AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,66

sur 62 notes
5
1 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Mar, 17 ans, accompagne sa mère dans une mission humanitaire au Sénégal. Pour elle, c'est le choc des cultures, pas de réseau, elle va sortir la tête des écrans et découvrir un monde si différent du sien. J'aime le dessin rond et doux de Nuria Tamarit, il installe son personnage dans une douce naïveté, les couleurs font ressortir la luminosité chaude de l'Afrique. le récit est simple, réaliste, s'attachant à de petites considérations quotidiennes, et apprenant à voir les choses avec beaucoup plus de naturel et de simplicité, Toubab est une belle leçon de vie, un dépaysement utile, et une lecture si agréable.
Commenter  J’apprécie          270
Mar adolescente française de 17 ns, accompagne sa mère au Sénégal dans le cadre d'un voyage humanitaire. Elles vont participer à la construction d'un centre socio-culturel. Mar va découvrir la vie en Afrique et va devoir adapter ses comportements face à une culture qu'elle ne connait pas.

Mar est l'adolescente occidentale dans toute sa splendeur : elle est accro au monde des réseaux et son téléphone et le moyen de rester en contact avec son monde. Problème : peu ou pas de réseau, Mar est coupée de sa vie d'avant. Tout est nouveau pour elle : la nourriture, les conditions pour dormir, pour faire sa toilette, pour aller aux toilettes. Mar doit faire selon les coutumes locales. Elle doit de plus supporter les conseils de sa mère pour prendre des précautions quant à des médicaments.

Mar va rencontrer des Sénégalais qui vont essayer de lui donner les clés pour comprendre leur mode de fonctionnement. Elle découvre qu'elle est une Toubab, terme générique donné à toutes celles et ceux qui ne sont pas des Wolofs. Ses amis vont aussi lui expliquer leurs relations aux biens matériels et leur philosophie quant à la notion de propriété, qui n'a rien à voir avec celle qui prévaut dans le monde occidental.

Peu à peu, Mar va changer son regard sur l'Afrique, son point de vue va évoluer. Elle va passer d'une vision égoïste à une vision plus solidaire. Elle va passer du statut de la jeune européenne qui vient construire pour ces "pauvres africains", de celle qui vient pour faire "pour" à celle qui, vient pour faire avec. Il faut que les aides apportées soient compatibles avec le mode de vie local. Pour la, construction, il faut utiliser des matériaux locaux que les Sénégalais seront capables d'utiliser à nouveau.

Nuria Tamarit nous propose un regard plus écologique sur ce que pourrait être l'aide humanitaire. Elle nous montre aussi la joie de vivre des africains pour qui la danse et la musique sont essentielles. Nuria Tamarit nous propose un graphisme très simple, voire simpliste, en particulier pour les visages et les expressions. Il n'en est pas de même pour les vêtements ou les scènes de la vie quotidienne. L'autrice joue entre les planches très colorées et celles plus sombres, plus ternes. J'ai un petit faible pour les ciels étoilés où il n'y a pas de pollution lumineuse.

Le carnet final permet de mieux connaître l'autrice, son oeuvre et son approche d'artiste graphique. Une leçon à retenir : se contenter de ce que l'on a et savoir le partager avec celui qui n'a rien.
Commenter  J’apprécie          110
ar débarque au Sénégal avec sa mère. Trois mois sans wifi ni réseau, La jeune fille qu'on appelle Toubab dans la rue (blanc en wolof) va découvrir de nouvelles coutumes, une vie différente tout en s'impliquant dans un projet culturel humanitaire. Une expérience qui va la questionner sur sa propre vie...
Aventuriers d'ailleurs, petite maison d'édition intégrée comme nouveau label des éditions Bamboo, rééditent Toubab de Nuria Tamarit. Cet album paru initialement en 2021, prix du meilleur premier roman graphique en Espagne en 2019, est une autofiction. L'auteure espagnole (connue pour Géante, La louve boréale notamment) y raconte son voyage au Sénégal pour une mission d'aide humanitaire avec pour objectif la construction d'une bibliothèque et d'un local radio.
Nuria Tamarit a beaucoup dessiné sur place. On retrouve cette vitalité dans ces dessins au crayon. Les couleurs, ajoutées en numérique, retranscrivent bien les couleurs de l'Afrique. Et on reconnait bien la patte de la dessinatrice espagnole dans ces portraits simples et sensibles, assez enfantins.
Cette réédition a été enfin l'occasion pour moi de lire Toubab. Elle est ici augmentée d'un cahier graphique et d'une interview de Nuria Tamarit. Une belle histoire à redécouvrir.
Commenter  J’apprécie          40
Mar, 17 ans, accompagne sa mère à Gandiol au sud de Saint Louis au Sénégal. Avec les villageois et une équipe de volontaires, la mère de Mar, participe à la construction d'un bibliothèque et d'un local radio. Pour Mar, ce séjour est une suite de découvertes, et le début d'une amitié avec Astou, 16 ans. Les couleurs utilisées par Nuria Tamarit rendent très bien compte des ambiances et lumières des paysages au Nord du Sénégal. Cette bande dessinée est aussi une petite leçon de vie d'humanité où la rencontre et les échanges permettent de remettre en question quelques apriori et idées reçues.
Commenter  J’apprécie          40
Mar va vivre un choc de cultures. Elle va découvrir de nouvelles coutumes, un autre rythme de vie. En arrivant avec son propre vécu, elle transpose sur cette civilisation sa vision des choses, ses préjugés. Mais petit à petit, elle va apprendre à s'intéresser à cette société, sans essayer de la changer. Dans ce nouvel album, l'autrice de Géante, nous propose une auto-fiction, basée sur sa propre expérience. On y retrouve son trait reconnaissable. Avec bienveillance, elle nous fait découvrir le mode de vie africain, ses caractéristiques et ses différences avec notre fonctionnement européen. Avec le personnage de Mar très développé, elle nous invite à l'ouverture d'esprit, à l'acceptation de la différence, et elle nous montre aussi à quel point cela peut demander un véritable travail sur soi. La positivité de son message nous fait comprendre toute la richesse que peuvent nous apporter les voyages et la découverte de nouvelles cultures.

