AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Ambroix, Cher, France , le 01/05/1937
Biographie :

Denise Péricard-Méa est docteur en Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste des cultes à saint Jacques.
Ella a soutenu en 1996 la seule thèse française d'histoire médiévale sur les cultes à saint Jacques au Moyen Âge. Denise Péricard-Méa est chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP).
Elle est également responsable des recherches à la Fondation David Parou Saint-Jacques.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Denise Péricard-Méa est docteur en histoire, spécialiste de saint Jacques et Compostelle. Elle est chercheur associé au LAMOP, (LAboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, Paris I-Sorbonne-CNRS). Elle est responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association de chercheurs constituée en 2002 pour poursuivre des recherches pluridisciplinaires sur les pèlerinages. Sa communication présente saint Jacques, apôtre, vénéré à Compostelle et les utilisations politiques de son image en Espagne et ailleurs. Elle explique la naissance et l'exploitation de la figure de saint Jacques Matamore, développées dans Le Matamore, Mythe, images et réalités, éd. La Louve, Cahors, 2011, ISBN : 978-2-916488-48-6.
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LydiaB   03 octobre 2011
Le Matamore : Mythe, images et réalités de Denise Péricard-Méa
Aujourd'hui, si certains pèlerins sont soucieux de comprendre les représentations choquantes d'un saint combattant, d'autres ne veulent rien voir ni rien savoir, car « ce sont des affaires espagnoles très anciennes qui ne nous regardent pas, nous Français. » C'est oublier que le Matamore n'est pas « mort ». On peut ainsi se souvenir des paroles du Premier ministre espagnol prononcées en 2003, rapportées par El Mundo des 24-25 juillet:



« Les troupes que le gouvernement espagnol a envoyées en Irak défileront en Terre Sainte avec la croix de saint Jacques Matamore, visible sur leurs bannières et drapeaux. »



Pour d'autres, son souvenir est tellement cuisant qu'il convient d'en effacer même les représentations. Dès 1997, les paroissiens de Valcarlos ont estimé indécent de prier saint Jacques devant le Maure qu'il écrasait sous les sabots de son cheval. En accord avec le curé, ils ont enfoui le cadavre sous une mousse plastique qu'ils ont peinte en forme de rocher. Là où le prêtre a tiqué, c'est quand ils ont remplacé l'épée par la croix brandie d'un air menaçant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LydiaB   20 juillet 2011
Récits de pélerins de Compostelle de Denise Péricard-Méa
(Heinrich Schönbrunner)



Le lendemain, vers la dixième heure, nous étions sur le bateau et nous avions le vent en poupe. Le soir, nous avons pu voir des dauphins, ce qui n'intéressa guère les matelots car ils ne s'arrêtèrent pas. Mais dans la nuit une tempête s'éleva, elle arracha notre ancre et, pas très rassurés, nous allâmes où Dieu nous envoya.



Lorsque le jour se leva, nous étions près d'une île, sans pouvoir y accoster. On repartit donc pour La Rochelle, sur une mer très agitée. Nous fûmes serrés entre deux bateaux, et l'on eut pu penser que c'en était fait de nous. Mais grâce à Dieu et à Saint Jacques, notre bateau n'eut pas grand dommage. Nous attendîmes le bon vent. A une portée de flèche, un bateau coula qui était chargé de vin, mais la plus grande partie de la cargaison fut sauvée. Nous restâmes à La Rochelle jusqu'au 17 mars. Lorsque nous eûmes bon vent, nous partîmes et voilà qu'un bateau de pirates se mit à nous poursuivre, mais il ne parvint pas à nous rejoindre.



Le dimanche matin nous vîmes la terre avec joie, le vent nous était contraire mais nous arrivâmes de nuit à La Corogne où nous voulions aller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur