AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266288972
Éditeur : Pocket Jeunesse (22/11/2018)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 56 notes)
Résumé :
« LA DOULEUR EST UN CHOIX. SUCCOMBES-Y ET TU ÉCHOUERAS. DÉFIE-LA ET TU TRIOMPHERAS. »

Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  28 janvier 2019
Après avoir adoré les deux premiers tomes, j'avais beaucoup d'attente avec cette suite. Malheureusement, je ressors assez partagée par cette aventure… J'ai d'abord eu du mal à rentrer dans le récit… En effet, comme ma lecture du deuxième opus remontait à 2016, quelques éléments m'étaient complètement sortis de la tête, notamment les pouvoirs des trois personnages principaux. le début s'est également révélé très long à se mettre en place, si bien que je me demandais où l'auteure souhaitait en venir. Ainsi, j'ai eu la sombre impression que les deux cent premières pages ne servaient pas à grand chose et que le scénario stagnait. D'ailleurs, les événements majeurs de « le prix du sang » se tiennent sur le doigt d'une main et surviennent quasiment tous dans le dernier tiers du livre… Je ne dirais pas que je me suis ennuyée entre temps néanmoins, je ne vous cacherais pas que j'ai ressenti plusieurs longueurs…
La narration est toujours multiple, puisqu'elle reprend le même schéma que le tome précédent en donnant la voix aux trois héros : Laia, Hélène/La Pie de sang et Elias. Si les trois personnages principaux vont se croiser à plusieurs reprises durant certains chapitres, ils seront cependant souvent séparés, vivant alors leur propre aventure. Il faudra donc parfois s'accrocher, car cette gymnastique oblige le lecteur à se souvenir d'une bonne poignée de protagonistes et de suivre trois histoires bien distinctes. Pour ma part, c'est vraiment le destin d'Hélène qui m'a le plus captivée. C'est avec elle qu'il se passe le plus de choses, que la tension est palpable et que les échanges m'ont fait bondir devant mon livre. Je pense notamment à cet affreux Empereur que j'ai adoré détester… Encore un bon méchant fourbe, sadique, violent, dément et incontrôlable ! Il surpasse la Commandante, ce que je ne pensais pas possible ! A l'inverse, la narration aux côtés d'Elias m'a paru volontairement lente, répétitive et peu intéressante. Il suffisait presque de ne lire que les premiers chapitres le mettant en scène et les derniers… J'avais systématiquement envie de le secouer pour qu'il réagisse… En ce qui concerne Laia, c'est plus en dents de scie toutefois, ce qu'elle va vivre et découvrir se révélera rempli de surprises ! J‘ai été étonnée de voir à quel point ces dames avaient un rôle primordial, politique, actif et déterminant dans le récit par rapport à celui qui faisait chavirer nos coeurs de lectrice…
Trahisons, stratégies, jeux de pouvoir, menaces, chantages, rébellions, guerres, révélations, … le dernier tiers compilera un sacré cocktail rendant la fin d'ouvrage haletante et immersive. Quel dommage que cela arrive si tard ! J'ai eu l'impression d'être face à un tome de transition… J'espère donc que le quatrième tome sera plus dynamique et tiendra ses promesses… Je croise aussi les doigts pour que l'on continue de creuser le Semeur de Nuit, un personnage aussi mystérieux que captivant, et Harper, un soldat qui a su me toucher par sa loyauté et son tempérament… Enfin, j'espère que la prochaine couverture sera plus jolie que celle-ci. En effet, je trouve le visuel peu réussi, même si j'ai eu échos des arguments de la maison d'édition et du souhait de l'auteure… Je peux comprendre le choix de mettre en avant la diversité culturelle de ses personnages, mais le résultat n'est tout de même pas beau par rapport aux deux autres tomes qui ont été remis à neuf… Bref, vous l'aurez compris : j'attends la suite avec crainte et impatience…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
MissAnnabeth
  14 avril 2019
Après plus d'un an d'attente, ça y est, j'ai lu le prix du sang ! L'attente était énorme, c'est ma saga préférée, le T2 promettait plein de belles choses, toutes les critiques que je lisais me promettait des larmes et un coeur brisé. Et bien c'est de la bombe, c'est un livre extraordinaire, j'ai juste adoré ma lecture ! Il y avait plein de moment tellement intenses, et l'histoire est tellement forte ! J'ai vraiment eu un coup de coeur sur ce tome, sur cette saga, sur tout.
