AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221129288
Éditeur : Robert Laffont (12/04/2012)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 1905 notes)
Résumé :
35 candidates.
1 couronne.
La compétition de leur vie.


Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (549) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
08 novembre 2012
Tout d'abord je dois avouer que si j'ai acheté ce livre ce n'est "rien que pour la couverture" ! Elle m'appelait, bien calée au milieu des étagères de nouveautés jeunesse de la librairie, et contrairement à Ulysse (mais faut dire que personne ne m'avait attachée au mât d'un bateau ce jour-là !), je n'ai pas pu résister aux chants des Sirènes de la Sélection ! Pour ma défense, il faut dire que cette collection R a de quoi nous faire rêver ! Il a suffit que je pose un oeil sur la couverture pour vouloir voir ça de plus près, pour toucher ce livre, ah, il est tout doux et j'aime beaucoup la sensation sous les doigts des caractères en relief du titre, et que dire de ce bleu turquoise hypnotique ... Bon, je m'arrête là, mais vous aurez compris que l'objet livre en lui-même est tout simplement irrésistible !

D'ailleurs, je n'ai pas pris le temps de lire le résumé avant de l'embarquer, j'étais déjà conquise ! Je sais, c'est dingue, de partir comme ça à l'aveugle avec un livre mais "non, rien de rien, non, je ne regrette rien" ! J'ai quand même eu un peu peur en prenant connaissance du résumé : quoi ? Encore une télé-réalité pour que le prince charmant trouve sa princesse ? Ca ne vous rappelle pas quelque chose, mais si, souvenez-vous ... "The Bachelor", ça y est, ça vous revient ? Non mais franchement, voilà un thème plus qu'éculé de nos jours, alors quel intérêt ? D'autant qu'en pensant à ce genre de concept, voilà ce qui me vient en tête : inutile, mièvre et totalement niais, et "je vais encore perdre des neurones si je regarde ça !". Eh, bien, c'était mal parti et est-ce bien là l'idée que j'ai gardé de ce livre après l'avoir lu me demanderez-vous ? Eh bien, je n'aurais qu'une chose à dire : que nenni !

Une fois de plus, il ne faut pas se fier aux apparences ... Même si le sujet de base n'a rien de très innovant, on se laisse entraîner par et dans le récit dès les premières pages. Il faut bien l'admettre, même à mon grand âge avancé, je dois avouer que, oui, ce roman a réveillé la petite princesse rose bonbon enfouie en moi (très profond ... enfin ... peut-être pas tant que ça !) qui rêve du prince charmant (mais qui commence sérieusement à se demander s'il existe vraiment !). Si vous faites partie comme moi du gang des midinettes et que votre côté fleur bleue est bien affirmé, ce livre est fait pour vous ! Mais attention, il est loin de se résumer à de la romance, non, rassurez-vous, il y a beaucoup plus à découvrir avec ce livre ! Suivez le guide ...

Dès le départ, on se retrouve plongé dans un monde différent du nôtre, le pays d'Illéa, où règne une monarchie de castes où chacun est parqué, étiqueté, et dont il peut difficilement s'extraire, même par le mariage ... C'est un monde post "troisième guerre mondiale" où règne, pour une grande partie du peuple, l'injustice, la faim, la peur ... Bref, rien de très réjouissant dans tout ça ! Surtout quand on découvre au début du livre le personnage d'Aspen qui galère pour subvenir aux besoins de sa famille ... Ah, comment résister à ce garçon, fort, courageux et beau en plus, ce qui ne gâche rien ? Impossible ! C'est bien pour ça que, malgré leurs différences de castes et l'interdit que cela inclus, America n'a pas pu résister à devenir sa petite amie. Ils forment un très beau couple tous les deux, pleins d'espoir, de rêves et de promesses ... Ça fait rêver ! On se dit que ça y est, malgré toutes les difficultés de leurs vies respectives, ils ont trouvé leur prince et leur princesse ! Mais n'allons pas trop vite en besogne ...

