AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
0
Miss_Potter 29 juin 2020

Quel est le livre que vous déconseillez ?

Le livre que vous avez le moins aimé qui vous à déçu !!!!
Commenter  0


Répondre


1 Réponse(s)

+1
Shaynning il y a 1 semaine

Bonjour Miss Potter,

sur les centaines de livres que j'ai lu, je dois dire que les navets sont tout-de-même rares. J'en ai principalement deux, des séries en fait. Je ne dirais pas qu'ils sont mauvais, mais qu'ils sont mal adaptés. C'est très mal vu de dire qu'un livre est mauvais car forcément, il va plaire à quelqu'un, aussi étonnant que cela puisse paraitre à mon sens. Bref, voici:
Dans un premier temps, Les Chevaliers d`Emeraude, tome 1 : Le Feu dans le ciel  et toute sa suite, donc près de 36 tomes sur 3 séries. J'ai lu les 12 Chevalier d’Émeraude, un geste aussi insensé que masochiste, mais à cette époque, je devais avoir 15 ans, je me faisait un devoir de terminer les séries. Alors je me suis donné un mal fou à terminer cette série dont la pauvreté de scénario n'a d'égal que la médiocrité des personnages. C,est un monde en noir et blanc: des gentils et superbes protagonistes en nombre considérables ( près de 200) et des méchants hideux et stupides vilains. Vous voyez le genre? Ah et tous les méchants sont des hybrides humains-bestiole. Pendant 12 tomes. Le schéma actanciel est toujours le même: un gars rencontre une fille, tombent amoureux, se marient. Un pays au nom de bijou est attaqué, les chevalier tuent les méchant , vont de faire masser et prennent un jacuzzi dans le château. Et ces romans sont écrit comme si on s'adressait à des enfant  7 ans, mais sont classés "adulte". Je peine encore à comprendre l'engouement autour de cette horrible série aussi débilitante qu'ennuyeuse, mais bon, pour des gens qui lisent peu, c'est accessible, on peut lui donner ça. Ah et le personnage principal est un salaud à qui on pardonne tout, absolument TOUT.
  Dans un second temps, La Sélection, tome 1 . Ah, cette série aussi fait dans le manque total d'originalité. Prenez Cendrillon version Disney, Occupation Double, mélangez le tout et saupoudrer de tous les stéréotypes imaginables sur les femmes et vous avez  une série jeunesse qui vous fera non seulement reculer de 60 ans en matière de condition de la femme, mais aussi qui promeut des relations amoureuses creuses, insipides et basés sur le physique. Pour moi, cette série est un navet. Le personnage principal est une idiote, incapable de faire les choix les plus simples, incapable de penser à autre chose qu'elle-même, mais sous le verni de son physique parfait, on lui aura donné les vertues de gentillesse imbécile et de modestie mal placée. Pire, on nous fait croire que c'est une dystopie, mais il n'en est rien. Les vraies dystopies sont malaisantes, elles parlent de régime totalitaires, d'abus de pouvoir, de droits de l'homme bafoués, de technologie abusive. Rien qui concerne cette série, en fait. Et le système de classe présente dans la série, ( numérotée de 1 à 6) est en réalité le système social que l'on retrouve en Inde. Rien de futuriste en somme, ça existe déjà. Ah, mais la pauvre petite, elle ne peut pas s'offrir de magasine, sortez les violons, de grâce! Finalement, car le désastre littéraire qu'est cette série peut souffrir encore un peu: l'histoire existe déjà ELLE AUSSI. C'est un film dont le nom m'échappe, où une 20 femmes sont sélectionnées par un bel homme riche et sexy pour aller vivre un téléréalité dans un château pour gagner son cœur. Exactement comem dans le livre. Kiera Cass n'a absolument rien inventé. C'est donc trois romans de torture mental sur la bêtise d'un personnage féminin qui sort tout droit des années 1750 dans un réality-show débile dans un pays sans politique réelle et le tout parfumé de robes de bal,de crêpage de chignon et d'amourettes creuses. J’ai rarement détesté autant un personnage que celle-ci. Un modèle très pauvre et médiocre pour nos adolescentes, en somme. Mais les personnages masculins ne valent pas mieux, ceci-dit. J'aurais moins de griefs contre ce livre s'il n'était pas aussi connu, mais je digère mal qu'un tel fiasco soit populaire. Ça me rappelle la série débilitante de "Twilight", elle-aussi terriblement stupide.

Voilà pour les pires livres en ce qui me concerne. Des livres qui ne livre ni beauté, ni sens, ni valeurs, ni morale. Juste du gros n'importe quoi, des calories vides. Heureusement, ce genre de raté est arrivé peu souvent.

Commenter  0


Répondre