AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.76 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 27/06/1897
Mort(e) à : Genève , le 21/08/1980
Biographie :

Jean Daniel Fernand Herbert était un orientaliste français, interprète et traducteur.

Durant la Première Guerre mondiale, il est conseiller technique auprès de l'artillerie américaine, connaissant bien l'anglais grâce à son père qui l'enseigne. Il fera plusieurs missions d'interprétation politique et sera interprète lors de la Conférence de paix de Paris. Jusqu'à la guerre de 1939, il travaille pour la Société des Nations.

En 1933, il fait un voyage dans les pays bouddhistes. Chargé d'une lettre, il rencontre Sri Aurobindo à Pondichéry l'année suivante. Celui-ci l'accepte comme disciple en 1935 sous le nom de Vishvabandhu (l'ami de tous). Il s'installe à Genève en 1937 et fait des séjours en Inde.

En 1945, le Ministère des Affaires étrangères lui demande de rejoindre San Francisco où l'Organisation des Nations unies est en cours de constitution. Il suit ensuite la commission préparatoire à l'Organisation des Nations unies à Londres puis à New York comme chef interprète.

Il quitte les Nations unies en 1954 pour continuer à travailler à son compte et voyager. Il préside à la Chaire des Mythologies Orientales à l'Université de Genève où il enseigne de 1954 à 1964.

Spécialiste de l'Inde, il est l'auteur d'ouvrages consacrés à l'hindouisme et à l'Asie.

Directeur de plusieurs collections de spiritualité, il a fondé en 1946 la collection Spiritualités vivantes chez Éditions Albin Michel.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Herbert   (36)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
cicou45   19 mai 2018
Paroles des sages de l'Inde de Jean Herbert
"Ce n'est pas dans le monde extérieur que vous trouverez la paix.

Creusez au fond de vous-même et vous trouverez la perle inestimable."



(Ma Ananda Moyi)
Commenter  J’apprécie          190
aouatef79   19 janvier 2018
Ce que Gandhi a vraiment dit de Jean Herbert
Dès que quel qu' un comprend qu' il est contraire à sa dignité d'homme

d ' obéir à des lois injustes , aucune tyrannie ne peut l 'asservir .
Commenter  J’apprécie          130
aouatef79   23 février 2017
Ce que Gandhi a vraiment dit de Jean Herbert
La force réside dans l' absence de crainte, et non dans la quantité de chair

et de muscle que nous pouvons avoir dans notre corps .
Commenter  J’apprécie          132
Jean Herbert
aouatef79   23 février 2017
Jean Herbert
Nous ne pouvons pas nous permettre d' imiter aveuglément l' Occident .Si l' Occident fait certaines choses , il en a aussi l' antidote que nous n' avons pas .Prenez par exemple , les méthodes anticonceptionnelles . Elles peuvent sembler donner de bons résultats là-bas , mais si nous nous mettions à les pratiquer , l' Inde n' aurait plus en dix ans qu' une race d'eunuques .
Commenter  J’apprécie          100
Danieljean   29 août 2015
Ce que Gandhi a vraiment dit de Jean Herbert
Le meurtre d’une vache et le meurtre d’un homme sont les deux côtés d’une même médaille. La vache est un poème de compassion . Quand je vois une vache , je ne vois pas un animal qui doit être mangé . Elle est pour moi un poème de pitié. Je lui rends un culte, et je défendrai devant le monde entier le culte qui lui est rendu. Je crois à la protection de la vache dans un sens beaucoup plus large que celui qu’on lui donne actuellement. La protection de la vache n’est pas simplement la protection de la vache. C’est la protection de toute vie, de tout ce qui dans le monde est faible et impuissant. La protection de la vache signifie la protection de toutes les créatures muettes créées par Dieu. Les espèces inférieures nous adressent un appel d’autant plus puissant qu’il est muet… La protection de la vache signifie fraternité des hommes et des bêtes.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   29 février 2020
Les Dieux nationaux du Japon de Jean Herbert
Les deux principaux textes sacrés, le Kojiki (écrit en 712) et le Nihongi (écrit en 720), nous offrent des versions légèrement différentes de la genèse de l'univers. Dans les pages qui suivent, nous prendrons pour base ce qui - tout au moins quant au fond (T. Yoshida) - est le plus authentiquement shintô et le moins influencé par des concepts plus tardifs de philosophie chinoise, c'est-à-dire les premières sections du Kojiki. Nous les compléterons et les interpréterons à la lumière de ce qu'y a ajouté l'auteur du Kojiki, Ô-no-ason-yasumaro, dans sa préface et aussi des diverses versions que rapporte le Nihongi. Bien qu'à première vue ces divers récits semblent ne pas concorder, une étude plus approfondie y découvre des exposés mutuellement complémentaires d'une seule et même vision.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   29 février 2020
Les Dieux nationaux du Japon de Jean Herbert
L'interprétation de la cosmogonie shintô, c'est-à-dire de la période que les Ecritures appellent l'âge des Dieux, Kami-yo, présentée dans les chapitres qui suivent, distingue sept stades successifs :

1° Apparition de principes différenciés, mais non encore matériels. - D'une existence non précisée et probablement moniste se dégagent successivement dans un ordre parfaitement logique les principes constitutifs nécessaires à la création du cosmos. Ils sont représentés par les dix-sept premiers Kami qu'énumère le Kojiki.

2° Apparition de la matière solide. - Le couple originel des Kami engendreurs du monde matériel crée l'élément Terre à la surface des Eaux primordiales et donne naissance aux Kami individuels représentant les forces qui sont nécessaires pour soutenir et animer le monde matériel.

3° Débuts de la vie mortelle. - La mort, élément indispensable de la vie terrestre, fait son apparition. Puisqu'elle est une imperfection et rend nécessaire un processus de lustration, on voit aussi apparaître la possibilité de ce processus, représenté par un certain nombre de Kami.

.4° Institution de maîtres distincts pour le Ciel et la Terre. - Les trois parties de l'univers sont organisées et une répartition des tâches est effectuée entre leurs maîtres respectifs. Toutefois, comme la Terre ne pourrait subsister et prospérer sans la protection, la bénédiction et la coopération des puissances célestes, ces dernières sont amenées à exercer l'influence nécessaire.

.5° Consolidation de la Terre. - Les Kami spécialement chargés de la Terre la confectionnent et la consolident.

.6° Conquête de la Terre par les Puissances célestes. - Les Kami célestes, voyant que la Terre, maintenant organisée, n'est pas encore divinisée, jugent le moment venu d'en prendre eux mêmes possession. Plusieurs tentatives échouent, mais finalement ils réussissent. Les Kami célestes maintenant délégués pour gouverner la Terre assument leurs fonctions.

7° Union finale entre les Puissances célestes et les Puissances terrestres. - Les Kami célestes réalisent une union intime complète avec les Puissances de la terre et de la mer, et finalement avec les Kami terrestres eux-mêmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   02 août 2020
La mythologie hindoue, son message de Jean Herbert
Tvashtri est l’aspect du Divin qui « moule les formes », « crée et donne toutes les formes ». C’est le Façonneur des choses, le divin Charpentier. Vivasvat est le Soleil, sous son aspect de « Soleil levant », sur tous les plans. La fille de Tvashtri, c’est-à-dire la Shakti, la puissance de manifestation du Charpentier, s’unit à la puissance solaire d’illumination, et « le monde entier s’assemble », c’est-à-dire que les divers éléments et forces qui existaient à l’état absolu ou potentiel se concrétisent et entrent en jeu les uns avec les autres pour donner naissance au cosmos, pour lui faire prendre forme.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   02 août 2020
Le Yoga de l'amour de Jean Herbert
Le personnage étrange qu’est Jarâsandha prend ici un relief particulier. Né en deux moitiés du ventre de deux femmes différentes, moitiés qui furent ensuite collées ensemble après les accouchements, Jarâsandha représente la tendance à créer une unité fictive et irréelle entre deux éléments d’une dualité et à y voir une unité réelle. C’est cette tentation à laquelle le sâdhak est fréquemment exposé, s’imaginant avoir atteint un certain plan de conscience de l’unité alors qu’il n’y est pas parvenu en réalité.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   29 février 2020
Le Yoga de la vie quotidienne : Karma Yoga de Jean Herbert
Le KarmaYoga peut se résumer en quatre principes :

Ne considérer aucune action comme sans importance, négligeable ou incompatible avec le rôle que nous pensons avoir à jouer dans la vie.

Ne désirer ni ne craindre les résultats de l’action que nous allons entreprendre.

Ne pas nous attacher à l’action pendant que nous la faisons.

Ni pendant ni après, ne nous considérer comme l’auteur de l’action.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Bible

Quel était le vrai prénom de l'apôtre Pierre?

Ben, Pierre!
Simon
Jésus
Joseph

12 questions
103 lecteurs ont répondu
Thèmes : ancien testament , nouveau-testament , antiquité , histoireCréer un quiz sur cet auteur

.. ..