AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Irlande , le 30/07/1870
Mort(e) le : 14/12/1943
Biographie :

William Frederick Travers O'Connor est un militaire, interprète, attaché commercial et écrivain britannique qui séjourna au Tibet au début du XXe siècle.

Il a été formé à la Charterhouse School et l'Académie royale militaire de Woolwich.

William Frederick Travers O'Connor servit dans la vallée de Swat et la campagne de Tirah entre 1897 et 1898 et à Gilgit entre 1899-1903.

Il fut détaché du Département Politique du Gouvernement indien et nommé secrétaire et interprète de Francis Edward Younghusband.

Il fut membre de l’expédition britannique Younghusband à Lhassa de 1903 à 1904. En parallèle à ses fonctions de secrétaire et d’interprète du tibétain auprès du colonel Younghusband, il profita du voyage pour recueillir de nombreuses histoires populaires locales et participa ainsi à la diffusion en Occident de la culture tibétaine.

Il resta à Gyantsé au Tibet quand les Britanniques se retirèrent de Lhassa, avec le titre d'agent commercial entre 1904 et 1908. Il fut le premier agent commercial britannique à Gyantsé. Le capitaine O'Connor possédait une Peugeot Bébé, une des deux premières automobiles à avoir été acheminée à travers l'Himalaya au Tibet en 1907.

En raison de nombreux problèmes avec les agents chinois, O'Connor fut contraint à partir en 1908. Après son départ du Tibet, il donna sa voiture en cadeau au panchen-lama.

Il fut ensuite Consul britannique à Shiraz en Perse entre 1912 et 1915. Il est devenu par la suite le résident britannique au Népal entre 1918 et 1920.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le Tibet, dont l'un d'eux, "Report on Tibet", décrit avec une grande précision l'état des connaissances sur le Tibet en 1903.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MurielT   24 mai 2015
Comment le lièvre eut la lèvre fendue: Et autres contes tibétains de William Frederick O'Connor
Ce spectacle amusa tellement le lièvre qu'ail s'adossa à une pierre toute proche et éclata de rire, à tel point qu'il se fendit la lèvre supérieure. C'est depuis ce jour que la lèvre du lièvre est fendue.
Commenter  J’apprécie          40
Virgule-Magazine   03 avril 2018
Comment le lièvre eut la lèvre fendue: Et autres contes tibétains de William Frederick O'Connor
Ce spectacle amusa tellement le lièvre qu’il s’adossa à une pierre toute proche et éclata de rire, à tel point qu’il se fendit la lèvre supérieure. C’est depuis ce jour que la lèvre du lièvre est fendue.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de William Frederick O`Connor (10)Voir plus


Quiz Voir plus

Les titres des œuvres de François Mauriac

Quel est le titre correct ?

Madeleine Desqueyroux
Françoise Desqueyroux
Adèle Desqueyroux
Thérèse Desqueyroux

14 questions
77 lecteurs ont répondu
Thème : François MauriacCréer un quiz sur cet auteur