AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MarcoKerma


MarcoKerma
  10 septembre 2018
830 pages dans le Livre de Poche de 1991 ! J'avais plutôt bien aimé Ces Messieurs de St Malo qui décrit l'ascension de quelques corsaires vers la bourgeoisie d'affaire. Je n'ai pas lu la suite le Temps des Carbec. Celui-ci, classiquement, s'arrange pour faire participer à de "grands" événements historiques des personnages et c'est une manière de réviser un livre d'Histoire de 1914 à la fin de la seconde guerre mondiale. Mais le "roman historique" est un exercice délicat qui ne fait pas partie de ce que je préfère.. Ici les Personnages sont toujours assez bien décrits (je les ai assez facilement imaginés) mais il y a trop de coïncidences artificiellement crées pour que cette large famille riche et bourgeoise soit au coeur des événements. Et puis - sans affirmer que le machisme ou le colonialisme soient des "valeurs" de Mr Simiot - il y a des clichés sociaux trop récurrents et appuyés. Par exemple, plusieurs membres masculins de cette famille, sur 2 générations, mettent la main aux fesses, voire "s'envoient" la domestique -Solène - et non seulement elle ne proteste pas mais semble naturellement l'apprécier, comme si c'était "normal". Vu d'aujourd'hui ça m'a semblé bien cliché, même si cela arrivait.
Il y a, comme dans ces Messieurs... quelques passages élégamment écrits - de la littérature en somme - mais le roman, trop long, est principalement dans le style des sagas trop caricaturales (Roger conduit une Bugatti sur les pistes marocaines..) où beaucoup de personnages sont des héros dans tous les domaines (Guillaume dans la médecine, Olga dans les mondanités artistiques, Roger dans la colonisation, Lucille dans les affaires, Jean-Pierre dans l'armée, la guerre..). Si cela n'a pas été fait (à ma connaissance, non) ça ferait une saga télévisuelle typique pour l'été, avec moult rebondissements, coups de théâtre, de l'érotisme régulièrement, des moments tristes pour équilibrer... C'est dire les limites de l'exercice.. le rapport "longueur/intérêt" n'est, à mon avis, pas assez bon, mais c'est un vrai travail que d'avoir écrit ce roman.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus