AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.88 /5 (sur 6529 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montpellier , le 10/08/1973
Biographie :

Fabrice Caro, dit Fabcaro, est un auteur français de bandes dessinées et de romans.

Après des études scientifiques, il se destine tout d'abord au professorat puis décide à partir de 1996 de vivre de son art. Il travaille pour la presse ou l’édition, pour différentes revues de bande dessinée telles : FLBLB, Psikopat, Jade, Tchô !, L’Echo des Savanes, Zoo et CQFD.

Il est également musicien, auteur-compositeur et chanteur. Il est à l'origine, dès 1994, du groupe rock Hari Om et a ensuite réalisé un album-concept auto-produit "Les Amants de la rue Sinistrose" (1999).

Il a publié chez des petits éditeurs comme La Cafetière ou 6 Pieds sous terre des ouvrages plein d’humour ou il passe à la moulinette le comportement de ses contemporains, sans oublier de s’égratigner en premier lieu. À partir de 2005, il participe à différents collectifs dont ceux édités par 6 Pieds sous Terre, et s'affirme, notamment chez La Cafetière, en tant qu'auteur complet.

Il est aussi l’auteur d’un roman publié en 2006 chez Gallimard, "Figurec", dans la prestigieuse collection Blanche. "Figurec" a fait l’objet d’une adaptation en bandes dessinées (Casterman 2007), dessins de Christian De Metter.

Fab est le pseudonyme sous lequel Fabcaro a signé plusieurs scénarios et travaux de commandes, principalement pour les éditions Jungle.

Le succès arrive en 2015 avec l'album "Zaï zaï zaï zaï". Il obtient en 2015 le Prix Landerneau BD "Coup de cœur", créé spécialement par Philippe Geluck, ainsi que le prix SNCF du polar 2016, le prix des libraires de bande dessinée 2016, le Prix Ouest France quai des bulles 2015 et le Grand prix de la critique 2015.

En 2016, il écrit le scénario des nouvelles aventures de Gai-Luron dessinés par Pixel vengeur (Fluide glacial). En 2018 paraît une autre œuvre très remarquée, mélangeant humour absurde et satire sociale : "Moins qu'hier (plus que demain)"; elle reçoit un accueil critique favorable.

Son roman "Le Discours" (2018) a été adapté au cinéma par Laurent Tirard en 2020. "Broadway" (2020) est son troisième roman.

Père de deux filles, il vit à Bédarieux, dans l'Hérault.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Fabcaro   (58)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A l'occasion des "Correspondances de Manosque", Fabrice Caro vous présente son ouvrage "Broadway" aux éditions Gallimard. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2449548/fabrice-caro-broadway Note de musique : YouTube Audio Library Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (772) Voir plus Ajouter une citation
Crossroads   09 décembre 2015
Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro
Mère éduquant son fils.



- Pierre-Kévin, où vas-tu?

- Je vais jouer dehors avec Jean-Hugo...

- Tu sais, ces temps-ci, je préférerais que tu restes dedans..

- Mais pourquoi?

- Avec ce voyou qui rôde...

Imagine qu'il te kidnappe et te séquestre dans une cave en te mettant des objets dans les fesses...

- Quoi comme objets?

- Bah je sais pas, des bouteilles de Perrier, par exemple...

- De 1,5L?

- Nooon, des petites de 33 cl...

- Aaah, tu m'as fait peur!

- Ah ah ah, non, quand même, 1,5L, t'imagines?...
Commenter  J’apprécie          6724
le_Bison   15 novembre 2015
Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro
- Et comme par hasard c'est un auteur de BD... Je te les foutrais tous dans un charter moi et hop, direction Bruxelles.

- Non mais attends comment tu peux dire un truc pareil ?! C'est ignoble !!

- Amandine...

- Pour toi, tous les auteurs de BD ont pas leur carte du magasin, c'est ça ? Bonjour le cliché dégueulasse...

- Amandine, ne caractérise pas, ton père n'a pas dit ça...

- Je dis juste que voilà, à force...

- Putain mais t'es un gros facho en fait !

- Amandine ! On ne parle pas comme ça à son père !

- J'en ai rien à foutre ! J'en peux plus de vivre avec des vieux cons ! Vous pensez qu'à vous ! Tout ce qui vous intéresse c'est votre petite vie bourgeoise ! Vous vous êtes même pas aperçus que j'avais mis des lacets de couleurs différentes pour exprimer mon refus de cette société pourrie !



Commenter  J’apprécie          501
marina53   22 décembre 2015
Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro
Le flic: Rends-toi, on sait que tu es là !

Fabrice: ? Qu'est-ce que que ça ? La maison est cerclée de policiers !!!

(…) C'est sûrement des étudiants en hypokhâgne déguisés pour un bizutage... C'est classique...

(au flic) Vous êtes en hypokhâgne ?!

