AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.41 /5 (sur 28 notes)

Né(e) à : Paris , le 6 avril 1945
Biographie :

Alain Paucard (né le 6 avril 1945 à Paris) est un écrivain français. Il ne vit qu'à Paris, ville dont il est amoureux1, et se déclare de « nationalité parisienne ».
Il est président à vie du Club des Ronchons, qu'il a fondé en 1986 en compagnie de Bernard Peyrotte et de Marc Vidal, Pierre Gripari en étant le premier et bref président d'honneur.
Il a animé un Libre Journal sur Radio Courtoisie de 1998 à juin 2007.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Paucard
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

CINÉPHILES #00 - Alain Paucard

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Unhomosapiens   31 octobre 2017
Célébration du whisky de Alain Paucard
La première gorgée fut grandiose. Un peu forte, un peu "piquante", mais admirable d'équilibre et de bouquet. Je regardais Gérard du coin de l'oeil. Il n'y a pas si longtemps, il s'était vanté de ne pas aimer le whisky. Mais la vieille taupe poursuit son chemin. La vérité finit toujours par sortir au grand jour. Il sembla apprécier. La deuxième gorgée, plus douce, plus arrondie, l'amena à formuler un doux aveu : il aimait. Dès lors, la béatitude s'empara de nous.
Commenter  J’apprécie          80
Mimimelie   17 janvier 2016
La crétinisation par la culture de Alain Paucard
Une bureaucratie, une fois constituée, ne disparaît pas d’elle-même.
Commenter  J’apprécie          92
Mimimelie   17 janvier 2016
La crétinisation par la culture de Alain Paucard
Quand on est cerné par le snobisme, la seule attitude digne est de créer le sien. Une de mes plaisanteries favorites, quand, dans une salle, je me trouve nez à nez avec de l’art conceptuel, c’est de me livrer, à haute voix, à un éloge de l’extincteur. Personne ne m’ôtera de l’idée qu’un extincteur rouge est une oeuvre d’art tout autant valable qu’un téléviseur diffusant une mire.
Commenter  J’apprécie          51
Mimimelie   16 janvier 2016
La crétinisation par la culture de Alain Paucard
Il n’y a pas si longtemps, les bourgeois s’offusquaient de l’impressionnisme, puis du cubisme, puis de l’abstrait. Comme on les regrette, les abstraits ! Ils peignaient encore en utilisant des toiles, avec des brosses, des pinceaux et, chose étonnante aujourd’hui, des couleurs.

Quant aux bourgeois, ils ont tellement la trouille de ne pas être dans le coup, qu’ils subventionnent à tout crin, et écoutent, avec recueillement, les créateurs les entretenir de leur « travail en cours », qui « met à jour les contradictions », « révèle les artifices », « détruit l’ordre ancien pour y substituer les nouveaux rapports scientifiques, techniques, sociaux, socioculturels, etc. », toutes affirmations d’ailleurs extrêmement vraies. Les nouveaux créateurs ont bien des défauts, mais ils sont francs comme l’or qu’ils ramassent.
Commenter  J’apprécie          40
Mimimelie   16 janvier 2016
La crétinisation par la culture de Alain Paucard
"Qui êtes-vous pour définir ce qui est beau et ce qui ne l'est pas ?", en traduction ;: "Le beau est dépassé".
Commenter  J’apprécie          60
Mimimelie   16 janvier 2016
La crétinisation par la culture de Alain Paucard
La vieille démocratie ridée, sans cesse rafistolée, sans cesse liftée, a trouvé un truc, un bain de jouvence : la culture. La culture est la forme que prend la démocratie quand elle veut faire oublier ses bêtises, ses soldats morts pour rien, son chômage, sa lâcheté devant le crime et ses crimes devant le courage. La culture, c’est la liturgie des Droits de l’Homme, lesquels n’empêchent pas – pas plus que la prière – les massacres. La culture est un droit de l’homme. Et les droits de l’homme, évidemment, c’est une culture. Dans la tautologie, les démocrates font souvent mieux que Joseph Staline.

La culture et les Droits de l’Homme sont deux magnifiques noix, des noix d’honneur. Très belles à l’extérieur elles sont vides à l’intérieur. Les individus savent d’instinct, tout autant que d’expérience, que la culture et les droits vont à ceux qui les prennent et non à ceux qui attendent la distribution.
Commenter  J’apprécie          30
Wendat69   08 novembre 2017
La France de Michel Audiard de Alain Paucard
"ANTOINE BERETTO (Lino Ventura): J'ai peut-être eu tort de le tirer par la cravate à l'intérieur de la décapotable, mais c'est tout monsieur le commissaire.

LE COMMISSAIRE: Et c'est ainsi que vous lui avez fendu l'arcade sourcilière?

BERETTO: Ah, ça oui... j'avais changé de voiture et j'avais oublié qu'elle était pas décapotable..."
Commenter  J’apprécie          20
Mimimelie   16 janvier 2016
La crétinisation par la culture de Alain Paucard
Des neveux de Rameau, il y en a des milliers et des milliers depuis mai 68. Il fallait les voir, ces étudiants enragés, lanceurs de pavés, se reconvertir dans la « pub » et la « communication » afin de « profiter des contradictions du système ». La publicité et la communication ont en effet pris le pouvoir en mai 68 et profiter des contradictions du système, cela signifie soutirer de l’argent aux pigeons, soit parce qu’ils ont mauvaise conscience de n’être pas des révolutionnaires en tout (les particuliers), soit parce qu’ils préfèrent la paix au désordre (les organismes d’État). Les deux font un très mauvais calcul. Selon la théorie des avantages acquis, les profiteurs culturels en veulent de plus en plus et, par-dessus le marché, n’omettent pas de faire la morale.
Commenter  J’apprécie          10
Mimimelie   16 janvier 2016
La crétinisation par la culture de Alain Paucard
La Révolution française a mis au pouvoir, bien avant le profiteur culturel, le pédagogue. Désormais, l’Art sera accompagné d’un mode d’emploi qui permettra aux brutes de se cultiver en apprenant le résumé par cœur.
Commenter  J’apprécie          20
Wendat69   08 novembre 2017
La France de Michel Audiard de Alain Paucard
Audiard perçoit que le monde moderne est dégueulasse et que, surtout, il sera de pire en pire: "le monde de demain...le kolkhoze fleuri" soupire l'ex-taulier (Bernard Blier) dans le Cave se rebiffe. C'est très exactement ça. Le monde actuel du politiquement correct, c'est l'Union soviétique moins la terreur de masse; même promotion généralisée des médiocres; même flicaille idéologique (la Police de la pensée d'Orwells); même vérité officielle, dogmatique.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur

.. ..