Le point qui m'a le plus chiffonné c'est la trop grande importance de la magie, qui m'a complétement perdue par moment ! A la base si j'aime UBSLC c'est surtout pour la dystopie en fait ^^ J'ai bien aimé tout le développement autour d'Elias, puisque c'est lui porte le côté magique de l'histoire, mais je n'ai pas bien saisi toutes les subtilités autour des djinns, de la magie, du Lieu d'Attente, ect.. Je sais que le problème vient de moi, la fantasy trop poussée n'est pas ma tasse de thé en général ^^ Mais je me suis laissée porter et au final, même si j'ai raté des infos, ça ne me gène pas !
Par contre, le côté dystopie/politique m'a beaucoup, beaucoup, beaucoup plu ! Je suis une grande fan de tout ce qui est intrigue de cour, coup bas, trahison, alliance politique, et bien on peut dire que j'ai étais servi ! Marcus, Hélène, Avitas, Keris, Livia, ils jouent, ils complotent, ils perdent, il gagnent, toutes les intrigues s'enchaînent et on se dit sans arrêt "mais comment ils vont se sortir de là ??". On est vraiment pris dans les actions, on se sent concernés et on a envie de voir comment tout ça va se terminer ! Les machinations de certains personnages sont tellement fascinantes, et quand la révélation du plan arrive, on se dit "mais comment j'ai pas pu le voir, c'était sous mes yeux !!". Non vraiment, c'est une des parties les plus réussie du roman.
Au niveau scénario, rien à dire, comme d'habitude Sabaa Tahir gère parfaitement son histoire, on ne s'ennuie jamais, ce n'est jamais tiré par le cheveux, tout s'enchaine parfaitement. Les meilleurs moments sont bien sur les retournements de situation, et il y en a beaucoup ! Ils me laissent à chaque fois bouche bée ! Il y a plein d'épisodes marquants, forts en action et en émotion ! Et la fin ! Tellement dévastatrice et surprenante ! Elle ne m'a pas brisée le coeur, au contraire, elle m'a beaucoup plu et je suis tellement impatiente pour la suite !
!
Je n'arrive pas à mettre des mots sur tout ce que j'ai ressenti à la lecture mais c'est juste dingue comment l'auteur nous entraine et nous fait vivre plein de chose ! Et comme dans les tomes précédents, l'histoire géniale s'appuie sur des personnages forts, puissants, attachants, complexes.
Les personnages m'ont juste transportés, tant ils sont confrontés à des choses terribles, tant leurs sentiments sont intenses. Encore une fois, je n'ai pas les mots pour dire à quel point j'aime ces personnages, tant ils sont bien écrits par Sabaa Tahir, avec des personnalités si complexes ! J'aimerais que tous les livres aient des personnages de cette envergure ! J'ai adoré l'évolution de chaque héros. Laïa n'est pas ma préférée, son combat est noble c'est sûr, elle est très courageuse et elle fera de grandes choses dans le dernier tome c'est certain ! Mais son histoire ne m'a pas vraiment touchée, , ni sur son rôle de chef, ni sur son amour avec Elias. D'ailleurs je la trouve un peu hypocrite aussi, genre les Érudits qui se font massacrer par les Martiaux c'est inadmissible, mais les djinns qui se sont fait massacrer par les Érudits, ça c'est pas grave ! Je sais bien que c'est un comportement typiquement humain, et on en a l'exemple dans notre propre histoire, mais je tenais à souligner cette petite "hypocrisie". Elias, même si j'ai été moins attirée par le côté magie, a une évolution passionnante ! Tout son travail pour se défaire de son humanité pour ne faire qu'un avec la magie, c'était addictif à suivre. J'avoue que par moment, il était en mode "je dois changer, mais je vais perdre les gens que j'aime, mais il faut poursuivre le travail avec les fantômes, mais je ne serais plus humain, mais j'ai juré à Shaeva...", le côté girouette m'a donné envie de le secouer par moment ! . Passons au meilleur personnage de cette saga : Hélène. Comme dans le T2, la puissance de ce personnage me laisse toujours pantoise. Elle subit coup bas, trahison, défaite, elle est seule contre tous, entourée de gens tarés, mais elle tient bon, avec cette foi et ce courage qui me laisse admirative. . Keris et Marcus sont égaux à eux même, passionnants mais complètement tarés.. . Coup de coeur pour Avitas également, mystérieux sans être cliché, drôle, gentil, courageux.
Parlons couples maintenant.
Que dire de plus ? C'est une bombe atomique, addictif, avec plein d'intrigues qui me laissent hyper impatiente de savoir la fin, un univers au top (surtout pour les fan de fantasy), et des personnages tellement intenses ! A lire absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tachan
  02 août 2019
C'est deux ans et demi après ma lecture du précédent tome que je retrouve l'univers de Sabaa Tahir et je me demande encore pourquoi j'ai tant tardé à lire ce nouveau tome. Par ma faute, j'ai eu beaucoup de mal dans les premiers à re-rentrer dans l'histoire parce que je ne me rappelais plus très bien qui était qui dans les personnages secondaires, ni ce qui s'était passé dans les détails dans les tomes précédents. Mais au fur et à mesure, heureusement tout m'est revenu et j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture.
L'univers de Sabaa Tahir est vraiment dépaysant. C'est le gros plus de cette saga. J'adore le mélange entre Antiquité et Mille et une nuits qu'elle fait ici, de même que le mélange entre politique et magie qui s'opère sous nos yeux. Dans ce troisième tome qui fait un peu la césure entre les débuts et la fin de l'histoire, l'aventure est au rendez-vous mais elle tarde à prendre sens. On suit nos héros dans leurs périples mais pendant longtemps on ne voit pas bien le but de tout ça et il faut attendre les 150 dernières pages pour que cela décolle vraiment, ce que j'ai trouvé un peu dommage.
Pour autant, je ne peux pas dire qu'il ne se passe rien. Nous découvrons chacun des héros dans leur nouveau rôle. Elias apprend ce que ça veut dire de devenir The Soul Catcher. C'est peut-être la partie qui m'a le moins passionnée de l'histoire alors que pourtant elle développe une partie de la mythologie qui m'intéresse autour des jinns et des esprits qui peuplent leur monde. Hélène, elle, essaie de conjuguer son rôle de Blood Shrike avec ses aspirations personnelles, ce qui n'a rien de facile quand on doit lutter à la fois contre des ennemis intérieurs (l'Empereur Marcus, la Commandante) et extérieurs (les pays voisins qui attaquent). Sa ligne scénaristique m'a beaucoup plu, j'y reviendrai. Quant à Laia, elle chercher encore sa place. Oui, elle se veut se battre contre le retour du Nightbringer mais comment ? à quel titre ? elle ne sait pas encore.
Chacun évolue dans ce tome et c'est quelque chose qui m'a beaucoup plu. C'était poignant de suivre Elias se débattre avec ce qu'on lui demandait d'abandonner pour vraiment endosser son rôle de Soul Catcher et maintenant l'équilibre. Mais je continue à trouver ce personnage un peu fade, pour quelqu'un qui doit revêtir le rôle d'âme soeur de l'héroïne... Celle-ci n'a pas une destinée facile non plus. Elle apprend des révélations terribles sur sa famille et doit également faire des choix difficiles pour avancer dans sa quête. Reste la belle Hélène, mon coup de coeur, qui est tout sauf manichéenne et qui doit se démener avec les fous qui l'entourent sans se perdre elle-même et en protégeant les siens. Quelle force de la nature ! En plus, grâce à elle, nous avons le plaisir de suivre le charmant Dex, qui j'aimerais voir un peu plus mis en avant, ainsi que le fidèle Harper, qui forme un très beau duo avec elle. Dans les personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé découvrir Musa, qui apporte vraiment une aide essentielle à Laia et qu'on devrait revoir, je pense. En plus son histoire me plaît. Je reste archi fan du Nightbringer qui est bien loin du méchant basique auquel on est habitué. J'espère le voir plus prochainement. Reste ensuite bien d'autres qui passent un peu trop inaperçus malheureusement parce que les personnages principaux prennent toute la place et parfois pour pas grand-chose, c'est dommage.
Pour ce qui est de l'histoire, on a donc une très longue première moitié où chacun avance ses pions, fait ses recherches et essaie de découvrir des choses. Ce n'est pas statique, mais ce n'est pas passionnant non plus car il y a beaucoup de facilités et de choses prévisibles. Heureusement, l'autrice se sert aussi de ce passage pour enrichir sa mythologie, poussant le lecteur à s'interroger sur les frontières entre le bien et le mal, et la nature même de ce qu'on dit être le mal. Elle complexifie encore son histoire et joue à fond sur l'ambiance sombre et non-manichéenne qu'elle a instauré depuis le début. On apprend de nouvelles choses sur le passé de grandes figures de l'histoire et on nous sous-entend aussi qu'il y aura d'autres révélations sur eux. On apprend également des choses sur les créatures qui peuplent cet univers et c'est plus compliqué que prévu. Bref, même si les aventures des personnages ne sont pas forcément passionnant, l'univers qui est creusé l'est, lui.