Tout ça, c'était avant ... avant la convocation d'America à la sélection ! Il existe une tradition dans le pays d'Illéa qui veut que le prince élise sa princesse durant un jeu de télé-réalité où se présenteront 35 prétendantes. Chaque fille en âge d'être sélectionnée reçoit donc une convocation ! Au départ, et malgré les supplications incessantes de sa mère, America refuse de tenter sa chance. Pourquoi vouloir épouser ce prince qu'elle ne connaît pas alors qu'elle sait avoir trouvé l'homme de ses rêves ? Ironie du sort, c'est ce dernier qui va la pousser à accepter de devenir l'une de ces potentielles "futures princesses". Rassurée malgré tout, America se dit qu'elle n'a aucune chance d'intégrer la sélection, c'est une cinq, le prince se mariera sûrement avec une deux ou une un. Mais vous vous en doutez, sinon l'histoire ne serait pas drôle, elle va bien évidemment se retrouver propulsée au coeur même de la machine implacable de la sélection ! Et là, c'est le drame ...

En fait non, même pas ! Aspen la largue (sympa le mec !) pour qu'elle se sente libre d'agir comme elle le souhaite et elle débarque au château d'Illéa pour rencontrer Maxon, le mystérieux prince ... charmant ! On sent dès le départ que leur relation est unique et différentes, ils se basent presque sur un pied d'égalité, deviennent amis, et j'ai adoré voir America envoyé promener le prince et ne pas se laisser faire face à lui ! Il a d'ailleurs du en garder quelques bleus ... C'est intéressant de voir leur relation évoluée au fil du livre et ça laisse à penser que leur amitié du départ pourrait se transformer en quelque chose de plus grand, de plus sérieux. A voir !

Quand au processus de la sélection, j'ai été quelque peu surprise ! Je n'ai pas ressenti du tout le côté télé-réalité de l'affaire (pour mon plus grand plaisir, car je déteste ça !), à part quelques références à la recherche des caméras, on ne les "sent" pas, ça reste un bout de décor qu'on oublie très rapidement. Quand aux autres filles, elles ont tout des schéma types des princesses de télé-réalité, la gentille, la discrète, la garce, la suiveuse, ... tout y est pour vous donner un aperçu, très féminin, de la société d'Illéa. J'ai regretté cependant qu'elles ne soient, à l'exception de deux d'entre elles, pas plus développées. Je suis sûré que cela aurait pu devenir encore plus intéressant ... mais nous n'avons durant tout le récit qu'un seul point de vue, celui d'America. Bon, c'est pas mal non plus hein ! le must dans ce "concours", ça a été d'imaginé les belles robes, les coiffures, les parures, les dîners, les réceptions ... ah, que ne donnerions-nous pas pour vivre la vie de château ? J'ai été émue par l'épisode des tartes aux fraises d'ailleurs, on a toujours du mal à s'imaginer que d'autres peronnes ne mangent pasà leur faim, comme nous. Une vraie claque ! Car malgré le fait qu'elle est enfermée dans un cocon de fanfreluches et de dorures, America n'oublie pas qui elle est et d'où elle vient, un vrai bonheur pour nous !

Car cette jeune fille, centre du roman, a du caractère et sait le montrer ! Elle ne se laisse pas démonter face à Maxon ni à Céleste, elle reste elle-même, en jean alors que les autres portent constamment des robes (j'ai adoré ce point !), naturelle alors que les autres se couvrent de strass et paillettes, elle reste vraie, sans artifices, elle dit ce qu'elle pense, agit comme elle a envie de le faire sans se soucier du regard des autres. C'est un personnage très fort et lourd de sens pour moi. Honnêtement, elle m'a bluffée et je me suis attachée à elle dès le départ. On a tout de suite envie de la suivre, de voir ce qui va se passer ... Après tout, le début de toute cette histoire est le sacrifice qu'elle a fait pour sa famille en acceptant d'intégrer la sélection, pour qu'ils aient plus d'argent, qu'ils vivent mieux ... America Singer est tout simplement génial ! Je n'ai qu'un regret, qu'on ne puisse pas entendre chanter les personnages de livre ni les entendre jouer de la musique ... Ah, peut-être qu'un jour ...

Mais revenons-en aux autres personnages et notamment à la famille d'America ! J'ai bien aimé sa mère, malgré qu'elle tape un peu sur le système, on voit bien qu'elle aime sa fille et qu'elle ne souhaite que le meilleur pour elle. Mais surtout, j'ai totalement craqué sur le personnage de la petite soeur d'America, May. Elle est juste adorable et les lettres qu'elle envoie à sa soeur sont justes à mourir de rire. J'ai adoré la voir s'enflammer sur les relations entre sa soeur et Maxon, sur ses tenues et ses potentielles chances de devenir la princesse d'Illéa, un vrai régal ! America a une famille un peu farfelue mais totalement adorable ! Tout comme son petit frère, Gerad, qui ne rêve que de pouvoir jouer au foot, alors que cela lui est interdit par le système de castes.

Ce qu'il y a d'intéressant dans ce livre, du moins à mon avis, c'est justement la confrontation des castes que provoque l'arrivée d'America dans la vie de Maxon. Elle va lui ouvrir les yeux sur les conditions de vie des gens des castes inférieures, comme elle, et lui montrer que leur vie, remplie d'interdits, est loin d'être un long fleuve tranquille. Cachée une telle réflexion sociétaire sous des prétextes romantiques comme le fait l'auteur est tout simplement génialement trouvé ! On sent aussi que c'est réciproque, puisqu'America va aussi découvrir, à travers les attaques de renégat, que la vie de Maxon n'est pas non plus aussi lisse qu'il n'y paraît. Une sorte de découverte mutuelle les amène à nous livrer une vision d'ensemble de ce monde futuriste créé par l'auteur et qui n'a rien d'anti-réaliste, loin de là ! En tout cas, ce sont ces petits détails de la vie quotidien des habitants d'Illéa qui m'ont le plus touchée dans ce livre, loin derrière le côté romance ... Même si je dois l'admettre, je vais avoir beaucoup, mais alors beaucoup de mal à attendre 2013 pour savoir qui, de Maxon ou d'Aspen, America va choisir ! Non mais quelle idée de terminer sur un tel suspens !

Bon, vous l'aurez compris, j'ai totalement adoré ce roman, je ne l'ai pas lâché une fois commencé, il se lit tout seul, l'écriture est simple sans être niaise, et j'ai craqué sur le personnage d'America, une vraie princesse dans l'âme, une de celles qu'on aimerait avoir pour reine un jour ... C'est un très bon roman, je dirais même un coup de coeur pour moi ! Je ne peux que vous en conseiller la lecture, vous ne le regretterez pas ! C'est drôle, grave, triste, enjoué, ... ça vous fait passer par tous les stades émotionnels mais surtout ça ne vous laisse pas indifférent et ça vous donne à réfléchir ! A lire absolument !
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          611
Archessia
25 avril 2012
En relisant le quatrième de couverture maintenant, j'ai un peu l'impression d'avoir lu un livre assez différent. Ou est-ce la perception que j'en ai eue ?
En tout cas, voici mon p'tit résumé maison :

America Singer est une cinq. Sans pour autant être aussi mal lotie que quelqu'un de caste 7, ça lui arrive pourtant, à elle et sa famille, de ne pas pouvoir manger à sa faim.
Le but de la majorité des habitants d'Illéá ? Pouvoir changer de caste, idéalement être deux ou trois.
Dans ces conditions, il est hors de question pour la jeune fille de vivre à découvert son histoire d'amour avec Aspen, un six. Pourtant, cela fait deux ans qu'ils se voient en cachette, et elle compte bien épouser le garçon qui lui apporte tant de bonheur.
Quand elle reçoit la lettre comme quoi elle est choisie pour la Sélection, elle est donc la dernière à s'en réjouir.
La famille royale a toujours voulu un équilibre, et quand le Prince héritier à atteint l'âge de la maturité, un casting est organisé dans tout Illéá pour trouver une "fille du peuple" qui deviendra la compagne du Prince et, ainsi, la future Reine.
Malgré des évènements bien sombres, c'est toujours amoureuse qu'Ame franchira les portes du palais, entourée de 34 jeunes filles excitées comme des puces.
Ce qu'elle y découvrira, et les expériences qu'elle y vivra, dépassent de loin tout ce qu'elle aurait pu imaginer ...

