AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.49 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Boulogne sur mer , le 31 mars 1973
Biographie :

Jean Marc Flahaut est né en 1973 à Boulogne sur Mer. Après des études à caractère social, il anime des ateliers d'écriture et donne des cours à l'Université. Son univers, souvent peuplé de personnages isolés et perdus en eux-mêmes, se décline sous la forme de textes courts ou de micro-fictions aux croisées de la nouvelle et de la poésie.

Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Charybde2   26 novembre 2019
Paradise de Jean-Marc Flahaut
JE NEIGE AVANT MON HEURE,

je n’ai pas tout dit à Jim

de mon bureau

d’une photo

elle date de 1988

j’ai vingt ans je

suis avec des amis

plus aucun d’eux

ne fait encore partie

de ma vie

certains sont morts d’autres

ont pris des

routes

qui nous ont éloignés

la vérité

c’est que je ne suis pas fichue

d’avoir des amis

de les garder

alors

que j’ai toujours rêvé

d’un lieu comme d’un café

n’importe quoi même

la cafétéria

d’un centre commercial

pour retrouver mes amis

qui seraient les mêmes

depuis trente ans

un truc qui soit un peu normal

un peu idéal

mais

le temps passe

je n’essaie pas je n’essaie plus

de faire semblant

d’avoir des amis

je post-it sur la photo

des bouts de poèmes

en ce moment

c’est

Jack Hirschman

Je neige avant mon heure

c’est mon ami du dimanche soir

mais ça

je n’en parle pas à Jim
Commenter  J’apprécie          30
Charybde2   17 septembre 2018
Cinéma inferno de Jean-Marc Flahaut
CONFUSION

j’entre dans un bar

je fais ça tout le temps

lorsque je suis loin de chez moi

j’entre dans un bar

dans le fond de la salle

des types fortement alcoolisés

se mettent à brailler autour d’un billard

l’un d’eux renverse aussi de la bière sur son pantalon

je les dévisage un à un

c’est plus fort que moi

je ne peux m’en empêcher

et soudain

je m’aperçois que je me suis planté

à la fois d’animal et de film

ce n’est pas un bar d’usine

c’est un pub branché du centre ville

ces gars-là ne sont pas des métallos

ce sont des étudiants d’une école de commerce voisine

de futurs managers spécialisés dans la gestion d’actifs

et la prévention des risques

on n’est pas dans The deer hunter

mais dans Wall street

aucun de ces jeunes loups ne va y rester

ils vont tous s’en sortir

ce sont leurs futurs clients qui vont mourir

je paye mon verre

you’re just too good to be true

je vérifie que j’ai bien mon portefeuille

can’t take my eyes off you

je sors sous une petite pluie fine

je rembobine
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2   26 novembre 2019
Paradise de Jean-Marc Flahaut
L’ELDORADO OU LA DÈCHE,

cette bagnole n’ira pas

bien loin alors

on prendra le bus

dit-elle

presque épaule contre

épaule

légèrement ivres

on les dirait tout

droit sortis d’un

film

français sosies d’

Annie Girardot

& Maurice Ronet

mais le plus drôle

dans tout ça

c’est Robert de

Niro simple figurant

au fond d’un restaurant qui les

regarde passer adieu

Times Square bonjour

le soleil de Californie

là-bas il fait beau

toute l’année comme deux

ombres glissant sur

les murs de la ville qui ne dort jamais

Bethany

eh tu m’écoutes ?

Bethany

oh tu fais quoi ?



tu vas ?

je t’aime tant

Maurice

mais

putain

c’est pas la question

je t’aime aussi

Annie

allez

viens

il faut partir

maintenant

la Californie est un jardin d’Eden

un vrai coin de paradis

mais croyez-moi

ça ne vous plaira pas

sans pognon
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2   26 novembre 2019
Paradise de Jean-Marc Flahaut
EXCUSE ME FOR COMPARING MY MOTHER TO LARGE BUILDINGS,

lorsqu’il n’est pas au Double Down

à draguer tout ce qui bouge

Elvis passe ses nuits sur

des forums complotistes

qui contredisent la version officielle

des attentats du WTC

le 12

Septembre on n’a rien retrouvé

tout était parti en fumée

les planchers avaient été pulvérisés

réduits en poussière de béton

les fenêtres avaient été pulvérisées

réduites en poussière de verre

les structures avaient été pulvérisées

réduites en poussière d’acier

tout avait été pulvérisé

et réduit en poussière de marbre

de plâtre & de ciment

les bureaux

les imprimantes

les ordinateurs

les armoires métalliques

il ne restait plus rien

tout avait disparu

plus aucun téléphone

plus aucune porte

pas une seule chaise

le 12

tout avait disparu

pulvérisé

réduit en un immense nuage

de fumée noire

les corps n’étaient pas empilés

les uns sur les autres

les corps s’étaient évaporés

il ne restait rien d’autre

que des fragments d’os

disséminés dans la ville

restes humains

de la taille d’une punaise

l’effondrement total des tours

à la vitesse de la chute libre

c’est la preuve

les fragments d’os de pompiers

expulsés sur les toits

des immeubles voisins

c’est la preuve

les nombreux témoignages

faisant état de plusieurs explosions entendues

dans les étages

c’est la preuve

les éjections

les projections

les découpes en biseau sur les colonnes

des deux tours

c’est la preuve

les feux qui ne s’éteignent pas

les températures extrêmes

les poutres incandescentes

le béton l’acier le métal fondu

sous les décombres

c’est la preuve

maman n’est plus là

elle repose loin d’ici

Bethany est partie

avec ce paumé de Chris

notre enfance est partie en fumée

nos souvenirs pulvérisés

tiennent dans une boîte à chaussures

dont le contenu finira

un jour à la poubelle

c’est la preuve

d’une démolition contrôlée

a rose is a rose is a rose is a rose
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2   19 août 2017
Deadline de Jean-Marc Flahaut
DÉSINTÉGRATION



Voilà celui que les autorités présentent comme le second suspect des attentats.

Un jeune homme plein d’ambition.

Un garçon plein d’entrain.

Un leader qui prenait toujours les choses en main.

Sauf quand son grand frère était là.



Les experts le disent et le répètent, il n’y a pas de profil type.



Après le divorce de ses parents et leur retour au pays, il s’est senti seul et abandonné.

Fragile émotionnellement.

Profondément déprimé.

Sur une photo prise dans un aéroport, on le voit avec son frère.

Il l’attrape par le cou.

Il a l’air beaucoup plus fort que lui.

Il le retient avec son bras.

On dirait qu’il a peur qu’il s’échappe.



Les experts le disent et le répètent, il n’y a pas de profil type.



Au moment de passer à l’acte, de transgresser les règles, toutes ses angoisses et tous ses doutes ont pris fin.

Il était libéré et comme soulagé.

La réalité ne lui apparaissait plus comme la réalité.

Il voyait enfin le monde tel qu’il est.

Ce qui se trouvait derrière, de l’autre côté.

Il avait la conscience tranquille et les yeux grands ouverts.

Il n’était plus dans le faux, il se sentait prêt.



Les experts le disent et le répètent, il n’y a pas de profil type.

À tout moment, n’importe qui peut basculer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2   19 août 2017
Deadline de Jean-Marc Flahaut
WATERTOWN

[19 avril 2013, 07 h 31]



Le quartier est en état de siège.

Coupé du monde, recroquevillé sur lui-même et cerné par une menace invisible.



La nuit dernière, les habitants ont reçu l’ordre

de ne plus sortir de chez eux.

Ce matin, tous les accès sont bouclés.

Les écoles, les bâtiments publics, les magasins sont fermés.

Le trafic métro est suspendu.

Pareil pour les trains, les bus et les taxis.



Derrière les fenêtres, on voit des unités mobiles envahir progressivement les rues désertes.

Des milliers d’hommes armés de fusils à pompe et de fusils d’assaut, protégés par des boucliers, des casques en kevlar, des gilets pare-balles et même des chars de l’armée.



Nous allons continuer de nous déployer, déclare le chef de la police en conférence de presse, sécuriser la zone et poster des tireurs d’élite sur les toits.



On fait du porte-à-porte.

On inspecte les moindres recoins.

On a déjà fouillé une cinquantaine de maisons.

On les fouillera toutes si c’est nécessaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2   19 août 2017
Deadline de Jean-Marc Flahaut
DEUX FRÈRES



Hier, on ne savait rien d’eux.

Aujourd’hui, le monde entier découvre leur visage, leurs traits pixellisés intimement captés par les caméras de vidéosurveillance.



On vérifie leur profil.

On fouille dans leur itinéraire, leur passé.

On remonte pas à pas le cours de leur existence en cherchant un récit à leur équipée sanglante.



La presse finit par exhumer des photos d’enfance, des clichés familiaux qu’elle étale au grand jour comme des vêtements trop vieux ou trop petits qu’on balancerait un soir en bas de chez soi parce qu’ils prenaient trop de place dans les placards.
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2   17 septembre 2018
Cinéma inferno de Jean-Marc Flahaut
BANDE-ANNONCE

dans un monde sans avenir

où la frontière entre le bien et le mal n’existe plus

dans une société déchirée par la violence

où le mot justice n’a plus aucun sens

dans une ville livrée au chaos

où règne la loi du plus fort

l’amour

que vous soyez d’accord

ou pas

l’amour

demeure le seul espoir

que vous le vouliez ou non
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2   17 septembre 2018
Cinéma inferno de Jean-Marc Flahaut
À MES YEUX

les vrais indiens

je veux dire

les hindous

qui parlent allemand

dans Les trois lanciers du Bengale et Le tombeau hindou

sont d’une crédibilité parfaite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2   17 septembre 2018
Cinéma inferno de Jean-Marc Flahaut
LE SHINING (ET COMMENT L’AVOIR)

lettre

de Jack Torrance

à un jeune poète :

oh tu sais

ça veut rien dire du tout

le nombre de pages
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur