AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  07 août 2020
Vingt-trois ans. Voilà déjà vingt-trois ans que les jumeaux Jérôme et Émilie ont commencé leurs aventures à Fort Boyard.
Mais ça, je l'ignorais quand j'ai découvert son existence, il y a seulement quatre ans. C'est en entrant les tomes dans ma collection ici même après avoir lamentablement craqué l'an dernier que j'ai appris non seulement l'âge réel du truc, mais également que la série suit toujours son cours, un huitième tome étant d'ailleurs sorti depuis ! Autrement dit, ceux qui l'ont commencée enfants, à l'âge recommandé sur la couverture, sont désormais trentenaires...

Je dois l'avouer : les soirées d'été passées rivées à la télé, suivant la course des candidats d'une cellule à l'autre, sont maintenant loin derrière moi. Je ne sais plus exactement quand j'ai décroché, mais pour avoir plusieurs fois tenté de regarder ces dernières années, rien à faire : je ne m'y retrouve plus. Pour moi, le fort, ce sont des épreuves à thème d'époque, une ambiance de mystère ; pas des gadgets high-tech, des salles plongées dans une aveuglante lumière blanche ni des épreuves sans plus le moindre rapport avec l'histoire du lieu.

Se plonger dans les romans Fort Boyard aujourd'hui, c'est donc un pur trip régressif à la poursuite d'un paradis perdu.

L'y ai-je retrouvé ? En partie seulement, l'intrigue se concentrant finalement assez peu sur le jeu télévisé et davantage sur le mystère.

En visitant un lieu ancien, avez-vous jamais rêvé de découvrir quelque chose qui aurait échappé à tout le monde depuis des siècles ? … Oui, on en a tous rêvé, et certains d'entre nous se laissent encore aller à le faire de temps à autre. A présent, imaginez que l'emblématique Fort Boyard soit concerné...

« Les disparus de Fort Boyard » n'essaie donc à aucun moment d'être réaliste, mais plutôt d'offrir ce genre de rêve, concentré en 123 pages. Mais l'aventure ne démarre vraiment qu'une fois un bon tiers du livre passé, le temps de présenter les personnages et lancer l'histoire. Mais c'est finalement ce premier tiers qui se veut le plus fidèle aux souvenirs, ou plutôt à ce qu'était Fort Boyard en 1997, quand le livre est sorti. La suite tient davantage de l'exploration urbaine : qui n'a jamais souhaité se glisser dans le fort en douce et pouvoir l'explorer à sa guise ? Seulement, Jérôme, Émilie et leur frère aîné Damien ne sont pas là par simple curiosité, mais pour retrouver des candidats évaporés en direct. Et leur aventure ne tarde pas à tourner court.
La suite se teinte d'un léger côté SF, bien que le récit ne tombe jamais vraiment dans l'imaginaire. Il s'agit d'une aventure avant tout, un peu dans l'esprit Club des Cinq.

Évidemment, en si peu de pages, avec une histoire majoritairement axée sur les faits et dans un bouquin jeunesse qui plus est, les personnages ne sont pas très développés, mais on notera quand même une diversité appréciable dans le casting, même si Jérôme et Émilie occupent bien évidemment le devant de la scène.

Pour un adulte, ça se lit en environ une heure, le temps d'une petite soirée de lecture donc, et malgré le côté très simple de l'intrigue, on s'y laisse prendre comme si l'on avait à nouveau dix ans tant le récit est bien rythmé. Alors oui, c'est prévisible, mais le lectorat visé n'y verra lui que du feu. A côté de ça, Alain Surget pose une chouette ambiance, avec des embruns, de l'obscurité, le côté peu rassurant du fort désert...

A côté de ça, l'on sent qu'il ne s'agit que d'un tome d'introduction, bien qu'il puisse se suffire à lui-même.
C'est donc une lecture certes simple, mais agréable, donnant clairement envie d'embarquer pour les aventures suivantes, dont les tomes plus épais promettent des histoires plus développées.
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus