AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lemiroirdeslivres


lemiroirdeslivres
  28 octobre 2019
C'est une bonne suite, ça on ne peut le nier. Les péripéties s'enchaînent sans temps mort, et la psychologie des personnages est toujours aussi approfondie. Tout de même, je ne retrouve pas les sensations du premier tome, peut-être parce que je ne suis plus aussi surprise de la noirceur de ce monde et que j'ai fini par voir les rouages du récit.

Nous retrouvons donc nos trois personnages principaux :

Helene Aquilla, dont le nom s'est définitivement effacé, ne laissant plus qu'une Pie de sang assoiffée de vengeance mais aimant du plus profond de son coeur l'Empire, c'est d'ailleurs ce dernier point qui la différencie de la Commandante. Elle souffre encore pendant ce tome, et pourtant n'a pas le choix que de rester digne car son titre l'exige. Alors que sa fidélité à l'Empire m'énervait dans le premier tome, je ne peux qu'admirer le courage qu'elle fait preuve pour protéger les siens dans cette suite. Malheureusement pour elle, il est compliqué de déjouer les plans de la Salope de Blackliff. C'est une véritable guerrière, que je trouve très courageuse même si elle a bien du mal à gagner les batailles qu'elle mène.

Laia de Serra, qui se rapproche de plus en plus de l'image de la Lionne. Elle est entêté, extrêmement courageuse. Elle a bien changé depuis le début de la saga. Les révélations sur sa famille m'ont vraiment surprise. Laia souffre également, car comme tous les autres, la guerre qu'elle mène s'avère encore plus difficile qu'on ne pouvait le supposer.

Elias Veturius est, pour moi, mort dans ce tome, où du moins ce qui faisait l'Elias qu'on aimait dans les deux premiers romans. le personnage bascule vers totalement autre chose, à l'antipode de ce qu'il était au tout début. Alors qu'avec Laia, je m'en réjouit, pour lui, je suis bien triste qu'il évolue de cette façon et de savoir que je ne retrouverais certainement plus l'Elias que j'aimais dans le dernier tome. Cela peut quand même s'avérer intéressant à suivre. Cependant son histoire est celle que j'ai le moins apprécié, car c'était la plus éloignée de l'intrigue principale, même s'il y a un lien bien entendu.

Pour ce qui est de l'histoire, comme je l'ai dit, c'est très rythmé, on ne cesse de jongler entre les trois personnages qui sont souvent tous à des endroits différents. L'univers est donc très bien exploité puisqu'on découvre des régions, alors jusqu'ici, seulement évoquées. le résumé dit que la guerre est imminente, et c'est totalement vrai, la tension ne cesse de monter et vers la fin nous avons le droit à de véritables batailles et à un beau chaos. Si c'est déjà aussi tendu et sanglant dans cet opus, alors la saga se finira sûrement en apothéose.

Pour ce qui est du côté magique, c'est de plus en plus exploité au fur à mesure des tomes. Ici, aucun des personnages n'est épargné par la magie. Je trouve la mythologie de cet univers vraiment captivante et bien amenée. Il y a également, cette fois ci, une importante prophétie, à côté de ça, les Augures peuvent aller se rhabiller. Bien sûr, on ne comprend les phrases qu'au fur à mesure du texte, même si j'en ai deviné l'ensemble bien avant que ça ne soit expliqué dans le récit. Mais c'est toujours un code narratif que j'apprécie. En parlant de prophétie, celle qui normalement devait expliquer à Laia comment elle pouvait vaincre le Semeur de Nuit est vraiment superbe puisqu'on pense la comprendre sans véritablement en saisir le sens.

Le seul point négatif de l'intrigue, c'est par rapport à l'écriture de l'auteure. Tous ses chapitres ou presque se finissent sur un cliffhanger donc on sent le piège à des kilomètres et c'est beaucoup trop répétitif. À part ça, la plume reste toujours poétique, l'histoire bien construite et l'univers toujours aussi sombre.

Le roman se termine en nous laissant des personnages totalement changés, ou épuisés par les combats. J'ai toujours apprécié ces tomes où les méchants sont à leur apogée et où tu ne vois presque plus aucun espoir pour les héros. le Semeur de Nuit me plaît beaucoup, finalement il n'est pas si haïssable parce qu'on comprend d'où vient son envie de vengeance. de plus, on en apprend toujours davantage sur la Commandante, cependant son passé n'excuse pas ses actes actuels et elle est toujours aussi terrifiante. Pour une fois, nous avons des méchants subtils, qui ne sont pas horribles juste pour être horribles. Bien que ça ne les empêche pas d'être extrêmement cruel.

Quant à la plupart des personnages secondaires qui viennent s'ajouter à l'histoire, ils sont sympathiques mais pas vraiment attachants. Et je m'attendais à voir un peu plus l'Empereur Marcus (et son esprit torturé), mais finalement il reste quand même secondaire. Puis la relation entre Laia et son frère, est certes touchante, mais je m'attendais à ce qu'elle soit encore plus fusionnelle après ce que Darin a vécu. Encore une fois, je chipote sur des détails. Retenez simplement que c'est un très bon tome que je vous recommande si vous avez aimé les deux premiers.

J'attends avec impatiente le fin mot de l'histoire, car Sabaa Tahir nous réserve encore beaucoup de choses géniales, j'en suis certaine.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox