AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 1730 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Independence, Missouri , le 16/03/1948
Biographie :

Margaret Baldwin Weis est un écrivain de fantasy et une journaliste américaine.

Elle s'inscrit à l'Université du Missouri dans la ville de Columbia en 1970, où elle est obtient un diplôme en littérature. Par la suite, elle travaille pendant presque treize ans pour le journal Herald Publishing House à Independence, où elle commença comme relectrice, et finit comme rédactrice en chef du service de la presse commerciale.

Son premier livre, une biographie de Frank et Jesse James, fut publié en 1981.

En 1983, elle déménage à Lake Geneva (Wisconsin), pour occuper le poste de rédactrice chez TSR Inc., créateur du jeu de rôle "Donjons & Dragons". Elle devient membre de l'équipe d'auteurs responsables de l'univers de Lancedragon.

Avec Tracy Hickman, elle écrit les premiers romans de la série "Chroniques de Lancedragon", qui fut vendue à plus de vingt millions d'exemplaires à travers le monde.

Par la suite, elle continue sa collaboration avec Hickman sur d'autres romans dont la quadrilogie de "L'Épée Noire", le cycle "Les Portes de la Mort", la trilogie de "La Rose du Prophète" ainsi que la trilogie de "La Pierre Souveraine".

Elle a par ailleurs écrit une trilogie propre, Dragonvarld. Weis est propriétaire de Sovereign Press, la maison d'édition du jeu de rôle Sovereign Stone, et de Margaret Weis Production, qui publie désormais les nouveaux suppléments D20 Dragonlance sous licence, Wizards of the Coast. Elle est co-auteur du livre de règles "Dragonlance" (Wizards of the Coast, 2003) et co-auteur du livre "Dragonlance Age of Mortals" édité par Sovereign Press en 2003.

Le premier livre de Weis de sa nouvelle série pour Tor Books, "Mistress of Dragons", sortit en mai 2003, et fut acclamé par la critique. Dans cette série ont suivi "Dragon's Son" (2004) et "Master of Dragons" (2005).

Weis continue son travail sur Dragonlance avec une nouvelle série de romans pour Wizards of the Coast intitulée "Dark Disciple" (qui suit le développement du personnage de Mina après la trilogie de la Guerre des Âmes) et avec Tracy Hickman, elle poursuit la série des "Lost Chronicles".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Margaret Weis   (68)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Ten Wing Media Interviews Margaret Weis (2015). The Con Men interview New York Times best selling author, Margaret Weis about her career, her animals and what it's like to think like a kender...


Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
Margaret Weis
Alfaric   28 novembre 2016
Margaret Weis
Pendant mon enfance, mes parents m’emmenaient à la bibliothèque chaque semaine jusqu’à ce que je les quitte pour aller à l’université. Le jour où j’ai reçu ma première carte « d’adulte » de bibliothèque reste marqué comme un événement particulier de ma vie. Ils m’ont offert le plus beau cadeau qui soit après la vie : la lecture.
Commenter  J’apprécie          310
domisylzen   08 décembre 2018
Les Vaisseaux dragons, tome 1 : Les Os du Dragon de Margaret Weis
C'est à ça que ressemble nos vies, déclara le jeune homme. Prisonniers du temps, nous n'existons que dans l'instant présent. Il n'y a rien devant nous, rien derrière nous.
Commenter  J’apprécie          200
Alfaric   05 février 2018
Lancedragon - Chroniques de Lancedragon, tome 1 : Dragons d'un crépuscule d'automne de Margaret Weis
Les gens ont besoin de croire en quelque chose – même si, au fond d'eux, ils savent que c'est faux.
Commenter  J’apprécie          190
Margaret Weis
Pavlik   21 avril 2017
Margaret Weis
Quand mes enfants étaient encore jeunes je parvenais à les convaincre de me laisser écrire tranquille en leur promettant que nous irions à Disney World si l'un de mes livres se vendait correctement. Nous sommes allés à Disney World. David avait seize ans et Lizz treize, mais nous y sommes allés.
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   06 février 2018
Lancedragon - Chroniques de Lancedragon - Intégrale de Margaret Weis
[les auteurs] Tandis que nous rédigions nos romans, nous éprouvions régulièrement la sensation de ne pas tant créer une histoire que de relater les événements survenus en des lieux qui existaient réellement.
Commenter  J’apprécie          160
Lunedor   21 avril 2016
Lancedragon - Chroniques de Lancedragon, tome 1 : Dragons d'un crépuscule d'automne de Margaret Weis
La bestiole est en osier, chuchota le nain à toute vitesse. Tass s'est introduit à l'intérieur. Les membres sont articulés. On peut actionner les ailes et le faire parler par un tuyau relié à la gueule. Ça doit être de cette manière que les prêtres s'en servent pour se faire obéir. Quoi qu'il en soit, c'est Tass qui bat des ailes et menace de dévorer Caramon.
Commenter  J’apprécie          120
frankgth   27 décembre 2013
Les portes de la mort, Tome 6 : Voyage au fond du labyrinthe de Margaret Weis
C’est le problème aujourd’hui. Personne ne veut plus assumer la responsabilité de ses actes. Adam met sur le dos d’Ève l’incident de la pomme. Ève dit que c’est la faute au serpent. Et le serpent dit que c’est à cause de Dieu qui avait mis les arbres à cet endroit. Tu vois ce que je veux dire ? Personne n’assume plus ses responsabilités.
Commenter  J’apprécie          91
Madaven   01 avril 2015
Lancedragon - Chroniques de Lancedragon, tome 2 : Dragons d'une nuit d'hiver de Margaret Weis
Tass ne parlait pas en l'air. Les kenders avaient leur propre conception de la propriété d'autrui;rien ne restait bien longtemps dans la maison d'un kender,à moins d'être vissé au sol. Un voisin pouvait entrer,admirer un objet et partir nonchalamment avec. Chez les kenders,le patrimoine familial se résumait à ce qui avait réussi à rester plus de trois semaines dans la maison
Commenter  J’apprécie          80
meygisan   16 janvier 2019
La légende de l'épée noire, tome 1 : La Naissance de l'épée de Margaret Weis
Maintenant, il comprenait enfin la souffrance et la haine de sa mère et il la partageait.

Durant le jour, il continuait à regarder jouer les autres enfants, mais ce n'était plus avec envie. Comme sa mère, il les regardait avec mépris. Seul jour après jour dans la chaumière silencieuse, Joram se mit à jouer à un jeu de son invention. Il était la lune, suspendue dans le ciel noir, qui regardait au dessous de lui les mortels petits comme des insectes, qui parfois levaient les yeux sur sa froide et brillante majesté, mais ne pouvaient pas la toucher.
Commenter  J’apprécie          60
Madaven   31 mars 2015
Lancedragon - Chroniques de Lancedragon, tome 2 : Dragons d'une nuit d'hiver de Margaret Weis
Si nous rejetons l'amour qui nous est offert,et si nous refusons de donner le nôtre par crainte de le perdre un jour,nos vies resteront vides,et nous aurons perdu plus encore.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..