Le flic: Ne cherchez pas à gagner du temps en utilisant des mots qui existent pas ! On le connaît le coup !
Commenter  J’apprécie          503
marina53   22 décembre 2015
Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro
- Nous retrouvons sur place Nathalie Martois-Brossard. Nathalie, est-ce qu'on en sait un peu plus ?

- Écoutez, Bruno, non. Au moment où je vous parle, nous ne savons absolument pas ce qui se passe. Il pourrait très bien s'agir d'une prise d'otages mais nous n'avons aucune information dans ce sens pour l'instant. Et si prise d'otages il y avait, rien n'indique à l'heure qu'il est quel serait le nombre d'otages impliqués.

- Nathalie Martin-Brossard, pourrait-il y avoir des enfants parmi les otages ?

- Écoutez Bruno, rien ne nous permet d'affirmer à ce stade qu'il y aurait des enfants parmi les otages. Mais si tel était le cas, certains d'entre eux pourraient très bien souffrir d'asthme chronique ou de diabète. Auquel cas, ils nécessiteraient un suivi médical urgent. La situation serait préoccupante. Les parents que l'on imaginerait très choqués seraient alors immédiatement placés en cellule psychologique.

- Merci Nathalie. Nous vous retrouvons plus tard pour de plus amples suppositions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          481
 Fabcaro
Cath_perrin   20 septembre 2021
Fabcaro
 L’invitation précisait “On se charge de l’alcool, apportez un petit quelque chose à grignoter,” et cette clause m’était revenue au dernier moment. J’étais passé juste avant la soirée dans la seule pâtisserie ouverte à deux rues du lieu des festivités. La pâtissière n’avait plus grand-chose, excepté une tarte aux quetsches. Une tarte aux quetsches. Est-ce qu’on pouvait raisonnablement arriver avec une tarte aux quetsches à un réveillon ? Les convives allaient probablement me poser mille questions sur les raisons de mon choix, on n’arrive pas à une soirée avec une tarte aux quetsches sans vouloir faire passer un message, sans mendier une demande d’attention, comme ces couples qui font le tour du monde et qui, à leur retour, disposent des figurines en bois et des instruments de musique indigènes bien en évidence un peu partout dans leur salon afin que leurs invités leur demandent d’où est-ce que ça vient. 
Commenter  J’apprécie          322
Ladybirdy   29 mai 2019
Le discours de Fabcaro
Dans la vraie vie, on ne dit pas J’ai besoin d’une pause, ça ne se fait pas, ce n’est pas inscrit dans les codes sociaux. Lorsqu’on est invité à un repas, par exemple, on ne se lève pas soudain en disant J’ai besoin d’une pause, on ne prend pas son imper dans le vestibule et on ne claque pas la porte sans autre explication et justification que J’ai besoin d’une pause. On dit par exemple je suis désolé, ma mère a fait un AVC, je suis très inquiet, je dois vous quitter, ou bien je suis désolé, je suis vegan, je ne supporte pas la vue de ce gigot et de manière générale tout ce qui rappelle la souffrance animale, ce n’est pas contre vous, je suis hypersensible, excusez-moi, on ne dit pas J’ai besoin d’une pause sans rien derrière, sans rien autour.
Commenter  J’apprécie          482
Fandol   26 août 2020
Broadway de Fabcaro
Tous les ans, pour la fête des pères, j’avais un marque-page. La plastifieuse a constitué pour les professeurs des écoles une découverte qui est l’équivalent de ce qu’a pu être la découverte du feu pour nos ancêtres.
Commenter  J’apprécie          495
Fandol   24 août 2020
Broadway de Fabcaro
Être un bon père consiste-t-il à trouver merveilleux un spectacle au seul prétexte que sa fille en fait partie ou bien à réussir à se retenir de rire ?
Commenter  J’apprécie          480
Cancie   17 août 2020
Broadway de Fabcaro
Ces derniers temps, je me réveille toutes les nuits à 3 h 15 du matin pour aller uriner, et je suis chaque fois bluffé par la constance de cet horaire, toutes les nuits, invariablement, 3 h 15 pile, comme si ma prostate était pourvue d'une horloge interne, comme si j'étais affublé d'une sorte de super-pouvoir, mais un super-pouvoir qui ne servirait pas à grand-chose, on imagine assez mal les studios Marvel en faire une adaptation. La journée, il est Axel, un employé discret et sans histoires, mais dès qu'arrive la nuit, il devient...Urinor ! Le super-héros qui se lève pour faire pipi à 3 h 15 pile, le monde du crime n'en sortira pas indemne.
Commenter  J’apprécie          450
Fandol   31 août 2020
Broadway de Fabcaro
Au début, Anna aimait bien m’écouter jouer – du moins : tolérait que je joue, personne n’aime réellement écouter quelqu’un jouer de la batterie tout seul, de la même manière que personne n’aime boire son café à la fenêtre en écoutant le bruit des marteaux-piqueurs. (pages 99-100)
Commenter  J’apprécie          441

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Aveugles, paralytiques, etc...

On dit que le poète grec Homère était…

unijambiste
bancal
aveugle

10 questions
37 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..