AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 312 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Corrèze, France , le 23/10/1992
Biographie :

Elisa Shua Dusapin est une écrivaine franco-coréenne vivant en Suisse romande.

Née d’un père français et d’une mère sud-coréenne, journaliste radio en Suisse alémanique, elle grandit entre Paris et Zurich avant que sa famille s'installe, en 1995, à Porrentruy dans le canton du Jura en Suisse.

Elle obtient son baccalauréat en 2011 au lycée cantonal de Porrentruy et poursuit des études à la Haute école des arts de Berne où elle obtient un bachelor en écriture en 2014 de l’Institut littéraire suisse de Bienne. Elle poursuit ses études littéraires en obtenant un master de "français moderne" à l'université de Lausanne.

Elle est l’auteur de "M’sieur Boniface", un spectacle musical avec Thierry Romanens et le chœur d’enfants de Moutier et de la région Sakaziq.
Fin 2018, elle signe les textes d'un nouveau conte musical intitulé "Olive en bulle", sur une musique de Debussy et une mise en scène de Laure Donzé.

Elle est également assistante de la metteuse en scène Maya Bösch, en 2014, avant de jouer comme actrice dans sa pièce "Les Exilées d’Eschyle" présentée au festival de la Batie à Genève en septembre 2015.

En 2016, Elisa Shua Dusapin publie son premier roman "Hiver à Sokcho" qui obtient de nombreux prix littéraires suisse et français (dont le prix Robert Walser, prix Alpha, et le prix Régine Deforges).

En 2018, elle participe avec Franck Semelet à l'adaptation théâtrale d'Hiver à Sokcho et publie son second ouvrage "Les Billes du Pachinko", retenu dans la liste des finalistes du prix Blù Jean-Marc Roberts et qui obtient un Prix suisse de littérature en 2019.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Présentation par Elisa Shua Dusapin de "Vladivostok Circus". Dans ce troisième roman, l'auteure franco-coréenne convoque son art du silence, de la tension et de la douceur avec des images qui nous rendent le monde plus perceptible sans pour autant en trahir le secret. A Vladivostok, dans l'enceinte désertée d'un cirque entre deux saisons, un trio s'entraîne à la barre russe. Nino pourrait être le fils d'Anton, à eux deux, ils font voler Anna. Ils se préparent au concours international d'Oulan-Oude, visent quatre triples sauts périlleux sans descendre de la barre. Si Anna ne fait pas confiance aux porteurs, elle tombe au risque de ne plus jamais se relever. Dans l'odeur tenace d'animaux pourtant absents, la lumière se fait toujours plus pâle, et les distances s'amenuisent à mesure que le récit accélère.

Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   26 juin 2017
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
Ce qui sculpte une image, c'est la lumière.

En regardant bien, je me suis rendue compte qu'au lieu de l'encre, je ne voyais que l'espace blanc entre deux traits, l'espace de la lumière absorbée par le papier, et la neige éclatait, réelle presque.
Commenter  J’apprécie          401
marina53   08 décembre 2017
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
J'ai tourné les pages encore. L'histoire se diluait. Elle s'est diluée comme une errance entre mes doigts, sous mon regard.
Commenter  J’apprécie          301
marina53   08 décembre 2017
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
Lorsque lui dessinait, il donnait le sentiment de ne penser qu'au mouvement de l'avant-bras, l'image semblait naître ainsi, sans idée préconçue.
Commenter  J’apprécie          270
livreclem   07 septembre 2016
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
"La mer est assez vaste pour plusieurs héros, il me semble."
Commenter  J’apprécie          240
Piatka   25 juin 2017
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
Ses doigts glissaient avec timidité sur le papier. Le pinceau balbutiait sur les proportions du corps. Du visage surtout. Elle prenait un accent oriental. Il ne devait pas avoir l'habitude de représenter des femmes, j'en avais peu vu parmi ses personnages. Lentement, ses traits se sont faits plus sûrs. Elle s'est mise à tournoyer dans une robe. Tantôt maigre tantôt voluptueuse, bras étendus ou ramassés, tordue toujours, elle se modelait sous ses doigts. De temps à autre, Kerrand arrachait un morceau de feuille pour le mâchonner.
Commenter  J’apprécie          200
Bazart   23 octobre 2016
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
" Le bruit de la plume s'est fait continu, lent comme une berceuse. Avant de m'endormir, j'ai essayé de retenir les images qu'il avait fait naitre en moi, de ne pas les oublier car je savais qu'elles auraient disparu quand je pénetrais dans la chambre le lendemain".
Commenter  J’apprécie          200
sabine59   17 novembre 2018
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin


C'était un lieu sans en être un. De ces endroits qui prennent forme à l'instant où l'on y pense puis se dissolvent , un seuil, un passage, là où la neige en tombant rencontre l'écume et qu'une partie du flocon s'évapore quand l'autre rejoint la mer.
Commenter  J’apprécie          180
LaRousseBouquine   20 août 2016
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
Suintant l'hiver et le poisson, Sokcho attendait.

Sokcho ne faisait qu'attendre. Les touristes, les bateaux, les hommes, le retour du printemps.
Commenter  J’apprécie          120
Srafina   21 avril 2019
Les billes du Pachinko de Elisa Shua Dusapin
Le gouvernement japonais ne prévoit pas de rente pour les salariés. Sans fortune ni famille pour prendre soin d'eux, les vieillards sont contraints de travailler jusqu'à leur mort. Presque tous les établissements de Pachinko ont un policier à la retraite dans leur salle de surveillance.
Commenter  J’apprécie          100
Croquignolle   13 septembre 2017
Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin
- Vous n'avez pas de petit ami ?

J'ai hésité, avant de répondre non. Boyfriend. Je n'avais jamais compris ce mot, ni sa version française. En quoi l'adjectif petit qualifiait-il un amant ?
Commenter  J’apprécie          102

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..