AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aline1102


Aline1102
  07 septembre 2017
Malcolm Irvine, Jude St Francis, Willem Ragnarsson et Jean-Baptiste « JB » Marion se rencontrent à l'université. Les quatre jeunes garçons partagent une chambre sur le campus et deviennent amis.
Mais Jude cache beaucoup de secrets. Il semble avoir vécu une vie assez malheureuse, et l'amitié des trois autres ne l'aide pas à oublier son passé.
Durant plusieurs décennies, Jude va mettre la fidélité de ses amis à rude épreuve.

Avec A Little Life, Hanya Yanagihara nous fait passer par toutes les émotions !
Je n'ai jamais lu un roman aussi intense. D'une page à l'autre, on passe de la joie à l'horreur, du calme à la tempête. Et, loin d'être déstabilisante, cette succession d'émotions les plus diverses est, au contraire, parfaitement en phase avec les histoires qui nous sont racontées.
Toutes ces émotions viennent de Jude et de l'histoire dramatique qui est la sienne. On rencontre le jeune homme et ses amis alors qu'ils sont à peine âgés d'une vingtaine d'années et, déjà à ce moment, on constate que Jude n'a pas eu une vie aussi simple que celle de ses amis. Même si JB a grandi sans père, si Malcolm a des difficultés avec ses riches parents et si Willem est orphelin, leurs problèmes ne sont rien par rapport à ceux de Jude.
Peu à peu, des pans de l'histoire de Jude nous sont révélés. Ces passages sont durs et cruels. Ils sont aussi extrêmement réalistes et permettent de mieux comprendre les réticences que Jude éprouve à l'idée de se confier même à ses amis les plus proches : le jeune homme n'a pas envie d'être perçu comme un handicapé et d'être pris en pitié, lui qui s'est tant battu pour « y arriver ».
Mais A Little Life ce n'est pas seulement une histoire triste. Même si le roman est empreint de mélancolie et si la fin est assez dramatique, les moments de joies sont nombreux, eux aussi et ils sont aussi intenses que le reste du roman.
Plusieurs passages du roman sont également très marquants du fait que l'auteure nous assène quelques vérités qui, loin d'être uniquement valables pour la vie de ses personnages, le sont aussi pour les nôtres. Yanagihara parle de l'amitié, du temps qui passe, du sentiment d'impuissance que l'on peut ressentir face à son propre corps lorsqu'on est malade, des relations sentimentales ou professionnelles, de l'ambition… Et elle le fait avec tellement de justesse que l'on comprend parfaitement ce que les personnages du roman peuvent ressentir : les mêmes choses que nous.
Du fait de ce réalisme, A Little Life reste longtemps présent à l'esprit une fois la lecture terminée. Les différents personnages deviennent presque familiers et, plusieurs jours après avoir refermé le livre, je me suis surprise à encore penser à leur histoire. Celle de Willem, en particulier, car c'est sa trajectoire qui m'a le plus touchée.
A Little Life est l'une des plus belles découvertes de ma vie de lectrice. Je ne peux que vous le conseiller !


Commenter  J’apprécie          130



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus