AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3 coups de cœur BD recommandés par Alexis Nesme
Article publié le 23/01/2023 par Octavia Killian, Pierre Krause et Déborah Zitt


La ville d'Angoulême accueille son Festival International de la Bande Dessinée du 26 au 29 janvier 2023, l'occasion nous semble donc idéale pour vous (re)parler de bande dessinée ! Alexis Nesme, illustrateur français, sera au rendez-vous et il partage avec nous, dans cet article, son portrait de lecteur et les différentes facettes qui le composent.

                                                          Crédit photo : Hachette.fr


Alexis Nesme est un illustrateur prolifique. Il a travaillé sur de nombreux ouvrages destinés à la jeunesse mais aussi sur des bandes dessinées bien sûr, comme la série Les Enfants du Capitaine Grant, Le Maître des tapis ou encore le sixième tome de Donjon Parade. Récemment, il a aussi collaboré avec Lewis Trondheim pour une collection publiée aux éditions Glénat (associant auteurs franco-belges et univers Disney) pour donner naissance d'abord à Horrifikland, puis à Terror-Island (en solo cette fois-ci). Dans cet album, il met en scène un trio qu'il adore (Donald-Dingo-Mickey) en tant qu'apprentis enquêteurs dans une aventure amusante, qui n'est pas sans rappeler les codes d'Indiana Jones ou Scoubidou.

Il nous conseille ici quelques lectures marquantes, pour approfondir encore notre culture BD.

 

D'après l'œuvre de Robert E. Howard, Régis Hautière (scénario) Didier Cassegrain et Olivier Vatine (dessin), Conan le Cimmérien - Les Clous rouges 
Glénat, 72 pages, 15,50 €


« J’ai plusieurs axes de choix dans le livre. J’ai encore celui du dessin bien sûr, parce que je suis avant tout un dessinateur et que je porte une attention particulière au travail de la lumière. Par exemple, l’un des derniers livres que j’ai pris avec cet axe-là, c’est cet album de Cassegrain, parce que c’est l'un des meilleurs dessinateurs français selon moi. Il a vraiment un dessin très dynamique, très gracieux, que j’aime beaucoup, toujours impressionnant au fil des différents univers graphiques qu'il explore. 


C'est donc comme ça que j'ai complété ma bibliothèque depuis la fin de mes études, c’est vraiment le dessin qui a été mon premier attrait pour le livre. J'aimais aussi les artistes qui travaillaient la peinture, comme Nicolas de Crécy, et des Américains comme Kent Williams ou Bill Sienkiewicz. À travers leur travail très pictural, avec des mélanges de peinture, je me suis rendu compte qu’ils avaient aussi une vision de la narration assez novatrice. D'ailleurs, l'un de mes livres préférés durant mes études, c’est Elektra de Bill Sienkiewicz, qui amène une réflexion sur la narration et où la psychologie des personnages est assez démente. »

 


Lewis Trondheim, Les nouvelles aventures de Lapinot, tome 6 : Par Toutatis !

L'Association, 48 pages, 14 €


« Mon autre côté de lecteur, c’est aussi tout ce qui est amusant. En ce moment, il y a Fabcaro qui publie des albums assez drôles. Avant de travailler avec Lewis Trondheim, j’étais un fan de Lapinot et de son univers humoristique. Et il a justement sorti récemment un nouvel album dans cette série, qui mélange un peu le pastiche, le sérieux, l’aventure. Il a une façon à la fois de se moquer et de rendre hommage à l’univers de Goscinny et Uderzo, qui est assez subtile et vraiment très drôle. Le dessin est moins important même si j’aime bien certains traits, mais c'est vraiment le côté ludique du lecteur en moi qui parle là, car rire, c’est aussi un plaisir de lecteur dans le monde de la BD. »

 

Timothé Le Boucher, 47 cordes, tome 1
Glénat, 384 pages, 25 €


« Et après évidemment, j'ai aussi des lectures plus "sérieuses" comme cet album. Alors moi, ça me rend perplexe des paginations aussi énormes, parce que je suis un dessinateur assez laborieux [rires] mais le dessin de Timothé Le Boucher est très délicat et gracieux, c'est vraiment un très beau livre... Et une histoire originale et très riche. Je trouve qu’il y a de plus en plus de passerelles entre le monde du livre et celui du cinéma et dans cet album, on découvre une mise en scène quasiment cinématographique qui me plait aussi en tant que dessinateur, tant dans le découpage que dans le scénario. On voit différents plans, différentes façons de raconter, ou encore des flashbacks qui pourraient être déclinés en films, voire en série pour des récits aussi longs. »


NB : Cet album faisait d'ailleurs partie de la sélection de notre Prix Babelio en 2022, dans la catégorie BD.

 


Merci à Alexis Nesme d'avoir pris le temps de nous répondre !


Avez-vous lu ces livres ? Dites-le nous en commentaire...

Commenter  J’apprécie          22