l'aurez compris, Marie Pavlenko aime sortir des sentiers battus, surprendre et se surprendre elle-même. Son actualité est double, « Un été avec Albert » et « Bientôt minuit », tous deux sortis chez Flammarion. Le premier à destination d'un public jeune adulte raconte l'été de Soledad. Après le bac, la jeune fille aurait aimé partir en vacances avec ses amis. Mais finalement, c'est chez sa grand-mère, récemment veuve, qu'elle passera la période estivale, loin de ses parents qui viennent de divorcer. Elle aime bien sa grand-mère, et les Pyrénées, c'est sympa, mais de là à y passer tout l'été… Ce sera pourtant l'été des tous les possibles et de tous les dangers. Un joli roman sur le lien intergénérationnel, le retour à la nature mais aussi une ambiance thriller avec un psychopathe trainant dans la région et s'attaquant aux animaux. Un roman jeunesse, idéal pour l'été ! L'autre titre de Marie Pavlenko, pour un public plus adulte raconte Emma et Lucien. Ils se sont aimés en secret, sans remettre en cause leurs couples respectifs et s'étaient promis de finir leurs jours ensemble. Les voilà veufs tous deux. Emma n'a pas oublié sa promesse mais Lucien a lui, la mémoire qui chancelle. le voilà en Ephad. Et pour Emma, cela ressemble à la prison, elle va prendre les choses en mains. Dans ce roman plein de drôlerie et de sensibilité, on rit, on pleure, mais on s'interroge surtout sur le sort de nos séniors. Et dans cette période où les personnes âgées ont été durement éprouvées, le livre de Marie Pavlenko pose des questions essentielles sur la façon d'accompagner les anciens dans leurs dernières années. Deux jolis romans donc, pour deux publics différents, certes mais qui ont ce point commun de parler de la vie, de la transmission et du temps qui passe. Deux romans d'une douce nostalgie. « Bientôt minuit » et « Un été avec Albert » de Marie Pavlenko, les deux livres sont publiés chez Flammarion.

+ Lire la suite

Citations et extraits (418) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89   15 novembre 2013
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
Je suis une orkla, sans foi ni loi, je connais ma place : celle que je prends, jamais celle qu’on me donne.



Commenter  J’apprécie          460
Ladybirdy   23 novembre 2019
Un si petit oiseau de Marie Pavlenko
J’ai l’impression qu’un corps d’homme brisé, peut-être un relent des guerres, justement, est plus acceptable. Une blessure, ça fait warrior. Pour une femme, dans l’inconscient de plein de gens, la féminité écorchée est une monstruosité.
Commenter  J’apprécie          452
florencem   04 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
-Ok, je te suivais. Et après ? [...]

-Eh ben, t'arrêtes ! Tu arrêtes tout de suite de me suivre ! rétorquais-je.

-Impossible.

-Comment ça, impossible ?

-Je n'arrêterai pas de te suivre.

-Pourquoi ?

-Parce que. Je te suis. [...]

-Mais... Tu me suis ! Et tout va bien ?

Il resta silencieux, impassible.

-Nan, mais tu t'entends ?! brallai-je. Tu te rends compte de ce que tu me dis ? T'es un grand malade ou quoi ?

Commenter  J’apprécie          420
florencem   08 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
-Tu sais que j'ai une porte avec sonnette ?

-Ce que tu peux être rabat-joie parfois... soupira-t-il.

-Mais t'as quel âge ? lançais-je exaspérée.

-Ca dépend. On va dire 24 pour faire court.
Commenter  J’apprécie          360
Dionysos89   29 décembre 2013
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
L’humiliation est une seconde peau putride dont je n’arrive pas à me défaire.