Ce livre dans son ensemble m'a laissé une drôle d'impression ...
Je n'ai pas aimé America pendant une grosse partie de l'histoire. La plupart des personnages et des dialogues sont assez clichés. Les sentiments et les relations entre certains personnages ne sont pas crédibles.
Et pourtant, j'ai vraiment adoré !
L'écriture de Kiera Cass est fluide et extrêmement agréable, et bien qu'il m'est arrivé plus d'une fois de rouler les yeux ou d'avoir les sourcils en accent circonflexe, je dois bien avouer que je me suis laissée prendre au jeu et que j'ai dévoré ce bouquin avidement en me demandant comment il allait finir.
Il y a vraiment quelque chose d'addictif qui se dégage de sa plume, et elle a touché une corde sensible dans mon coeur de grosse midinette.
Ces histoires de prince, de bals, de belles robes et d'amourettes secrètes, j'avoue, j'ai craqué.
Et pourtant, comme je l'ai dis, ça ne démarrait pas très fort pour moi.

America. Une héroïne qui s'appelle America Singer. Rien que ça, pour moi, elle partait avec un sérieux désavantage, cette fille. Je trouve ce nom ridicule, surtout compte tenu du fait que, pour vivre, cette jeune fille ... J'vous le donne en mille : elle chante ! N'est-ce pas merveilleux ?
En plus de ça, c'est la plus belle de la ville, rien que ça. Et bien qu'elle s'en défende souvent, c'est pas pour autant qu'elle est pas au courant de sa plastique, la cocotte. Attention, elle n'est pas prétentieuse du tout. Mais elle est plutôt du genre "Holala, ça m'ennuie vraiment TOUS ces gens qui disent que je suis belle, tout le temps, constamment. C'est pas qu'ils ont torts, mais c'est lassant quoi." Bien entendu, j'exagère. C'est surtout pour vous résumer en une phrase l'impression qu'elle m'a donnée.
En dehors de ça, elle est quelqu'un de très autoritaire, de râleuse, avec une tendance à n'en faire qu'à sa tête. Mais en même temps, elle est généreuse, ouverte et vraiment très amicale. C'est un mélange assez étrange qui a eu du mal à faire mouche, pour moi. Heureusement, au fil du récit, ce sont surtout ses qualités qui ressortent, et elle ressemble moins à une fille qui fait des caprices.

L'histoire en elle-même est très sympa, bien qu'elle fasse penser aux émissions de télé-réalité à la "Bachelor" et compagnie. Enfin, je dis "bien que", c'est parce que j'ai horreur de ça. Les amoureux du genre seront sûrement ravis de pouvoir lire ce livre, du coup.
Ceci dit, c'est dans le développement qu'il y a quelques petits soucis. Une fois que l'émission commence ... elle est oubliée.
Alors, d'accord, on y pense de temps en temps, et parfois, une fille y fait encore allusion. Mais c'est tout. Ce qui est sur le devant de la scène, ce sont la relation entre le Prince Maxon et Ame, et la relation de celle-ci avec le personnel du palais et les autres concurrentes.
Celles qui s'attendent, dans ce cas, à un livre à la Gossip Girls, seront assez déçues. Ici, à part une peste principale, il n'y a pas vraiment de méchantes à proprement parler, et les coups bas sont au final gentillets et ne font pas bien mal.
Personnellement, ça ne m'a pas dérangé plus que ça. Je trouve assez sympa, même, que l'auteur ai pris le parti de faire un livre plus lisse, plus gentil et bien moins dur que les autres dystopies qui sortent ces dernières années.
Je trouve donc qu'il y a un bon mélange, bien équilibré, entre intrigues saupoudré d'une touche d'action (avec les renégats dont, au final, on ne sait pas grand chose) et tout ce qui touche à la romance et l'amitié.

