AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lorraine47


Lorraine47
  17 mai 2015
La vie de Saül Weissmann est cocasse tout de même. Il lui faut attendre ses soixante-dix ans pour apprendre qu'après avoir été déporté et avoir perdu tous les siens dans les camps de concentration, il ne serait pas juif?
Après une visite chez le rabbin en vue de son prochain mariage avec sa promise, on lui refuse le mariage juif car il est dans l'incapacité de prouver que ses parents aient été mariés dans les règles et que sa mère fût juive. Pas de mariage juif, pas de promise, cette dernière quoique de trente ans sa cadette, d'une laideur rare, prend ses cliques et ses claques et va faire voir ses bourrelets celluliteux ailleurs. Il s' ensuit une grave crise identitaire pour notre "faux" juif, qui tourne vite à une profonde dépression. Mais c'est sans compter sur cet humour juif qui, s' il ne peut sauver de tout permet à notre héros de surmonter cette épreuve de fin de vie.
Je me suis beaucoup amusée à la lecture de ce court roman original et trépidant. Et je vous avoue avoir éprouvé quelque sympathie pour notre héros pourtant si ronchon et macho mais si drôle. Femme qui rit...
Karine Tuil, une auteur à suivre!
Commenter  J’apprécie          470



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (44)voir plus