AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.22 /5 (sur 251 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

"Jeffrey Lord" est un pseudonyme utilisé par plusieurs écrivains américains et français.

Tous sont les auteurs de "Richard Blade, Voyageur de l'Infini", une série de romans de science-fiction. La série a été créée en 1969 aux États-Unis, et 37 titres sont sortis jusqu'en 1984.

Roland Green, Lyle Kenyon Engel, Ray Faraday Nelson, et Manning Lee Stokes font partie des auteurs; selon Ray Faraday Nelson en contact permanent avec Nemo Sandman, Philip K. Dick lui-même a été à la genèse du concept, proposant l'idée de l'ordinateur qui une fois branché sur le héros le projette dans la Dimension X.

Blade est sorti en France en 1974, présenté par Gérard de Villiers. Les trente-sept premiers volumes ont été les traductions par France-Marie Watkins des récits américains. Puis la série a été reprise en français par Richard D. Nolane qui signera en tout 43 romans, anonymement puis sous son vrai nom d'Olivier Raynaud. La série a ainsi trouvé son autonomie et une incroyable longévité pour atteindre 206 titres en aout 2012, avec "Le Secret des lions ailés" qui signe la fin de la saga .

Les auteurs français depuis décembre 2007 sont Arnaud Dalrune, Patrick Eris puis Nemo Sandman à partir de 2010. La série a également fait appel à des auteurs reconnus de la maison d'édition : par exemple, Nadine Monfils pour "Blade 174 - La malédiction des ombres" en 2007.

Toutes les illustrations des couvertures de l'édition française furent signées par Loris Kalafat jusqu'à sa disparition en 2007 ; depuis Blade #180 - Le Pays de l'autre côté de la guerre, les illustrations sont signées par Nemo Sandman qui a signé en tant qu'auteur les Blade #195 - L'Empire de Tesla et Blade #196 - L'Ombre de la Horde avant de continuer conjointement avec Patrick Eris à partir du Blade #198 - Opération résilience.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jeffrey Lord   (170)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (147) Voir plus Ajouter une citation
finitysend   09 mai 2013
Blade, tome 144 : Les mondes perdus d'Héloah de Jeffrey Lord
Blade, un homme fait de muscles ,de sang, de sexe, et d'intelligence.
Commenter  J’apprécie          160
ArnoT   20 octobre 2014
Blade, tome 136 : Les diyades d'Erranum de Jeffrey Lord
Mais tout cela, son ami Lord Robert Clear ne pouvait pas le savoir. Car pour l'instant, et tant que ne seraient pas maîtrisées toutes les composantes du projet DX - D pour dimensions, X pour inconnues - Blade ne partageait le secret de ses fantastiques aventures qu'avec une poignée d'individus.



De ces quelques élus unis par un silence forcé, il n'en côtoyait que deux: J, le patron du M16 (son supérieur hiérarchique donc) et le professeur Leighton, véritable père du projet DX.
Commenter  J’apprécie          50
MarcBibliotheca   28 décembre 2009
Blade, tome 185 : 864 âmes... plus une de Jeffrey Lord
"- 864 ils sont venus. 864 ils ont vécu. 864 ils communiquent. Jusqu'à la fin des temps. C'est ce qui est écrit.



La vieille Marcie venait d'entrouvrir la première page du volume aux feuilles craquantes.



- 864. 6 fois 144. Soixante-douze fois douze fois douze, murmura-t-elle. Il furent ce nombre à toucher le sol de l'île, ce nombre à devoir être sauvé. Et Loric Richard et le premier Wistan l'ont établi et l'ont écrit : ils devaient rester 864 à tout jamais, sous peine de voir notre île et notre bonheur sombrer à tout jamais dans la langue de feu du Seigneur notre Dieu.



- Et depuis deux siècles, ajouta Richard à l'intention de Blade, nous avons constamment maintenu ce nombre. Et le Seigneur notre Dieu nous accorde la prospérité et une extase sans pareil.



