AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 18 notes)

Nationalité : Colombie
Né(e) à : Santa Rosa de Osos , le 23/07/1947
Biographie :

Darío Jaramillo Agudelo est un poète, écrivain et essayiste colombien.

Diplômé en droit et en économie à l'Université Javeriana de Bogotá en 1970, il a occupé pendant plusieurs années des postes importants au sein d'organismes publics.

Il a été aussi membre des conseils de rédaction de la revue "Golpe de Dados" et de la fondation à vocation littéraire Simon et Lola Guberek.

De 1985 à 2007, il a dirigé la politique culturelle au département culture de la Banque de la République.

Lauréat du Prix National de Poésie Eduardo Cote Lamus en 1978 et du Prix National de Poésie en 2017, il a publié au cours des quarante dernières années plusieurs recueils de poésie notamment "Poemas de amor" (1986) et "El cuerpo y otra cosa" (2016). Son œuvre poétique a fait l'objet de plusieurs rééditions, d'anthologies complètes et partielles et aussi de traductions.

Il est également l'auteur de nombreux romans dont "Mécanique d'un homme heureux" (Memorias de un hombre feliz, 2000).

page Facebook : https://www.facebook.com/DarioJaramilloAgudeloFaireconnaissance/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   11 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
La connaissance de soi n’est pas un prérequis indispensable au bonheur. Je suis navré de contredire autant de sages en déclarant que je suis heureux alors que j’ignore tout de moi-même.
Commenter  J’apprécie          516
Bookycooky   14 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
Quand on a les bons outils, il est très facile de faire le diagnostic du fonctionnement d’une machine. Mais rien n’est plus difficile pour moi que d’évaluer les êtres humains. J’admets ma coupable ignorance en ce qui concerne la nature et le fonctionnement de l’espèce hétéroclite à laquelle j’appartiens. Je suis toujours ébahi que certains, comme Regina, puissent dire « Moi, je connais les gens ». Il ne me semble pas sérieux d’essayer de codifier les êtres humains, de les classer, ni même de chercher une logique dans leurs comportements.

Et plus je tente d’approfondir la connaissance que j’ai de quelqu’un, moins je le comprends.......sans aller si loin, dès que je plonge en moi-même, dans mon passé, dans l’esprit de celui que je fus, dans mes penchants comme dans mes phobies, je me trouve de moins en moins clair, de moins en moins prévisible.
Commenter  J’apprécie          341
Bookycooky   13 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
Diva répliqua :

— Comment peux-tu nier que la philosophie est une science ?

Je pris ma respiration et lui répondis :

— Je peux l’expliquer. Une machine, cela relève de la science. Si on la démonte, il n’y a qu’une seule façon de la remonter pour qu’elle fonctionne à nouveau. Ça, c’est de la science. Ça, c’est de la précision, c’est quelque chose que l’on conçoit avec l’esprit et qu’on réalise avec les mains. À l’inverse, comment des explications si diverses, incohérentes, imprécises et contradictoires, toutes invérifiables, et qui plus est, englobent toute la Création, peuvent-elles être scientifiques ? Cela relève du délire, du pur délire, sans aucune intervention manuelle.
Commenter  J’apprécie          303
Bookycooky   11 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
Une femme fortunée, avec dix ans de plus que moi – eh oui – mais désirable, comme j’avais pu l’apprécier pendant nos danses et nos échanges de baisers. J’ignorais alors qu’à vingt-quatre ans, un homme désire à peu près n’importe quelle femme.
Commenter  J’apprécie          310
Bookycooky   13 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
Les romans sont une thérapie, principalement pour leurs auteurs. L’imagination est une maladie qui se soigne avec l’art, avec la peinture, avec la musique. Lorsqu’un individu a de l’imagination, il tend vers la schizophrénie, si de surcroît il pense les pires choses du genre humain, son art passera par le roman. Je refuse d’être un personnage de roman, je préfère m’en remettre à un Dieu infiniment sage, infiniment raisonnable.
Commenter  J’apprécie          280
Bookycooky   12 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
J’ai eu l’intuition – et aujourd’hui, plus qu’une intuition, je pense que c’est une loi physique – qu’il vaut mieux ne pas se retrouver au milieu des relations d’amitié ou de haine qui existent entre deux femmes. C’est un univers inintelligible dans lequel il vaut mieux ne pas mettre son nez, où la logique – ou son substitut – est différente et où l’aversion réciproque est toujours irréductible.
Commenter  J’apprécie          260
viou1108   21 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
[A propos de la machine qu'il est chargé de monter, en 1964]: En examinant chacun de ses organes, plongé dans les radiographies de son squelette (...), je vécus auprès d'elle et de ses techniciens pendant qu'elle s'activait, qu'elle engloutissait les matières premières et recrachait des produits finis à une vitesse révolutionnaire pour l'époque. J'aime cette image: la société, avide, consommant les déjections de ses machines!
Commenter  J’apprécie          253
Bookycooky   13 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
J’ai voulu enquêter sur ce que les hommes avaient réussi à savoir sur la nature du temps et ma conclusion fut décourageante : jamais hommes si doctes ne dirent autant d’âneries sur d’autres sujets que la somme d’âneries que les philosophes ont dites sur le temps. En se jetant dans le vide, ces hommes sensés ont essayé d’expliquer ce qu’est le temps et ils se sont égarés sur des chemins scabreux au bout desquels on peut admirer leur capacité à garder leur cohérence avec leurs autres affirmations, mais qui ne font nullement la lumière sur la question initiale, à savoir comment être sûr qu’une minute est bien équivalente à une autre minute.
Commenter  J’apprécie          230
viou1108   27 décembre 2017
Mécanique d'un homme heureux de Darío Jaramillo Agudelo
Diva Tarcisia a une imposante personnalité et elle est malheureuse. Je suis heureux et je manque de personnalité. Pas besoin d'une imposante personnalité pour être heureux. Plus encore, lorsqu'un individu utilise la force de sa personnalité pour écraser les autres, il est très possible qu'il soit malheureux. Et il le sera irrémédiablement s'il fonde son présent sur la conquête, c'est-à-dire sur le désir. Sur ses désirs sexuels comme le fait Diva Tarcisia, ou sur n'importe quel type de désirs. Le désir engendre l'anxiété.
Commenter  J’apprécie          222
Darío Jaramillo Agudelo
sabine59   12 août 2017
Darío Jaramillo Agudelo
Un jour j'écrirai un poème

qui n'évoquera ni l'air ni la nuit;

un poème qui omettra le nom des fleurs,

qui n'aura ni jasmin ni magnolia.



Un jour je t'écrirai un poème sans oiseau

ni fontaine, un poème qui éludera la mer

Et qui ne regardera pas les étoiles .



Un jour je t'écrirai un poème qui se contentera de passer

les doigts sur ta peau

Et qui changera en mots ton regard.



Sans comparaison, sans métaphore , un jour j'écrirai

un poème qui aura ton odeur,

un poème avec le rythme de ton coeur,

l'intensité de ton étreinte.



Un jour j'écrirai un poème, la ballade de mon bonheur.
Commenter  J’apprécie          203
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Darío Jaramillo Agudelo (19)Voir plus


Quiz Voir plus

L'aiguille creuse,après le mystère,les questions !

Qui est l'enquêteur principal de cette mission ?

Nestor Beautrelet
Nestor Baudrelait
Isidor Beautrelet
Castor Beaureflet

5 questions
64 lecteurs ont répondu
Thème : L'aiguille creuse de Maurice LeblancCréer un quiz sur cet auteur