AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : novembre 1968
Biographie :

Après un baccalauréat littéraire, il s'est engagé dans la poursuite d'infructueuses études de philosophie avant de bifurquer, d'obtenir on ne sait comment une licence d'ethnologie, et d'entrer dans la fonction publique.

Mélomane peu averti mais éclectique, il aurait rêvé de jouer du violon mais a préféré remiser l'instrument au grand soulagement de ses voisins. À défaut de l'archet, la plume est le prolongement de sa main depuis plus d'une vingtaine d'années.

D'abord poète acharné, il s'est lancé dans la fiction jusqu'à ce que celle-ci prenne définitivement le dessus, étranglant de ses petits bras musclés les ultimes velléités versificatrices.

Source : https://www.scribay.com/author/150/jean-christophe-heckers
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
jc_heckers   19 décembre 2013
Bazar des Anges de Jean-Christophe Heckers
J’ai poursuivi et me suis bientôt retrouvé devant la trop fameuse Pyramide. Il y avait un peu de monde. Bel euphémisme ! Pourtant la saison touristique n’en était qu’à ses prémices. J’ai placidement considéré la perspective qui fuyait jusqu’à la place de l’Étoile, ai traversé la rue de Rivoli et me suis enfin posé dans le premier bar venu. Un bar plutôt luxueux, confortable et à l’ambiance feutrée. La note serait vraisemblablement salée mais ça m’était égal.



Au bout de quelques minutes de dégustation d’un cocktail insolite, sentant que je devenais l’objet d’attentions soutenues de la part d’une vulgaire créature, j’ai pensé qu’il serait quand même plus convenable que j’aille me faire voir ailleurs. J’allais partir quand il m’est tombé dessus. Au moment où je m’apprêtais à reprendre une position verticale, je me retrouvais avec un voisin de table. Je l’ai regardé un peu bizarrement. Il s’était posé devant moi sans me demander mon avis, sans un bonsoir, rien, et me considérait avec un demi-sourire énigmatique.



Je ne pouvais plus partir. Ça aurait senti la fuite, et j’avais un peu trop d’amour-propre en réserve pour pouvoir le supporter. J’ai donc allumé une cigarette en le toisant sans aménité, mais ça n’a pas semblé le refroidir. À tout hasard j’ai dit que j’étais hétéro, comme si je tenais à m’en excuser platement, et il m’a répondu qu’il le savait. Ça m’a fermé le clapet. Je ne voyais pas ce qu’il était venu faire là. Il a alors ajouté qu’il m’attendait.



J’ai examiné l’extrémité rougeoyante de ma cigarette en me demandant si je n’avais pas affaire à un cinglé, mais la curiosité a pris le dessus et j’ai balayé l’hypothèse. Il paraissait tout à fait ordinaire. Mais justement, là était peut-être le piège. Je l’ai alors considéré de plus près. Il avait l’air tout jeune. Une petite vingtaine d’années. Toute petite. Des cheveux assez longs, plutôt blonds. Un visage fin, délicat, des yeux noisette, de très belles lèvres qui, chez une femme, m’auraient suscité le désir immodéré de les grignoter voluptueusement. Tenue vestimentaire normale. Je veux dire qu’on n’y aurait pas fait attention. On aurait sans doute remarqué sa jolie petite gueule, mais pas sa tenue, dont il n’y avait pas grand-chose à dire : plutôt sombre, terne, sobre, neutre, passe-partout. Le bonhomme ne donnait vraiment pas l’impression d’être bien dangereux.



Un ange est passé. J’avais fini ma clope quand il a commencé à parler, déballant mon état-civil, mon curriculum vitae depuis ma naissance, et exposant certains goûts que je cachais au commun des mortels, comme une attirance excessive pour certaines scabreuses utilisations de la chantilly. J’ai allumé une autre cigarette en vitesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jc_heckers   09 octobre 2017
Palimpsestes futurs de Jean-Christophe Heckers
Aimer la nuit tombante, ça t'a pris quand ? À huit ou dix ans, quelque chose comme ça. Tu aurais pu imaginer un ciel pareil ? L'améthyste qui embrasse l'émeraude soir après soir, ces nuages au pourpre d'incendie roulant le long des crépuscules interrompus par les étoiles qui, sans prévenir, font éclater leurs bouquets. Planète de rêve pour les poètes à la gomme. Tu es dans ton élément. Les ternes soirées de la Terre sont à des parsecs d'ici, oublie-les, qui n'avaient rien de mieux à offrir que l'espoir de mondes vierges jamais encore assaillis de pollutions. Parce qu'inhabités. Comme celui-ci. Foulé pourtant par bien des pieds. Et pas seulement des pieds humains. Mais ça, tu t'es bien gardé d'en parler. Un secret pour toi seul.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Christophe Heckers (11)Voir plus


Quiz Voir plus

Star Wars - La Trilogie de Thrawn

Qui est le second du Grand Amiral Thrawn ?

Le capitaine Piett
Le capitaine Pellaeon
Le capitaine Needa

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : star warsCréer un quiz sur cet auteur