Quant à la dernière partie de l'histoire, elle tient toutes ses promesses. On enchaine les scènes de batailles, les pertes douloureuses et les révélations fracassantes. C'est passionnant de bout en bout. C'est simple à partir de la page 300 (environ), on ne lâche plus le livre tant qu'on ne l'a pas refermé. le rythme est bien meilleur, les personnages ayant tous convergé vers le même lieu. Les enjeux prennent enfin tous leurs sens et ce qu'on pressentait nous explose au visage. L'autrice a vraiment bien mené sa barque.
A Reaper at the gates confirme donc tout le bien que je pense de cette saga. Sabaa Tahir a su créer un univers riche, complexe et cohérent qui n'a pas fini de nous surprendre. Elle sait parfaitement doser ses effets de style et ménager ses surprises. L'univers est sombre, la mythologie originale car elle joue sur le bien et le mal de façon non-manichéenne. L'attente va encore être longue jusqu'à la sortie de la suite.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Tachan
  02 août 2019
C'est deux ans et demi après ma lecture du précédent tome que je retrouve l'univers de Sabaa Tahir et je me demande encore pourquoi j'ai tant tardé à lire ce nouveau tome. Par ma faute, j'ai eu beaucoup de mal dans les premiers à re-rentrer dans l'histoire parce que je ne me rappelais plus très bien qui était qui dans les personnages secondaires, ni ce qui s'était passé dans les détails dans les tomes précédents. Mais au fur et à mesure, heureusement tout m'est revenu et j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture.
L'univers de Sabaa Tahir est vraiment dépaysant. C'est le gros plus de cette saga. J'adore le mélange entre Antiquité et Mille et une nuits qu'elle fait ici, de même que le mélange entre politique et magie qui s'opère sous nos yeux. Dans ce troisième tome qui fait un peu la césure entre les débuts et la fin de l'histoire, l'aventure est au rendez-vous mais elle tarde à prendre sens. On suit nos héros dans leurs périples mais pendant longtemps on ne voit pas bien le but de tout ça et il faut attendre les 150 dernières pages pour que cela décolle vraiment, ce que j'ai trouvé un peu dommage.
Pour autant, je ne peux pas dire qu'il ne se passe rien. Nous découvrons chacun des héros dans leur nouveau rôle. Elias apprend ce que ça veut dire de devenir The Soul Catcher. C'est peut-être la partie qui m'a le moins passionnée de l'histoire alors que pourtant elle développe une partie de la mythologie qui m'intéresse autour des jinns et des esprits qui peuplent leur monde. Hélène, elle, essaie de conjuguer son rôle de Blood Shrike avec ses aspirations personnelles, ce qui n'a rien de facile quand on doit lutter à la fois contre des ennemis intérieurs (l'Empereur Marcus, la Commandante) et extérieurs (les pays voisins qui attaquent). Sa ligne scénaristique m'a beaucoup plu, j'y reviendrai. Quant à Laia, elle chercher encore sa place. Oui, elle se veut se battre contre le retour du Nightbringer mais comment ? à quel titre ? elle ne sait pas encore.
Chacun évolue dans ce tome et c'est quelque chose qui m'a beaucoup plu. C'était poignant de suivre Elias se débattre avec ce qu'on lui demandait d'abandonner pour vraiment endosser son rôle de Soul Catcher et maintenant l'équilibre. Mais je continue à trouver ce personnage un peu fade, pour quelqu'un qui doit revêtir le rôle d'âme soeur de l'héroïne... Celle-ci n'a pas une destinée facile non plus. Elle apprend des révélations terribles sur sa famille et doit également faire des choix difficiles pour avancer dans sa quête. Reste la belle Hélène, mon coup de coeur, qui est tout sauf manichéenne et qui doit se démener avec les fous qui l'entourent sans se perdre elle-même et en protégeant les siens. Quelle force de la nature ! En plus, grâce à elle, nous avons le plaisir de suivre le charmant Dex, qui j'aimerais voir un peu plus mis en avant, ainsi que le fidèle Harper, qui forme un très beau duo avec elle. Dans les personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé découvrir Musa, qui apporte vraiment une aide essentielle à Laia et qu'on devrait revoir, je pense. En plus son histoire me plaît. Je reste archi fan du Nightbringer qui est bien loin du méchant basique auquel on est habitué. J'espère le voir plus prochainement. Reste ensuite bien d'autres qui passent un peu trop inaperçus malheureusement parce que les personnages principaux prennent toute la place et parfois pour pas grand-chose, c'est dommage.