En fait, ce que j'ai le plus aimé, et ce, dès le début, c'est qu'on ne part pas du tout dans un schéma (désormais) classique du : l'héroïne a un ami qui l'aime mais elle ne le sait pas. Elle rencontre un homme qu'elle aime mais rien n'est facile. Elle découvre plus tard que son ami l'aime et elle se retrouve entre les deux à devoir faire un choix.
Ici, l'héroïne est DEJA amoureuse, et elle ne veut pas entendre parler du Prince. Elle n'accepte de se rendre au palais que parce que, à chaque semaine passé entre ses murs, sa famille reçoit une compensation financière.
D'ailleurs, j'aime beaucoup comment démarre sa relation entre elle et le Prince, et bien que la fin du livre reste assez convenue, tout ce qui se passe au milieu est assez délicieux.

C'est donc un livre qui m'aura surprise du début à la fin, surtout sur le fait de me faire changer d'avis tous les deux chapitres !
Des personnages que, tantôt je déteste, tantôt j'adore. Une histoire banale qui m'a surprise dans son évolution. Mais des sentiments qui ont fait chanté mon coeur de midinette, et une écriture qui reste agréable et étrangement addictive de la première à la dernière page.
Et, bien entendu, c'est un détail mais un qui a sa petite importance : la couverture est juste sublime. Les photos sur internet ne lui rendent pas justice, et elle est dotée d'une tranche de toute beauté, qui me fait fondre à chaque fois que je la vois *fétichiste des couvertures*
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
elynias
22 mai 2014
Waw! La claque!
Un livre terriblement addictif; une fois commencé, difficile de le lâcher.
J'ai mis du temps à le sortir de ma pile à lire, j'ai eu tort. Mon scepticisme vis-à-vis des histoires niaises de royauté m'empêchait d'ouvrir les yeux. Finalement, je suis tombée dans les filets de Kiera Cass au fil de ma lecture.
Dès le départ, l'histoire est centrée sur America Singer, une jeune fille vivant dans un monde où les classes sociales sont classées et numérotées. Sa vie bascule le jour où La sélection est organisée. le prince doit se marier et, pour ce faire, il va devoir choisir entre 35 candidates qui ont été triées sur le volet dans le cadre d'une télé-réalité. Les candidates vont devoir s'affronter. Dès lors, l'aventure commence pour notre plus grand plaisir, les pages défilent sans que l'on s'en rende compte. L'écriture de l'auteure est parfaite. America est une héroïne au caractère bien trempée et c'est ce qui fait son charme. J'ai complètement adhéré à l'histoire et je n'ai qu'un conseil à donner: lisez-le, vous ne le regretterez pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Melisende
07 mai 2012
Quatrième titre de la Collection R de Robert Laffont et quatrième bon moment même si La Sélection ne restera pas dans les annales. Si je devais faire un petit classement des quatre publications, ce premier tome de Kiera Cass arriverait en queue de peloton.
Alors oui, j'ai aimé, c'est frais, léger et plein de bons sentiments… mais peut-être un peu trop léger justement ? le côté dystopie n'est qu'un argument pour enrober une histoire d'amour mignonne mais sans grande originalité. Malgré tout, ma lecture a été rapide et agréable… je ne boude pas mon plaisir !
Présenté comme une nouvelle dystopie, La Sélection se révèle vraiment très léger de ce côté-là, voire un peu décevant. de ce monde nouveau on ne sait quasiment rien si ce n'est le nom de la monarchie qui remplace les Etats-Unis, Illéa. Les rois et reines ne parviennent plus à engendrer de princesses pour le royaume. le prince héritier doit donc trouver une épouse venant du peuple. Voilà pour l'explication de cette « sélection ».
Tout le monde ne semble pas apprécier la monarchie en place puisque des rebelles attaquent régulièrement le palais… Pour quelles raisons ? Dans quel but ? Grand mystère.
Que sait-on d'autre de l'univers créé par Kiera Cass ? Seulement que la population, à l'image d'Hunger Games, est divisée en classes, de 1 à 8. 1 étant le chiffre lié à la famille royale, 8 aux SDF et sans-papier. Plus vous vous éloignez de l'as, plus vous êtes pauvres et négligeables. La caste est une affaire d'héritage. Si papy était artiste, pas de bol. A vous le ventre vide et le numéro 5, comme l'héroïne, la jolie America.
