AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.18/5 (sur 22 notes)

Nationalité : Belgique
Biographie :

Jessica Foschi est une youtubeuse et auteure belge.

Après une adolescence chaotique où se mêlent de multiples addictions, elle étudie le stylisme, mais les affres du passé la poussent à la rue.

À la naissance de son fils, elle enchaîne les petits boulots alimentaires jusqu’à créer sa chaîne YouTube "Lolita nie en Blog" pour parler de sujets de société importants à ses yeux, suivie par 121 000 abonnés.

"Les amours sales" (2021) est son premier livre.

Elle vit à Tournai.

page Facebook : https://www.facebook.com/lolitanieenbl0g/
Twitter : https://twitter.com/lolitanieenbl0g
Instagram : https://www.instagram.com/lolitanieenbl0g/?hl=fr
chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCFc0t43OxWiki4iWD9Z6DSw
+ Voir plus
Source : www.marabout.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Jessica Foschi   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

J'ai déserté YouTube pendant un an. Remise en question, et renouveau.


Citations et extraits (7) Ajouter une citation
3. « L'aiguille transperce ma peau et Zip m'injecte le produit, lentement, en me regardant dans les yeux. Son sourire de dément s'élargit à mesure que l'héroïne se répand dans mes veines.
De toute ma putain de vie, je n'ai jamais ressenti ça.
En la fumant, l'effet est déjà vraiment cool, mais tout à fait supportable. C'est une euphorie, mais une euphorie en ligne droite. Le shoot, c'est une montée de sensations en dénivelés, en loopings, comme un train qui déraille et qui s'encastre dans un monument historique, laissant s'échapper des millions de papillons de toutes les couleurs.
En à peine vingt secondes, j'oublie tout. Mes angoisses, ma mère, Damien, ce putain de mal-être qui me ronge. Je réponds au sourire de Zip en rigolant comme une démente. Je l'embrasse sur la joue. À cet instant, il est pour moi la personne la plus belle sur terre.
Ce que me procure l'héroïne, c'est ce dont j'ai besoin dans ma vie de tous les jours. Je suis heureuse, apaisée, confiante, j'évolue dans un cocon cotonneux, un doux leurre dont je ne veux jamais me réveiller. Mes endorphines dansent tellement dans ma tête que j'ai envie de chialer de bonheur, de parler avec les gens, d'ailleurs, je dois parler, mais seule. » (pp. 152-153)
Commenter  J’apprécie          10
2. « Cette semaine, on a abusé. La Sainte-Touche nous a donné des ailes, et on a consommé tous les jours, sans pause. Alex, dégoûté de voir Marie sombrer dans la came, a réagi comme moi, et a décidé de goûter aussi à l'héro, par opposition, je suppose. Fantasme de l'amour éternel, "tu plonges, je plonge", et toutes ces conneries. Mon cul. Ils ont juste rien à foutre ensemble. Marie m'a demandé de le convaincre de ne pas commencer, et bien sûr, j'ai fait le contraire. Aucune chance pour que je me tape le sale boulot à sa place. Les états d'âme, la bonne conscience, c'est bidon. Hypocrite. Je reste fidèle à moi-même, ça me plaît de voir d'autres gens sombrer avec moi. J'adore être la mauvaise influence, celle à qui on peut attribuer tous ses petits malheurs, histoire de se dédouaner de toute culpabilité. L'humain est tellement faible. » (p. 124)
Commenter  J’apprécie          00
1. « Quand j'ai débarqué dans ce monde, j'ai cru pouvoir être moi-même, évoluer et grandir avec ces gens et les drogues que je prenais. Pour moi, l'apprentissage de la vie se faisait par l'autodestruction. On ne pouvait pas évoluer sans se faire de mal. On ne pouvait pas se connaître sans se détruire. Je vouais un véritable culte à l'autodestruction, sous n'importe quelle forme, car c'est ce qui m'animait jour après jour, ce qui me poussait à me lever le matin, ce qui me rendait heureuse.
Dans la souffrance, je me sentais entière. Sans artifice. À ma place. J'aimais consommer jusqu'à l'excès, jusqu'à y laisser ma peau, parce que je savais que si je survivais, j'en sortirais grandie. Mais ces derniers temps, ça commençait à me lasser. » (p. 19)
Commenter  J’apprécie          00
Je me disais qu’il était mieux que n’importe quelle drogue, que n’importe quelle montée, parce qu’avec lui il n’y aurait pas de redescente.
Commenter  J’apprécie          10
J’essayais de trouver le plus laid car il représentait ma beauté.
Commenter  J’apprécie          10
Jessica Foschi
Je vendais mon Amour Propre pour me perdre dans les Amours sales.
Commenter  J’apprécie          10
Je me sentais planer, ivre d’amour : sous le toit de notre cabane imaginaire, nous étions les rois du monde.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jessica Foschi (30)Voir plus

Quiz Voir plus

Harry Potter pour les nuls (niveau facile)

Combien de tomes contient la série Harry Potter

6
7
8
9

7 questions
16948 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}