Pour ce qui est de l'histoire, on a donc une très longue première moitié où chacun avance ses pions, fait ses recherches et essaie de découvrir des choses. Ce n'est pas statique, mais ce n'est pas passionnant non plus car il y a beaucoup de facilités et de choses prévisibles. Heureusement, l'autrice se sert aussi de ce passage pour enrichir sa mythologie, poussant le lecteur à s'interroger sur les frontières entre le bien et le mal, et la nature même de ce qu'on dit être le mal. Elle complexifie encore son histoire et joue à fond sur l'ambiance sombre et non-manichéenne qu'elle a instauré depuis le début. On apprend de nouvelles choses sur le passé de grandes figures de l'histoire et on nous sous-entend aussi qu'il y aura d'autres révélations sur eux. On apprend également des choses sur les créatures qui peuplent cet univers et c'est plus compliqué que prévu. Bref, même si les aventures des personnages ne sont pas forcément passionnant, l'univers qui est creusé l'est, lui.
Quant à la dernière partie de l'histoire, elle tient toutes ses promesses. On enchaine les scènes de batailles, les pertes douloureuses et les révélations fracassantes. C'est passionnant de bout en bout. C'est simple à partir de la page 300 (environ), on ne lâche plus le livre tant qu'on ne l'a pas refermé. le rythme est bien meilleur, les personnages ayant tous convergé vers le même lieu. Les enjeux prennent enfin tous leurs sens et ce qu'on pressentait nous explose au visage. L'autrice a vraiment bien mené sa barque.
A Reaper at the gates confirme donc tout le bien que je pense de cette saga. Sabaa Tahir a su créer un univers riche, complexe et cohérent qui n'a pas fini de nous surprendre. Elle sait parfaitement doser ses effets de style et ménager ses surprises. L'univers est sombre, la mythologie originale car elle joue sur le bien et le mal de façon non-manichéenne. L'attente va encore être longue jusqu'à la sortie de la suite.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Latulu
  24 février 2020
Dans ce tome 3, l'auteure poursuit le développement de son univers à travers les trois personnages principaux : Laïa l'Erudite, Elias le guerrier et Héléna la Martiale.
J'étais sortie mitigée de ma lecture au second tome et là j'en ressors refroidie. Je ne pense pas que je poursuivrai l'aventure plus loin (si le tome 4 sort un jour).
Autant l'évolution d'Héléna me plaît bien, c'est toujours une femme forte qui fait face avec courage aux obstacles physiques et psychologiques devant elle, autant les autres m'ont ennuyé.
J'ai trouvé Elias d'une passivité abrutissante. Ses essais pour se déshumaniser ne m'ont pas convaincue. Je n'ai pas éprouvé d'empathie face à son calvaire et il m'est apparu pathétique.
Quant à Laïa qui était une figure emblématique dans le premier tome, irritante dans le deuxième, elle devient, dans cet opus, une caricature d'égoïsme. Difficile d'avoir envie de la suivre.
Au niveau de la narration, là aussi, quelques difficultés. Nos héros étant séparés, on suit donc trois histoires presque différentes.
Je trouve que le peu d'interactions entre les héros principaux a nui au récit. Beaucoup de longueurs dans le monde des Attrapeurs d'Ames entre autres. J'aime bien l'idée d'anéantir tout espoir de romance entre Elias et Laïa mais j'ai ressenti des incohérences par moment.
La trame de l'histoire reste un jeu de pouvoirs, de complots et de trahisons. La plume de l'auteure est toujours efficace mais la sauce n'a pas pris, les protagonistes s'étant révélés trop fades à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   28 janvier 2019
"On a tous commis des erreurs en amour. Moi le premier."
L'amour. Je soupire. L'amour, c'est la joie couplée à la tristesse, l'euphorie liée au désespoir. C'est un feu qui m'encourage doucement à avancer puis me brûle lorsque j'approche trop près. Je déteste l'amour. Je le désire ardemment. Et ça me rend folle.
Commenter  J’apprécie          120
SaiwhisperSaiwhisper   01 décembre 2018
Ce jour-là, j'ai fait deux promesses : celle de protéger pour toujours ,et celle d'aimer pour toujours.
Une année plus tard, j'avais déjà rompu les deux.
Commenter  J’apprécie          160
SaiwhisperSaiwhisper   28 janvier 2019
- "Ce n'est pas la fin pour nous, Laia de Serra." Je ne peux pas abandonner ce que nous pourrions avoir. Je me fiche bien du serment que j'ai fait. "Tu m'entends ? Ce n'est pas notre fin.
- Tu n'as jamais été un menteur, répond-elle en essuyant les larmes à ses yeux. Ne commence pas maintenant."
Commenter  J’apprécie          20
AkatsukiIkariAkatsukiIkari   24 juin 2019
L'amour. Je soupire. L'amour, c'est la joie couplée à la tristesse, l'euphorie liée au désespoir. C'est un feu qui m'encourage doucement à avancer puis me brûle lorsque j'approche trop près. Je déteste l'amour. Je le désire ardemment. Et ça me rend folle.
Commenter  J’apprécie          20
karolivrekarolivre   28 mai 2019
J’accours auprès de Laia. Je peine à croire qu’elle soit réelle. La terre tremble plus violemment que jamais. Mauth est en colère. Mais je m’en fiche. Dix enfers brûlants, que lui ont fait les djinns ?
« Laia », je l’appelle. Mais lorsque je regarde son visage, ses yeux mordorés sont ailleurs, loin, et ses lèvres sont entrouvertes. Je penche sa tête vers moi. « Laia ? Écoute-moi. Quoi qu’ait pu te faire le Semeur de Nuit, quoi que lui et sa clique aient pu essayer de te faire croire, c’est un mensonge… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sabaa Tahir (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sabaa Tahir
Je vous donne mon avis sur mes dernières lectures avec Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir et Winter de Marissa Meyer ! Plus de vidéos : https://goo.gl/03Vjvg
_________________________________________
Si je ne réponds jamais à vos commentaires c'est que google+ m'en empêche. N'hésitez pas à vérifier dans vos paramètres ;)
______________________________________
⚆ POUR ME SUIVRE :
⚈ CHAINE ORGANISATION : http://youtube.com/bulledopjournal ⚈ BLOG : http://bulledop-bouquine.blogspot.fr ⚈ FACEBOOK: http://facebook.com/Bulledop ⚈ TWITTER: http://twitter.com/Bulledop ⚈ INSTAGRAM : http://instagram.com/Emiliebuu ⚈ Ask : http://ask.fm/Bulledop ⚈Snapchat : ibulledop ⚈ Wattpad : http://wattpad.com/bulledop ______________________________________
♡Questions fréquentes :
Mes musiques sont libres de droits et trouvées sur internet Je monte avec Imovie. Mes cheveux sont naturellement frisés ( et oui ... ^^ )
________________________________________
LES LIVRES :
📖 Une braise sous le cendre - Sabaa Tahir :
➝ Decitre* : https://goo.gl/cZh4aS
➝ Amazon* : http://amzn.to/2nzy4E4
➝ Fnac* : https://goo.gl/tWvDC9
📖 Winter - Marissa Meyer :
➝ Decitre* : https://goo.gl/BIinVF
➝ Amazon* : http://amzn.to/2n5ZAv0
➝ Fnac* : https://goo.gl/VduTPv
_______________________________________
N'hésites donc pas ! Abonne toi c'est gratuit et ça fait toujours plaisir 😙
_______________________________________
Cette vidéo ne contient aucun placement de produit. Les liens sont des liens affiliés. Ce qui veut dire que je touche une petite commission sur les ventes faite au travers de ceux-ci mais si vous avez la possibilité d'acheter en librairie préférez toujours les libraires
- mais vous avez quand même le droit de me soutenir héhé - :)
_____________________________________
Si tu as des suggestions de vidéos ou de livres que tu aimerais voir par ici, n'hésites pas à m'en faire part en commentaires ! ;)
Merci pour tout !
Emilie ⚆
+ Lire la suite
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Une braise sous la cendre

Quel est le peuple qui pris le pouvoir il y a 500 ans ?

Les Erudits
Les Martiaux
Les Augures
Les éfrits des sables

17 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Une braise sous la cendre de Sabaa TahirCréer un quiz sur ce livre
.. ..