AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lalivrophile


Lalivrophile
  14 mai 2012
Encore une fois, Jodi Picoult s'attaque avec brio à un sujet délicat, et explore pertinemment émotions, sentiments, et motivations. Outre la question délicate de débrancher ou non les machines, elle crée des personnages épais, une histoire de famille complexe, ce qui fait que rien ne peut se résumer à cette question, même si elle est le noeud du problème.

Ce qui m'intrigue et me fascine, c'est que sous une autre plume, cette histoire de famille aurait été mièvre, voire risible. Mais Jodi Picoult, à l'instar de Douglas Kennedy, sait faire en sorte que tout soit crédible, que chaque point de vue soit recevable.
À un moment, un malentendu s'installe entre Edward et Cara. C'est surtout ici qu'il aurait été facile de faire n'importe quoi, d'en rajouter, etc. L'auteur ne l'a pas fait. Elle a exposé les raisons pour lesquelles Edward avait compris que sa soeur donnait son assentiment. Même si le lecteur connaît assez l'adolescente pour savoir que son frère surinterprète, il comprendra pourquoi le jeune homme s'est fourvoyé. Et bien sûr, ce que pense Cara de son frère est compréhensible. Chacun voit les actes de l'autre et les interprète de manière crédible. Je suis toujours fascinée losrqu'un auteur fait cela. Ici, c'est très bien fait. Extérieurement, Edward passe pour un sans coeur avide de vengeance, alors qu'il tente de se conformer à ce que voudrait son père, selon les données qu'il a.

Quelque chose m'a un peu gênée: la récurrence de certaines ficelles. On sait très vite que le frère et la soeur ont chacun un secret, et on se doute qu'on ne les découvrira qu'à la fin. La romancière utilise ce genre de ficelles dans beaucoup de ses romans. Ça devient lassant. J'ai un peu eu l'impression d'être prise pour une idiote, car je n'aime pas qu'on me serve trop fréquemment les mêmes ficelles. En outre, même s'il n'y a pas de temps morts, j'ai trouvé que le fait de devoir attendre pour connaître les secrets engendrait un sentiment de lenteur, à certains moments, surtout quand lesdits secrets sont évoqués.
D'autre part, il y a, comme dans presque tous les romans de cet auteur, un procès. Les raisons de ce procès ne sont pas tirées par les cheveux, mais là encore, c'est un peu lassant... Outre qu'on a envie de dire à Edward et Cara de cesser de laver leur linge sale en public, il est fatigant de trouver obligatoirement un procès dans les romans de Jodi Picoult. À force de vouloir créer suspense et retournements de situations, elle devient prévisible.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus