AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.93/5 (sur 14 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Manhattan (Kansas) , 1884
Mort(e) à : New York , 1946
Biographie :

Damon Runyon (né à Manhattan (Kansas) en 1884, mort à New York en 1946), est un journaliste et un écrivain américain.

Les contes et nouvelles policières qui l'ont rendu célèbre ont pour toile de fond le quartier de Broadway où s'agite un monde interlope de parieurs, voyous, mafieux, mais aussi de petits voleurs, de bookmakers et de demi-mondaines pendant la Grande Dépression et la Prohibition.

Runyon se réclamait d'ancêtres " hors la loi". De sa famille, il disait : "Nous sommes issus d'une longue lignée de voleurs de chevaux huguenots chassés de France par le Shérif et sa bande". Il est vrai que son père se déplaçait souvent avec six armes à feu et que le jeune journaliste fit ses premiers pas comme "reporter - pionnier de l'Ouest" dans la région de Denver, au début du siècle. D'où le nombre de mots d'argot qu'il a inventés pour désigner un pistolet.
En 1901, le navire de guerre américain Maine est coulé en rade de La Havane. Le garçon, qui n'a pas encore 17 ans, veut s'engager dans un régiment de cavalerie du Colorado. Mais comme on le refuse à cause de son âge, il va s'inscrire dans le Minnesota comme volontaire dans l'infanterie pour combattre aux Philippines. A son retour, il sillonne le Colorado en train, va d'un petit boulot de journaleux à un autre avant de se fixer à Denver où il travaille pour le Denver Post . C'est au Rocky Mountains Post qu'il acquiert une vraie réputation de journaliste, mais aussi de poète local, et surtout... de pilier de bar invétéré. Il faudra attendre sa rencontre avec Ellen Egan, sa futur femme, pour que Runyon se décide à lâcher la bouteille, du moins le temps de faire sa cour à la jeune fille.Arrivé à New York à l'âge de trente ans, il allait connaître la gloire comme écrivain et comme journaliste au service des sports du New York American (journal du groupe Hearst). Ses reportages sur le baseball en 1911 déchaînèrent l'enthousiasme des lecteurs et lui valurent un fameux salaire, ce qui lui permit d"épouser Ellen dont il eut une fille en 1914 et un garçon en 1918.Il se levait tard, allait prendre un solide repas dans un restaurant nommé Lindy's (Lindy's deviendra Mindy's dans ses histoires policières qui commencent souvent ainsi : J'étais tranquillement assis chez Mindy's, en train d'attaquer un fameux ragoût, quand soudain, qui vois-je paraître? En général, un maffieux avec un chagrin d'amour, un cambrioleur avec un plan foireux, un bookmaker poursuivit par un parieur énervé, etc.).
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Damon Runyon   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Il semble bien que certains particuliers sont fermement décidés à mener la vie dure aux brasseurs tels que Gros Faux-Jetons, qui ont fourni de la bière à notre nation à une époque où la bière était illégale, oubliant toutes les difficultés et tous les dangers que ces brasseurs ont dû affronter pendant ces années-là pour livrer leur bière au peuple américain, et toute la peine qu’ils ont eu à dissimuler leurs brasseries à la police.
Commenter  J’apprécie          20
Et ils me répondent que le front est par là-bas devant, et je continue à rouler, et, en cours de mes randonnées, j'en ai vraiment marre de la guerre parce que l’ennemi est toujours en train de laisser tomber de ses avions des marrons chauds sur le paysage, de saupoudrer de balles les routes, et d’en envoyer de tous côtés de gros obus qui font pétard de tous les diables, et le tout, il faut bien le dire, sans la moindre prudence.
Commenter  J’apprécie          10
Je considérai Miss Claighorn comme une poule incapable de faire du mal à une puce, bien que, comme de juste, je ne parie jamais pareille chose d’une poule, quelle qu’elle soit, sans avoir de sérieux renseignements sur elle.
Commenter  J’apprécie          10
Il y a dans notre patelin nombre de types joliment empêtrés d’une poule qui désire des choses qu’ils ne peuvent lui donner, mais qui les retient dans ses filets tandis qu’ils se crèvent pour essayer d’obtenir qu’elle leur foute la paix.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Damon Runyon (26)Voir plus

Quiz Voir plus

Stendhal contre Flaubert

Le rouge et le noir

Stendhal
Flaubert

10 questions
82 lecteurs ont répondu
Thèmes : tribuCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}