AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 56 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 22/12/1954
Biographie :

Henri-Frédéric Blanc est un romancier français.

Malgré un doctorat de lettres, il fait de nombreux petits métiers, dont veilleur de nuit et guetteur d'incendie, avant de se consacrer exclusivement à la littérature.

Il publie son premier roman "L'Empire du sommeil" aux éditions Actes Sud en 1989.

Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages dont certains ont été traduits en plusieurs langues et adaptés au cinéma, à la télévision et au théâtre, dont "Printemps dans un jardin de fous" (Avignon, 2004) et "Discours de réception du diable à l'Académie française" (Marseille, 2005).

Henri-Frédéric Blanc est l'auteur de "Les pourritures terrestres" (2005), en passant par "Le Lapin exterminateur" (1994), "Jeu de massacre" (1993) ou "Sous la dalle" (2002).

Il écrit aussi des nouvelles, des pièces de théâtre, des poèmes et des pamphlets. Il vit en Aix-en-Provence.
+ Voir plus
Source : http://www.editionsdurocher.fr et http://www.massalire.fr/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
"Mise au ban", un court métrage sonore en noir & blanc de Frédéric Vignale en libre adaptation de la nouvelle de Henri-Frédéric Blanc (L'Ecailler du Sud) avec Jean-François Bessières. Musique libre de droits : "Between love and hate, A story".

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Henri-Frédéric Blanc
coco4649   03 mai 2019
Henri-Frédéric Blanc
Dedans et dehors…





Je reste dedans

quand la réalité me montre les dents

et je sors

quand ma tête me mord.





Commenter  J’apprécie          280
LiliGalipette   15 octobre 2013
Le lapin exterminateur de Henri-Frédéric Blanc
« Là, rayon littérature allégée : 0 % de matière grise, 0 % d’idées, 0 % d’esprit critique : des best-sellers dorés, brillants comme des boîtes de chocolats. Robinets de mots pour passer le temps, détendre le cerveau, aider les vieilles dames à digérer, entre la compote biologique et la tasse de tilleul. Piles babéliennes de merdo-littérature. Montagnes de non-livres se dressant avec majesté dans les plaines de la Bêtise. » (p. 34)
Commenter  J’apprécie          202
Henri-Frédéric Blanc
sabine59   22 avril 2017
Henri-Frédéric Blanc
Le champ fraîchement labouré ressemble à un gâteau au chocolat.

Le chat se roule et se roule dans la tendresse de la terre- jusqu'à l'ivresse.
Commenter  J’apprécie          100
fioma   27 juillet 2013
Ainsi parlait Frédo le Fada de Henri-Frédéric Blanc
Ignores-tu, o pourvoyeur de sorbets, que les dieux parlent n'importe quand par la bouche de n'importe qui ? N'es-tu pas n'importe qui ? Ne sommes-nous pas n'importe quand ? Parle donc sans crainte de dire n'importe quoi.
Commenter  J’apprécie          60
freude   20 mai 2011
Combats de fauves au crépuscule de Henri-Frédéric Blanc
Comment lui, si prudent, si futé, si prompt à déjouer les manoeuvres sournoises des autres, lui dont l'intelligence et l'imagination créatrice étaient réputées dans tout le milieu publicitaire parisien, lui qui possèdait le don de flairer les bons coups avant ses concurrents et d'agir plus vite qu'eux, comment avait-il pu se faire pièger aussi bêtement ?
Commenter  J’apprécie          50
line70   30 mars 2011
La Théorie de la paella générale de Henri-Frédéric Blanc
[...] plutôt que de courir après une carotte qu'on n'attrapera que pourrie (ou la carotte sera encore bonne mais on n'aura plus de dents), le mieux est de glisser sur une peau de banane et de tomber dans les bras de l'inespéré. Se livrer aux caprices du hasard, en quelque sorte. Le hasard est bananoïde.
Commenter  J’apprécie          50
Lea25   14 octobre 2012
Jeu de massacre de Henri-Frédéric Blanc
On aurait dit qu'ils voulaient tous nous faire croire qu'on n'existait pas. Une manière très délicate de nous anéantir. A Marseille on nous rejetait méchamment, ici on nous ignorait poliment, c'était plus perfectionné.
Commenter  J’apprécie          50
Lea25   13 octobre 2012
Jeu de massacre de Henri-Frédéric Blanc
Les bêtes et nous, on est du même bord, a dit Chalouf. Elles, ont les met en cage sans preuves, ni procès, nous on nous transforme en carburant pour les pompes à fric. On est pareils qu'elles, on n'est rien, et c'est bien mieux pour voir le fond des choses. Les gens qui ont tout, y a tout qui leur échappe. Mais ceux qui souffrent, des fois ils arrivent à s'approcher d'un grand mystère..
Commenter  J’apprécie          40
sonkoy   03 août 2015
Sous la dalle de Henri-Frédéric Blanc
Tu vois, papa, c'est pas compliqué, quand tu as un gros blême qui te tracasse, tu lui mets une hélice dans le derrière et tu lui fais manger des haricots qui font péter et le gros blême il décolle et il tombe dans la lune, c'est pour çà que la lune elle est pleine de trous, c'est tous les gros blêmes qui se sont écrasés dessus à cause des haricots péteurs...
Commenter  J’apprécie          30
DTPS   15 juillet 2015
L'Empire du sommeil de Henri-Frédéric Blanc
Le sommeil est comme un second appartement que nous aurions et où, délaissant le nôtre, nous serions allés dormir.
Commenter  J’apprécie          40

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Henri-Frédéric Blanc Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Henri-Frédéric Blanc (82)Voir plus


Quiz Voir plus

Les BD de notre enfance ...

Tintin de Hergé, le premier tome ...

Vol 714 pour Sydney
Le Secret de la Licorne
Le Lotus bleu
Tintin au pays des Soviets

20 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , humour , bande dessinée françaiseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..