Sans être particulièrement original, cet univers avait de quoi offrir quelques bonnes choses mais il est malheureusement complètement mis de côté : décor inutile, témoin d'une intrigue très fleur bleue.
En effet, côté rebondissements, tout est très attendu : de la sélection d'America parmi des milliers de filles (malgré son désintérêt pour la compétition) à ses amours compliquées et son amitié grandissante avec le prince qu'elle ne voulait absolument pas connaître au départ. En fait, cette histoire c'est l'histoire qu'on a toutes rêvé d'écrire (et de vivre) quand on était ado. C'est typiquement le genre de textes qui ferait une bonne fanfiction car Kiera Cass écrit ce que les lectrices ont envie de lire : une petite Cendrillon du peuple (la lectrice lambda s'identifie à elle) qui vit une aventure extraordinaire et rencontre le Prince charmant. Ajoutez à cela le triangle amoureux qui pimente la chose et rehausse l'égo de l'héroïne (et oui, deux garçons qui se battent pour vous… la lectrice se sent belle et désirée donc la lectrice est comblée) et vous voilà en présence de la Sélection.
De ce fait, ce titre touche le public visé (adolescentes, jeunes adultes et adultes fleur bleue) et ça fonctionne très bien. C'est pourquoi, je l'avoue sans honte, j'ai dévoré ce premier tome comme une petite douceur sucrée venue m'apaiser, m'apporter un peu de réconfort, un peu de rêve et de légèreté dans ma journée.
Malgré tout, la lecture aurait été meilleure pour moi si l'héroïne m'avait davantage plu. Au début, je pensait qu'on allait être très amies toutes les deux : un peu rebelle sur les bords tout en étant réservée, artiste et passionnée… bref, America me plaisait. J'ai, qui plus est, apprécié le fait qu'elle renonce à son avenir heureux et tout tracé pour entrer dans un jeu qui ne l'intéresse pas… simplement afin de venir en aide à sa famille, gracieusement rémunérée pendant son absence. Malheureusement, dès son arrivée au palais, son comportement m'a agacée puis foncièrement déplu. America, censée être une jeune fille réservée voire complexée, se révèle bien sûre d'elle lorsqu'elle tient tête au prince Maxon et fomente des plans pour garder sa place. Elle qui ne voulait pas de cette sélection change radicalement d'avis. Son comportement m'a parfois laissée sceptique. C'est maladroit, peu naturel, paradoxal.
Les deux hommes de l'aventure sont différents mais manquent tous deux de charisme à mon goût. Aspen l'amoureux de la caste numéro 6 a une fierté mal placée qui m'a donné envie de le secouer. Maxon le prince, quant à lui, est un peu « tout beau tout gentil » (à la limite du niais parfois). Je lui concède tout de même une bonne répartie qui offre des face à face avec America intéressants. J'ai envie de croire qu'il a plus à offrir sans ses airs bien proprets, en tout cas je l'espère !
Du côté des 34 autres concurrentes, seules deux ont marqué mon esprit : Marlee la potentielle amie bien qu'elle me paraisse trop effacée et Céleste la garce de service sans subtilités.
Kiera Cass nous propose des personnages finalement assez manichéens. J'espère qu'elle va creuser ça par la suite.
Le résumé annonce la télé-réalité comme un aspect important de l'histoire mais en fait, elle est très peu mise en avant, souvent oubliée. Je pensais que les caméras seraient ultra-présentes, qu'il y aurait des épreuves, que ceux commandant le programme seraient plus directifs… mais en fait non. Si la présence des spectateurs n'était pas rappelée de temps en temps et si quelques soirées avec un présentateur télé n'étaient pas organisées, on pourrait complètement oublier cet aspect de voyeurisme. C'est dommage de ne pas avoir utilisé plus ce côté malsain et dérangeant.
Enfin, côté style, je n'ai pas grand-chose à dire. Ce n'est certes pas de la grande littérature (tout le monde le sait) mais cela a l'avantage de se lire très vite et très bien. C'est plus que fluide et le livre se dévore en quelques heures à peine. Une nouvelle fois, c'est le point de vue interne (le « je ») qui a été admis et qui, je pense, permet à un grand nombre de jeunes lectrices de vivre pleinement l'aventure.
A noter que pour ce quatrième titre, la Collection R conserve sa mise en page aérée et sa grosse police. La lecture est d'autant plus aisée et rapide. Par contre, le texte est finalement plus court qu'on le pensait et on regrette un peu qu'il ait été coupé à cet endroit…

Pour conclure. Malgré les nombreux bémols relevés (faiblesse de la dystopie, intrigue attendue et personnages un peu agaçants), ce premier tome de la Sélection offre un moment de douceur et de légèreté qu'on savoure sans bouder son plaisir !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Hyelana
15 août 2016
La Sélection c'est l'opportunité pour toutes les jeunes filles d'Illéa qui ont entre 16 et 20 ans, célibataires, d'épouser le Prince Maxon et de changer de vie.
America Singer n'a pas du tout envie de ce changement mais elle se retrouve poussée par ses proches, et par devoir elle décide de participer malgré tout à cette "compétition" pour gagner les faveurs de Prince. Son objectif : perdre aux portes de la victoire pour permettre à sa famille de toucher les plus longtemps possible la compensation financière qui va de paire avec sa participation, ce qui leur permettra de manger tous les jours à leur faims pour quelques temps au moins.
Sans être un chef d'oeuvre de la littérature, La Sélection est un roman agréable à lire, distrayant et possédant cette petite pointe d'originalité qui nous fait tourner les pages sans que l'on s'en rende compte. Il ne faut pas s'attendre à être surpris, la plupart des rebondissements sont prévisibles au moins trois chapitres à l'avance, mais ça ne gâche en rien ce petit moment de lecture.
Malgré ses presque 350 pages, ce roman ce lit très très vite et il nous donne donc un bon moment sans que l'on s'éternise sur une histoire plus ou moins déjà vue avec en son centre une héroïne adolescente, plus ou moins tourmentée, qui se retrouve propulsée plus ou moins contre son gré dans une aventure qui va bouleverser sa vie.
Les personnages principaux sont plutôt bien écrits, mais les personnages secondaires sont quand à eux assez stéréotypés et ont peu d'envergure.
En résumé, ce roman se lit très bien, il est agréable et on passe un bon moment, sans se prendre la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Citations & extraits (113) Voir plus Ajouter une citation
ElwingElwing09 mai 2012
- Et moi, pourquoi me garder ?
- America, je croyais avoir été clair sur ce point.
Maxon laisse échapper un soupir et prend délicatement mon visage entre ses paumes. Quand je lève la tête, il passe aux aveux.
- Si les choses n'étaient pas aussi compliquées, j'aurais déjà annulé la Sélection depuis longtemps. Mes sentiments ne sont plus un mystère pour moi. Peut-être est-ce irréfléchi de ma part de me lancer ainsi tête baissée, mais je suis certain que je serais heureux avec vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          760
StellabloggeuseStellabloggeuse02 octobre 2012
Une chaleur inattendue s’empare soudain de moi. Son premier baiser, c’est à moi qu’il a voulu le donner. Oui, je le reconnais, j’ai encore des sentiments pour Aspen. Je ne peux pas l’oublier en un claquement de doigts. Mais notre couple n’est plus qu’un amer souvenir et plus rien ne m’empêche de réserver à Maxon une place dans mon cœur. A part mes préjugés, peut-être. Des préjugés balayés par la réalité. J’effleure son front de ma main.
-Que faites-vous ?
-J’efface de votre mémoire ce baiser raté. Je suis sûre qu’on peut mieux faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