Depuis deux siècles... oui. Mais aujourd'hui, ils sont 864 âmes... plus une. Et leur Seigneur se réveille."
Commenter  J’apprécie          30
rulhe   09 juin 2017
Blade, tome 162 : Blade contre Blade de Jeffrey Lord
- le tyran est mort! vous voilà libres habitants d,

astalia.c'est a vous de gouverner vieillards de se

peuple pour cela il vous faut des lois!

- golath était notre loi!

- un homme ne peut être une loi, rédigez un code que tout le monde ratifiera

un code juste et humain

que tous respecteront et vous connaitrez le bonheur...je l,espère.

- nous n, oublierons pas la

leçon! adieu défenseur de la loi.
Commenter  J’apprécie          30
StefEleane   19 avril 2013
Blade, tome 205 : Les lions ailés de Janthor de Jeffrey Lord
Moi les hommes, j’les aime virils, intelligents, sarcastiques et surtout voyageurs de l’infini
Commenter  J’apprécie          40
rulhe   28 juillet 2017
Blade, tome 1 : La hache de bronze de Jeffrey Lord
ce n'est pas la destination,

mais le voyage qui compte...et moi, je suis prêt a partir.
Commenter  J’apprécie          40
MarcBibliotheca   01 mai 2009
Blade, tome 186 : Le saboteur d'Harmonie de Jeffrey Lord
Il tira le portable du mort et l'examina. Oui ! Il y avait une fonction photo. Celui de Blade s'en passait : il n'avait pas besoin de mitrailler constamment ses faits et gestes, se fichait pas mal des "réseaux sociaux" internet pour ados angoissés à l'idée de n'avoir rien rajouté à leur page perso ou blog depuis deux heures ; il n'avait aucune envie d'appartenir à mille groupes sans intérêts ou d'envoyer des bouquets de fleurs ou des coups de coude virtuels.
Commenter  J’apprécie          20
ArnoT   10 février 2021
Blade, tome 146 : Les hordes sanguinaires de Canys de Jeffrey Lord
- Où est-ce qu'il est encore parti galoper, cette saleté d'humain ? Ah, j'te jure, j'aurais mieux fait de le noyer à la naissance, celui-là ! avait gueulé l'un des protagonistes de cette discussion, ponctuant chacun de ses mots d'une sorte de curieux grognement rauque.
Commenter  J’apprécie          20
ArnoT   06 février 2021
Blade, tome 176 : Les sept mondes de Vakh de Jeffrey Lord
Plus loin dans la rue, le village s’évasait. Il y avait d’autres rues de chaque côté de la rue principale, d’autres maisons, et surtout les gens qui s’y promenaient ou semblaient y vivre, lui donnaient un air plus… normal. Il y avait aussi une place avec des marchands des quatre saisons, divers artisans, et même quelques bateleurs.



Et, fait étrange – mais qu’est-ce qui pouvait encore leur paraître bizarre après ce qu’ils avaient déjà vécu ? – une petite musique douce, très aiguë flottait dans l’air, jouée par un seul instrument, à vent. Ça ressemblait à du pipeau ou du piccolo. Une odeur l’accompagnait, bien moins agréable, d’ordures, à laquelle ils avaient fini par s’habituer.
Commenter  J’apprécie          10
ArnoT   02 février 2021
Blade, tome 137 : Les monstres d'Edenbis de Jeffrey Lord
Et puis, surtout, il y avait ses occupants eux-mêmes. Richard Blade n’avait pas été très long à se rendre compte que ceux qu’il avait d’abord pris pour des primitifs ne l’étaient qu’en apparence. Cheveux court, visage à peu près rasé : plusieurs détails de ce type semblait indiquer qu’il s’agissait en fait des descendants d’hommes hautement civilisés, qui avaient été obligés de s’adapter à une situation dégradée de la vie dans le cylindre spatial. De plus, en les observant mieux, Blade s’aperçut qu’ils ne formaient pas un type physique homogène, mais représentaient au contraire plusieurs races différentes.



Comme dans n’importe quelle colonie de peuplement artificiel.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La mystérieuse affaire de Styles

Qui est le narrateur de l'oeuvre?

Hercule Poirot
Hastings
John Cavendich

9 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : La mystérieuse affaire de Styles de Agatha ChristieCréer un quiz sur cet auteur