Commenter  J’apprécie          330
Witchblade   12 mars 2015
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko
Vivre chez les orklas comporte une multitude d'inconvénients, parmi lesquels la saleté, la promiscuité, la pauvreté. La faim aussi. La mort, beaucoup. Mais on y déniche également des valeurs qu'on ne croise pas ailleurs dans la Cité des Six, comme la solidarité. Oh bien sûr, il y a des sales types, dans mon husta, des traîtres, des fous, des mégères, des ivrognes, des lâches, des méchantes, des pervers, des avares, des avortons, des bavards. Mais on est tous le cauchemar de quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          300
Ziliz   10 mars 2017
Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
- L'autre jour, mon père et ma mère étaient tout suintants d'attention l'un pour l'autre, à se faire des mamours, et ce matin mon père se balade avec sa maîtresse. Devant mon lycée ! Quelle plaie les parents, mais quelle plaie...

Ni Victor ni Jamal ne répondent.

Je relève la tête, abasourdie.

- Non ?

Victor jette un rapide coup d'oeil à Jamal et grignote l'intérieur de sa joue. Allons bon, qu'est-ce que j'ai encore dit ?

- Les miens sont morts il y a deux ans, m'éclaire Jamal d'une voix calme. Il ne se passe pas un jour sans que j'espère qu'ils soient encore avec moi pour me faire chier.

(p. 75)
Commenter  J’apprécie          270
Ziliz   12 mars 2017
Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
Je vous laisse imaginer le réveillon.

Les silences gênés, les yeux rougis de ma mère qui ne fait aucun effort, les oeillades inquiètes de mamie Zazou, mon père qui demande le sel d'une voix de cadavre.

Et cette peste de Charlotte qui balance ses épinards sur Isidore [le chien].

Je me lève, l'assiette à la main, contourne la table, et flanque une taloche sur sa joue rebondie de bébé tout-puissant.

Mon oncle, [père de la petite], m'interpelle comme s'il était la statue du commandeur dans 'Don Giovanni'.

Genre, il m'effraie.

Je me baisse, offre mon foie gras à Isidore, me redresse, exhibe un majeur bien dégagé, un majeur qui ne laisse aucun doute quant à mon message, et je monte me coucher.

(p. 192-193)
Commenter  J’apprécie          263
Lefso   07 juin 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
Je m’efforçai de penser à autre chose. Par exemple, à ce que j'allai bien pouvoir faire ensuite : téléphoner au docteur ou attendre à la maison avec un peu de glace ? Et puis soudain, je fronçai les sourcils. J'avais juste oublié de me poser la SEULE question importante :

- Au fait, qu'est-ce que tu fais ici ?

- J'escalade les arbres. Ça me change les idées.

Ben voyons !

- Pourquoi tu n'escaladais pas les arbres hier, au lieu de me suivre ?

- Qu'est-ce qui te fait croire que je te suivais ?

- Tu me prends pour une débile ?

Tod fut secoué d'un spasme silencieux. Il riait.

- OK, je te suivais. Et après ?

Son regard sur moi provoqua le retour de cette lame de fond brûlante. Je me tapai dans le ventre pour anesthésier la sensation. Rien à faire.

- Eh ben t'arrêtes ! Tu arrêtes tout de suite de me suivre ! rétorquai-je.

- Impossible.

- Comment ça, impossible ?

- Je n'arrêterai pas de te suivre.

- Pourquoi ?

- Parce que. Je te suis.

Son aplomb m'exaspérait.

- Mais... Tu me suis ! Et tout va bien ?

Il resta silencieux, impassible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
florencem   04 mai 2011
Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie Pavlenko
Grâce à quelques séances, j'avais compris à quel point ma mère m'aimait ; que j'avais ma place. Que je lui ressemblais, même physiquement. Le mimétisme est un phénomène prodigieux. J'avais des mimiques de ma mère, des attitudes similaires. Elle ne m'avait pas fait grandir dans son ventre ? Peu importe. Elle était ma mère.
Commenter  J’apprécie          260

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quiz sur le tome 1 du Livre de Saskia

Qui est l'auteur de ce livre?

Marie Pavlenko
Veronica Roth
Marilou Aznar

10 questions
62 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie PavlenkoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..