HillelHillel17 juillet 2012
"Il prend mon visage entre ses mains, je plonge mon regard dans le sien et la machine s'emballe. Nous échangeons un baiser et j'oublie aussitôt le reste. La sélection, les soucis de ma famille... j'oublie jusqu'à Illéa. Seul Aspen compte en cet instant, ses mains le long de mon dos, son souffle sur ma nuque... Je caresse ses cheveux encore mouillés - il prend une douche le soir, au retour du travail - et je glisse mes doigts dans ses boucles brunes. Il sent le savon, celui que fabrique sa mère dans sa cuisine. Cette odeur j'en rêve la nuit..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          612
ElwingElwing09 mai 2012
- Aucune idée. En même temps, certaines n'attendent qu'une chose, vous sauter dessus.
- Mais pas vous. Vous, vous n'avez eu aucun scrupule à me balancer un coup de genou dans l'entrejambe.
- Objection ! Dans la cuisse.
- Ne dites pas d'absurdités. Dans la cuisse, ça ne fait pas aussi mal.
Commenter  J’apprécie          950
cho0kettecho0kette19 avril 2012
Lorsque ses lèvres s'aventurent dans mon cou, je souffle :
- Ils vont te tuer si tu fais ça.
- Et je vais mourir si je ne t'embrasse pas.
Commenter  J’apprécie          1170
Videos de Kiera Cass (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kiera Cass
???? PLUS D'INFOS SUR LA VIDEO????
Lien du sondage pour le prochain TOP 10 : http://bit.ly/1BX1Y53
Ma vidéo sur Divergente : https://www.youtube.com/watch?v=G5YnE91ntl0
_________________________________________
Uglies de Scott Westerfeld : http://amzn.to/1QlyxW4 Delirium de Lauren Oliver : http://amzn.to/1MF2ACB The Book of Ivy de Amy Engel : http://amzn.to/1HZns38 Legend de Marie Lu : http://amzn.to/1T9dtRy Insaisissable de Tahereh Mafi : http://amzn.to/1B3GZSR Le Passeur de Lois Lowry : http://amzn.to/1dtJ3ZA La Selection de Kiera Cass : http://amzn.to/1KTlTaf L'Epreuve de James Dashner : http://amzn.to/1e0zmCW Divergent de Veronica Roth : http://amzn.to/1HZotse Hunger Games de Suzanne Collins : http://amzn.to/1cJ2XPH
_________________________________________
Retrouvez-moi sur :
? Facebook : http://www.facebook.com/NiNeGorman ? Twitter : http://twitter.com/#!/NiNeGorman ? Instagram : NiNeGorman ? Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/18331969-nine-gorman ? Mail : nine(@)ninehank.com
_________________________________________
Tu veux connaître tous les romans que j'ai lu, ceux qui sont dans ma pile à lire, ainsi que ceux que je lis actuellement ? Toutes ces informations sont disponible sur mon profil Goodreads que je mets à jour quotidiennement ! https://www.goodreads.com/user/show/18331969-nine-gorman
________________________________________­_
? Ma Wishlist Amazon : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/121¤££¤30Insaisissable de Tahereh Mafi 27¤££¤2
_________________________________________
L'abonnement c'est gratuit et c'est gentil.
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La Sélection tome 1 de Kiera Cass

Quel est le nom de famille d'America ?

Sanger
Leger
Il n'est pas mentionné
Singer

7 questions
592 lecteurs ont répondu
Thème : La Sélection, tome 1 de Kiera CassCréer un quiz sur ce livre
. .