Commenter  J’apprécie          30
Une adolescente découvre un Sénégal méconnu, loin de la représentation qu'elle en avait. Un récit initiatique tout en nuance, avec en trame de fond la naissance d'une belle amitié.
J'ai été ravie de retrouver l'autrice de Géante, dans un album très différent, mais toujours aussi beau graphiquement.
Commenter  J’apprécie          30
Ce récit m'a fait penser à un carnet de voyage. La narratrice porte le regard d'une européenne sur le Sénégal, et compare sa vie avec celle des jeunes Sénégalais de son âge. Comme un récit initiatique, la jeune femme semble d'abord un peu mitigée sur son départ, beaucoup plus nostalgique à la fin, après avoir découvert la richesse de ce pays et de ses habitants. Graphiquement, le style de Nuria Tamarit m'a bien plu, de même que son travail sur les couleurs. J'ai trouvé ce recueil de ressentis, d'étonnements, d'observations... plutôt intéressant !
Commenter  J’apprécie          20
Mar, adolescente européenne participe malgré elle à une mission d'aide humanitaire au Sénégal. Elle y découvre un nouveau style de vie, un nouveau rythme, une nouvelle culture.

Une BD intéressante où j'ai trouvé avec plaisir le style graphique de l'auteure de Géante que j'avais beaucoup aimé.
Ici, le lecteur est plongé dans un tout autre registre. Et si le style graphique est très similaire, je n'ai pas autant accroché avec le récit lui-même.

En effet, c'est très didactique, factuel. Pour moi, ma lecture a manqué d'émotion d'empathie et j'ai eu du mal à savoir où voulait en venir l'auteure.
Les scènes se succède sans liant. Il y a des prises de conscience mais entant que lecteur, je les ai à peine touchées du doigt. Ce n'est mas illustré clairement. C'est comme si j'avais observé de très loin les scènes sans entendre tous les dialogues et sans voir toutes les intéractions.

Bref, une BD avec une thématique intéressante avec une jolie réalisation mais qui, au niveau du contenu m'a frustre car j'aurais voulu que l'auteure en dise plus, aille plus loin.
Commenter  J’apprécie          20
✨Et si un voyage humanitaire pouvait changer votre vision sur le monde ? ✨

👉 Il me tardait de vous parler de cette bande dessinée qui m'a beaucoup marquée ! Moi qui adore voyager (même si ce n'est jamais très loin), j'aime découvrir de nouvelles cultures. Et souvent, grâce à la rencontre des locaux, notre vision des choses change. Grâce à cette collection conçue par Aventurier d'ailleurs, voyagez depuis votre salon au Sénégal, et vivez un voyage passionnant qui interroge sur notre société ultra connectée et consommatrice.

🔎 Ma critique express : j'ai aimé ❤️
- le dessin : hyper vibrant !
- le cahier à la fin qui permet d'en découvrir plus sur Nuria
- Découvrir le Sénégal
- L'histoire qui propose une confrontation des cultures
- Une critique de notre société

🔎 Pour ceux qui veulent en savoir plus :

Suivez Mar et sa mère pour un voyage humanitaire de 3 mois au Sénégal. Si sa mère vient pour aider les habitants à construire un centre culturel, Mia elle se demande si elle va pouvoir communiquer avec ses amis. Mais sans réseau, que faire ?

❤️ Si, l'histoire à l'air toute simple, elle passionne, interroge et alerte ! D'un coté on découvre la culture Sénégalaise en suivant quelques habitants. D'un autre grâce à Mar, on se questionne sur les différences notre notre culture et leurs habitudes. L'histoire est d'autant plus authentique qu'elle est inspirée d'un véritable voyage de l'autrice !

🖌 Graphiquement, c'est à la fois simple dans le trait des personnages et à la fois « vibrant » et dynamique dans la colorisation tout comme un carnet de voyage.

👉 Alors, tentés ?

*Publicité - Livre offert par les éditions Aventuriers d'Ailleurs.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          10


Lecteurs (94) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}