AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.3 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : Australie
Né(e) à : Rockdale , le 17/07/1902
Mort(e) à : Sydney , le 31/03/1983
Biographie :

Christina Ellen Stead est une écrivaine australienne.

Elle suit sa scolarité au Teachers College de Nouvelle-Galles du Sud, puis voyage beaucoup, s'installant à plusieurs reprises à l'étranger, que ce soit aux États-Unis, à Paris (où elle travaille dans une banque) ou à Londres.

Au début des années 1940, elle travaille comme scénariste pour les studios Metro-Goldwyn-Mayer. En 1952, elle épouse William Blake, un romancier américain auteur de fiction à caractère historique. Avec lui, elle part vivre dans la capitale anglaise. En 1974, elle retourne dans son pays natal.

Christina Stead publie ses premiers textes sous la forme d'un recueil de nouvelles, "The Salzburg Tales" (1934).

Son roman le plus connu est "L'Homme qui aimait les enfants" (The Man Who Loved Children, 1940), qui demeurera pourtant dans l'ombre pendant vingt-cinq ans – jusqu'à sa réédition en 1965. Sans jamais donner dans la sensiblerie, le roman, inspiré par l'enfance de l'auteur, relate dans sa première moitié des épisodes extrêmement comiques, mais l'impression générale demeure amère et tragique.

Il figure au classement des cent meilleurs romans de langue anglaise (pour la période 1923-2005) établi par le magazine Time en 2010.

Parmi ses autres œuvres, citons "Splendeur et fureurs" (The Beauties and Furies, 1936), "Tout ce que je veux, c'est une femme" (A Little Tea, a Little Chat, 1948) et "Miss Herbert" (The Suburban Wife, 1976).

+ Voir plus
Source : https://www.universalis.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mumuboc   18 août 2018
Splendeurs et fureurs de Christina Stead
Pendant des années, on hésite à faire un premier pas, songea-t-elle. Après on est bousculé, emporté. Ce premier pas, franchi des années plus tôt, aurait peut-être tout embelli. (p214)
Commenter  J’apprécie          90
SZRAMOWO   18 juin 2018
L'homme qui aimait les enfants de Christina Stead
Un self-made-man est un homme qui croit en la chance et qui envoie son fils à Oxford.
Commenter  J’apprécie          80
mumuboc   18 août 2018
Splendeurs et fureurs de Christina Stead
Vous n'hésiteriez pas à exploiter une femme au foyer, à la laisser faire votre cuisine et vos quatre volontés, à la changer en idiote qui ne pense qu'aux trous de souris et aux tringles à rideaux, tandis que vous écririez des articles sur les syndicats. (p181)
Commenter  J’apprécie          10
mumuboc   18 août 2018
Splendeurs et fureurs de Christina Stead
Le vrai problème de la femme des classes moyennes, (...) c'est que sa liberté économique et sa liberté sexuelle sont incompatibles. Nous ne sommes pas libres. Esclaves des cuisines, esclaves des chambres à coucher. (p177)
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le faucon déniché de Jean-Côme Noguès

Comment se prénomme le jeune héros ?

Martin
Jacquou
Brichot
Guilhem

20 questions
512 lecteurs ont répondu
Thème : Le faucon déniché de Jean-Côme NoguèsCréer un quiz sur cet auteur