AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.89 /5 (sur 9 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Liévin , le 04/12/1969
Biographie :

Bruno Traversi est docteur en philosophie de l'université Paris Ouest Nanterre et diplômé de l'Aikikai de Tokyo. Il est chercheur associé au laboratoire TEC (Techniques et Enjeux du corps) université Paris Descartes. Il fait également parti du groupe des jeunes chercheurs du CND - Centre National de Danse - de Paris Pantin.

Il est chargé de cours à l'université de Lille3 et à l'université Paris X Nanterre.

Ses recherches universitaires concernent d'une part la culture japonaise (tout particulièrement la pensée de Ueshiba Morihei, fondateur de l'aikido), et d'autre part, les travaux communs de Carl Gustav Jung et de Wolfgang Pauli, au croisement de la psychologie analytique et de la physique quantique, particulièrement les EMC lors des transes et en hypnose.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
JenniferStan   05 août 2016
Le corps inconscient et l'Âme du monde selon C.G. Jung et W. Pauli de Bruno Traversi
La danse du mandala nous révèle que le sujet est porteur d'un monde collectif ordonné selon des principes très précis, autrement dit, il comporte une dimension politique, non pas de manière métaphysique, mais psychologique et physique.
Commenter  J’apprécie          60
JenniferStan   05 août 2016
Le corps inconscient et l'Âme du monde selon C.G. Jung et W. Pauli de Bruno Traversi
L'expérience du mandala se présente ainsi comme une espèce de réminiscence : les deux plans, central et primaire, peuvent être considérés comme les étapes d'un cheminement au cours duquel le moi non-moi est devenu le moi. Cette expérience corporelle nous place, en quelque sorte, à l'origine des phénomènes, à cet instant de l'apparition de la subjectivité et du monde.
Commenter  J’apprécie          40
JenniferStan   05 août 2016
Le corps inconscient et l'Âme du monde selon C.G. Jung et W. Pauli de Bruno Traversi
Ainsi est-il permis d'affirmer que la causalité n'est pas la seule loi selon laquelle les phénomènes s’articulent. L'univers forme un tout indissociable. C'est cette totalité, reposant sur une relativité de l'espace et du temps, qui va conduire Pauli et Jung à développer conjointement le concept de synchronicité.
Commenter  J’apprécie          30
Jey_s   17 octobre 2018
L'Arrière-monde ou l'Inconscient neutre de Bruno Traversi
Lors de nos ateliers sur la danse du mandala, nous avons pu effectivement observer une structure géométrique, caractéristique des mandalas, apparaître spontanément – à l’insu des sujets impliqués qui, en état de transe, n’avaient aucune conscience de l’architecture du mandala que leurs déplacements rendaient manifeste. Comme nous l’avons dit, cette structure consiste, tout d’abord, en une limitation de l’espace par l’apparition de frontières et de chemins nécessaires : les individus impliqués ont l’impression de buter contre des parois invisibles, mais bien tangibles, se révélant à travers le « contact » de la main ou du pied, et impossibles à franchir ; et d’être entraînés selon des chemins qu’ils se sentent contraints d’emprunter. Il y a là une rupture de l’isotropie de l’espace naturel. Or, ces frontières ne valent pas uniquement pour chaque individu pris isolément, mais aussi pour l’ensemble du groupe, de sorte que le groupe s’ordonne spontanément selon des formes géométriques complexes et en deçà de leurs perceptions sensibles – sans aucune consigne et alors même que les individus ne se regardent pas. Elles semblent ainsi manifester une forme d’instinct (archétype) et un lien ontologique permettant l’ordonnancement spontané du collectif. (pp. 134-135)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jey_s   17 octobre 2018
L'Arrière-monde ou l'Inconscient neutre de Bruno Traversi
En science physique, le monde quantique représente un autre niveau de Réalité en plus de celle de la macrophysique, chacun de ces niveaux possédant ses propres lois. « Deux niveaux de Réalité sont différents si, en passant de l’un à l’autre, il y a rupture des lois et rupture des concepts fondamentaux (comme, par exemple, la causalité). »

En psychologie, Carl Gustav Jung, en découvrant sous les couches personnelles de l’inconscient une strate collective – indépendante de l’histoire de l’individu – peuplée d’instances autonomes, dévoile une structure hiérarchisée en niveaux de Réalité et qui redonne une place à l’âme. Dès les années 1930, il publie un recueil « La réalité de l’âme – Manifestations de l’inconscient » dans lequel il définit l’âme comme « lieu propre de l’homme, bordé d’une part par l’être intelligible, et de l’autre par l’existence du monde sensible. » Sous l’influence de Wolfgang Pauli, sa conception va évoluer pour faire des couches profondes de l’inconscient, non plus des couches psychiques, mais des couches neutres – c’est-à-dire se situant au-delà de la distinction physique/psychique. (pp. 103-104)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JenniferStan   07 août 2016
Le corps inconscient et l'Âme du monde selon C.G. Jung et W. Pauli de Bruno Traversi
L'expérience de l'inconscient que fait Pauli se déroule en deux étapes. Tout d'abord, d'une étape proprement personnelle et psychologique, et ensuite, lorsque celle-ci est achevée, d'une seconde impersonnelle à « caractère physique » : « Peu après que je me suis marié en 1934 et que j'ai eu fini ma thérapie analytique, cette symbolique physique des rêves a commencé. » [...] « Je fis alors entre autres le rêve suivant qui m'a occupé pendant des années : […] le rêve me montrait la mécanique quantique, et par là même la physique officielle, comme un morceau unidimensionnel d'un monde bidimensionnel plus sensé dont la deuxième dimension était sans doute l'inconscient et les archétypes. »
Commenter  J’apprécie          10
Pchabannes   29 mars 2018
Le corps inconscient et l'Âme du monde selon C.G. Jung et W. Pauli de Bruno Traversi
« Il n’y a qu’une seule âme et chaque âme est totale. » Plotin, Ennéade

Commenter  J’apprécie          30
Jey_s   17 octobre 2018
Le corps inconscient et l'Âme du monde selon C.G. Jung et W. Pauli de Bruno Traversi
Pour celui qui en fait l'expérience, la danse Kagura Mai représente une expérience de dissociation : « l'unité apparente de la personne qui dit avec insistance : « je veux, je peux », etc. éclate en morceau sous l'effet du choc avec l'inconscient. » La dimension impersonnelle, ressentie dans l'ordre de l'agir, n'étant assignable à aucune cause (extérieure) conduit immanquablement le sujet à envisager qu'il existe en lui-même une instance autonome. Cet autre qui, dans le cadre de la danse, s'oppose à la volonté particulière du moi n'est pas une volonté particulière mais une grandeur proprement universelle. En effet, lorsqu'il fait l'expérience de l'impuissance de sa volonté propre, soit à travers certains mouvements qu'il se voit exécuter « malgré lui », soit à travers certains gestes qu'il ne peut pas faire, il reconnaît également que ces gestes qui, en lui, s'imposent à lui, se retrouvent chez tous de manière identique et, plus encore, participent à un ordonnancement précis, géométrique, du collectif dont il fait partie. (p. 218)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JenniferStan   07 août 2016
L'éducation et l'art du sabre selon Ueshiba Morihei de Bruno Traversi
TAKUAN écrit qu'« entre le moment où mon adversaire me frappe de son sabre et où j'agis », l'on ne peut pas introduire même un cheveu. Il pose simplement les deux événements, les deux propositions, et précise que de l'un à l'autre, il n'est pas d'intervalle possible. A aucun moment, il n'est question de réaction, de réponse ou de succession temporelle. Il faut au contraire, selon lui, non pas être plus rapide que son adversaire, mais bel et bien supprimer ce temps de réponse, qui correspond à l'agir d'une personne ayant son esprit fixé sur les choses, – ici, le sabre – pour atteindre à une simultanéité parfaite.
Commenter  J’apprécie          00
JenniferStan   07 août 2016
L'éducation et l'art du sabre selon Ueshiba Morihei de Bruno Traversi
Ainsi, la relation qu'entretiennent les corps entre eux ne se joue pas uniquement au niveau de la sensibilité et du rapport causal (de l'âme corporelle), mais aussi, et fondamentalement, à travers le fil de l'âme [en, 縁], lien qui, selon la croyance populaire, explique les coïncidences que ne peut pas expliquer la loi de causalité, autrement dit ce que JUNG et PAULI appellent les synchronicités. « C'est parce qu'il y avait un en entre nous que nous nous sommes croisés », « nous nous rencontrerons encore s'il y a un en. »
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur