AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Dup


Dup
  06 février 2016
Je viens de vivre trois jours hors du temps, dans une bulle aux côtés de la famille monoparentale Hunt. Et le moins qu'on puisse dire c'est que la vie avec eux n'est pas de tout repos. Jacob qui a maintenant 18 ans accapare toute l'attention. Il faut dire qu'avec sa pathologie, il est un peu comme une bombe à retardement, susceptible de partir en crise à la moindre contrariété. Emma, la mère, sait comment gérer cela, mais il n'en reste pas moins qu'elle doit rester à l'affût 24h sur 24. Théo, son jeune frère de 15 ans, en pâtit terriblement. Emma obnubilée par l'Asperger de Jacob est complètement aveugle de cette souffrance. Ces trois personnages m'ont fait tout à tour rire et pleurer, j'avais le coeur qui faisait des bonds comme si j'avais été embarquée sur un grand huit.

La dernière marotte de Jacob, après les chiens, puis les dinosaures, c'est la criminalistique. Il pourrait donner des cours à tous les inspecteurs et même aux services techniques de la PJ, car tout ce qu'il lit, il le retient. Et il a tout lu, tout vu. En quête de nouvelles énigmes à résoudre, il traque grâce à un scan radio tous les échanges hertziens des différents services : ambulanciers, pompiers, policiers, et dès qu'il y a une scène de crime, il y est. Seulement, il agace... Alors, lorsque la dernière scène de crime concerne celle de son amie et qu'en plus, il est le dernier à l'avoir vu, il n'y a qu'un pas que l'inspecteur Rich saute.

La marotte de Théo, c'est grosso modo tout ce qui lui permet d'échapper aux tensions chez lui. Il rôde la nuit, le jour, autour des maisons des autres, observant les vies normales des familles banales sans frère Asperger. Parfois même il rentre dans ces foyers endormis pour mieux s'en imprégner, pour rêver. Il se sert un thé, s'installe au salon et se fait son film. Mais parfois, souvent, il ne peut s'empêcher de chiper un petit quelque chose.

Quant à Emma, la maman, elle n'a guère le temps d'avoir une marotte. Vivre avec toutes les contraintes imposées par Jacob l'occupe tout le temps. Par exemple, chaque jour de la semaine a un code de couleur qu'elle se doit d'appliquer que ce soit vestimentaire ou culinaire. Cela entraîne des scènes épiques ! Sinon, elle gagne sa vie en s'occupant d'une chronique dans un magazine. Elle est Tatie Em qui répond aux lecteurs, la rubrique courrier du coeur. Ironie du sort, elle qui a tant de mal à faire face à sa vie donne des conseils aux autres !

Lorsque Jacob va être accusé du meurtre de Jess, une nouvelle organisation va s'imposer au sein de la famille avec la présence d'Oliver Bond, le tout jeune avocat qui va s'impliquer corps coeur et âme pour défendre ce singulier "enfant". Son humour allégera un peu la situation et chacun va traverser ce long tunnel avec toujours au fond de sa pensée la question fatidique : coupable ou non coupable ?
Les chapitres sont courts, ils alternent entre tous les protagonistes Jacob, Théo, Emma, Oliver et Rich, l'inspecteur. C'est juste passionnant.

Décrit avec puissance et légèreté tout à la fois, cette immersion dans la vie de tous les jours aux côtés d'un gamin autiste Asperger fut pour moi une expérience inoubliable que je vous conseille vraiment de faire. Parce que toutes les facettes de cette pathologie sont abordées, décortiquées, expliquées. Parce qu'on comprend les difficultés du gamin atteint, mais aussi celles de son entourage. On voit les difficultés d'adaptation de la société face au handicap. Mais on comprend également que pour rien au monde les familles ne voudraient s'en décharger, parce qu'une fois qu'on a connu un Jacob, on ne peut que les aimer tous.
À l'intérieur est une superbe leçon de vie et de courage que je ne peux que vous conseiller. Immense coup de coeur.

Lien : http://bookenstock.blogspot...
Commenter  J’apprécie          71



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus