AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Laëtitia Kermel est titulaire d'un D.E.S.S. Ecriture et Réalisation Audiovisuelle.
Elle travaille actuellement à GULLI/CANAL J/TIJI.

Elle a grandi entre une mère corse et un père magnétiseur. Une double ascendance qui l’a indéniablement sensibilisée aux manifestations inexpliquées de notre univers et aux grands mystères de notre temps. Tandis que "Le Verrou", son premier roman, ouvrait une porte dérobée sur l’histoire de France, avec "L’Ivresse des Profondeurs", c’est en Méditerranée, berceau de notre civilisation, qu’elle nous invite à naviguer en eaux troubles jusqu’à une révélation finale sidérante.




Source : Linkedin
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
Lilou08   18 février 2017
Débâcle de Laëtitia Kermel
Il fallait reconnaître que les paysages se faisaient de plus en plus somptueux à mesure qu'ils s'enfonçaient dans les terres. La cendre noire qui se soulevait en nuage sur leur passage recouvrait tout à perte de vue, modelant les contours et esquissant des dunes comme dans un désert de charbon.

Un Sahara dessiné à la mine de plomb.

Une lune précoce, dans sa phase croissante, dominait le ciel, d'un bleu limpide. A son exemple, le volcan Hekla semblait suivre la Ford Ranger de Kristján en revenant régulièrement s'encadrer dans le coin supérieur droit du pare-brise, offrant le spectacle majestueux de ses pentes sombres tachetées de blanc par les névés, tel le pelage d'un paisible panda. Pourtant, l'Hekla était tout sauf en paix.
Commenter  J’apprécie          20
Lilou08   18 février 2017
Débâcle de Laëtitia Kermel
« Papa ! Regarde la poupée, comme elle est belle ! » lance la fillette. Pas plus grande que les deux mains de l'enfant posées sur la glace, la jeune femme lui renvoie son regard de porcelaine, quelques mètres plus bas. Autour du lac, les façades colorées du vieux Reykjavik font presque de cette trouvaille dominicale un charmant diorama. Touche onirique subsidiaire : des cygnes immaculés glissent paisiblement sur la rive opposée du lac au milieu d'une nuée de sternes arctiques, enveloppés par une épaisse brume, là où l'eau chaude d'une source géothermique a été détournée pour leur permettre de survivre à l'hiver.

Alors que le père rejoint la petite fille et qu'un cri d'horreur glace à leur tour tous les patineurs sur le lac, c'en est soudain fini de ce tranquille dimanche de décembre.
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08   18 février 2017
Débâcle de Laëtitia Kermel
Aurore, qui se savait d'une sensibilité exacerbée, tâcha de se raisonner et de se refocaliser sur son travail. Elle s'en voulait d'être à ce point émotive. Sa fragilité hors du commun se manifestait presque physiquement dans ses cheveux si blonds qu'ils en paraissaient presque blancs et dans son teint de lait qui laissait voir la moindre pulsation dans ses veines. En fait, il n'était pas rare qu'elle se laisse complètement submerger par les émotions que lui inspiraient la réalisation, par exemple, d'une couronne de lierre promise au front d'une demoiselle d'honneur ou d'une couronne mortuaire destinée au flanc d'un corbillard.
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08   18 février 2017
Débâcle de Laëtitia Kermel
Jouant allégrement avec les contrastes, la frêle jeune femme de vingt-quatre ans parcourait donc la Circle Road 1 en direction de la capitale islandaise, au volant d'un énorme tout-terrain à quatre cent cinquante mille dollars offert à son père par un émir de Dubaï en échange d'un service qu'elle préférait ne pas connaître, écoutant une musique américaine teintée de nostalgie française, et voyant défiler derrière son pare-brise un paysage apocalyptique digne de Mars, alternant jets de vapeur et marmites bouillonnantes !
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08   18 février 2017
Débâcle de Laëtitia Kermel
Avant de quitter la falaise, Aurore eut un regard pour le bassin naturel parfaitement ovale dominant la mer à cet endroit. Cette curiosité géologique créée par le fracassement des vagues contre le rocher était connue sous le nom de Oddnýjarlaug, car selon la légende une femme troll du nom de Oddný venait s'y baigner. Bravant le froid, la jeune femme se défit de ses vêtements et s’immergea dans l'eau glacée. L'avantage de ne prendre que des douches froides était aussi de pouvoir s'autoriser ce genre de baignade !
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08   18 février 2017
Débâcle de Laëtitia Kermel
A vingt-quatre ans, elle avait connu de nombreuses nations aux contextes politiques variés et aux destins incertains. Mais elle se rendit compte en cette minute que seul l'avenir de l'Islande lui importait vraiment. Et s'il était une nationalité et une culture qu'elle souhaitait revendiquer dans le chaos de son éducation et de ses origines, c'était bien la nationalité islandaise.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Enigme [5] (actualité brûlante)

En 1985, les éditions Bernard Barrault publiaient "37,2° le matin" de Philippe Djian. L'auteur y dénonçait avec clairvoyance (et 35 ans d'avance !) les méfaits du réchauffement climatique.

c'est vrai
c'est faux
et vous trouvez ça drôle ?
Depuis, Djian est mon auteur de SF préféré !

1 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , humourCréer un quiz sur cet auteur