AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Cranberries


Cranberries
  22 mars 2019
Si j'avais émis quelques critiques à l'égard du premier tome de L'île des disparus, celui-ci a terminé de me convaincre sur la saga: je l'adore !
La fin du tome précédent avait laissé présager des choses intéressantes et je n'ai absolument pas été déçue à ce niveau lors de ma lecture.

Nous retrouvons Tuva quelques mois après les événements du premier tome, mais l'ambiance est loin d'être au beau fixe pour la jeune fille: son père a perdu son travail et terre sur le canapé, sa mère fait des heures supplémentaires pour s'éloigner de la maison et cerise sur le gâteau, Rasmus son meilleur ami, la snobe complètement.
Tuva se retrouve donc de nouveau seule aux prises avec ses interrogations.

Le gros point fort de ce roman, c'est clairement l'ambiance qui s'en dégage. Celle-ci est à l'image de la brume qui entoure l'archipel: mystérieuse, inquiétante et étouffante.
Tout comme dans le premier tome, on sent que quelque chose de surnaturel est à l'oeuvre, mais la réponse ne viendra que dans les dernières pages, au prix de grands efforts de la part de Tuva et de son entourage

L'ambiance du roman fait beaucoup, mais l'héroïne n'est évidemment pas en reste. Cependant elle parait si mature et débrouillarde qu'on a tendance à oublier qu'elle n'a que douze ans. Je me demande même pourquoi les autrices ont choisi de lui donner cet âge, car finalement on y fait assez peu référence.

J'ai aimé retrouver la mythologie nordique déjà très présente précédemment. On en apprend plus sur les créatures issues de cette mythologie, et donc un peu plus également sur les origines de Tuva.
C'est un élément important du récit et je suis contente que les autrices continuent de s'y référer.

Autre grand thème de cette saga: l'écologie. Celle-ci prend de plus en plus d'ampleur à mesure que l'on avance dans l'histoire et il n'est pas difficile de deviner qu'elle atteindra son point culminant dans le dernier tome.
Camilla et Viveca Sten utilisent avec brio leur récit pour dénoncer la pollution des océans, et plus précisément de la Mer Baltique qui est l'une des plus polluées au monde. En mêlant l'imaginaire aux problématiques concrètes comme elles le font, on obtient une histoire plus profonde que ce à quoi on s'attendait. Et c'est une bonne chose !

En conclusion, le Secret du brouillard ne souffre absolument pas du syndrome qui touche habituellement les deuxièmes tomes. Au contraire, ce dernier prend énormément d'ampleur, son héroïne gagne en assurance et les dernières pages nous promettent une suite à sa hauteur de ce qu'on a lu jusqu'à présent.
Espérons que celle-ci tiendra ses promesses.
Lien : http://www.cranberriesaddict..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox