AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Vaast-la-Hougue , le 1/05/1913
Mort(e) à : Vézelay , le 22/08/1980
Biographie :

Max-Pol Fouchet (Saint-Vaast-la-Hougue, le 1er mai 1913 – Vézelay, le 22 août 1980) est un écrivain, journaliste et homme de télévision français.

Max-Pol Fouchet passe sa jeunesse à Alger, où son père, armateur normand gazé lors de la Première Guerre mondiale, a immigré avec sa famille. Étudiant en lettres, il y rencontre Albert Camus, avec qui il milite aux Jeunesses socialistes.
En 1939, il fonde et anime la revue poétique Fontaine, revue mensuelle de la poésie et des lettres françaises, qui groupe des écrivains résistants à Alger et qui deviendra rapidement sous l'Occupation, la tribune de la Résistance intellectuelle française. En 1942, il publie « Liberté » de Paul Éluard. Parallèlement, il donne à la RTF des chroniques de littérature et d'art.
À la libération, Max-Pol Fouchet parcourt le globe. De retour en France au début des années 1950, il participe aux premiers pas de la télévision. Il crée ainsi, avec Pierre Desgraupes et Pierre Dumayet les émissions culturelles Lectures pour tous, le Fil de la vie et surtout « Terre des Arts » série qui inaugure de 1964 à 1974 le documentaire sur l'art à l'ORTF. Il participe également à l'émission Italiques comme chroniqueur. Mais ses prises de positions (contre la peine de mort, la torture et la censure), alors que le pouvoir politique encadre encore fortement la télévision, l'en éloigne. Il n'abandonne pas pour autant ses activités littéraires en publiant romans, recueils de poésie et récit de voyages.
Dans les années 1970, il fait partie du « comité de sélection » de la société de vente par correspondance Le Grand Livre du Mois. Lors de la sortie du livre L'archipel du Goulag, il s'oppose à l'auteur, notamment lors d'un numéro de l'émission Apostrophes. Durant sa carrière, il sera aussi journaliste dans différents journaux, professeur d’histoire de l'art, homme de radio et archéologue.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

POÉSIE-PENSÉE – L’exercice spirituel des poètes (Chaîne Nationale, 1964) Une émission spéciale, par Max Pol-Fouchet, enregistrée le 21 janvier 1964 au Théâtre du Vieux Colombier pour la Chaîne Nationale. Lecture : Catherine Sellers et Michel Bouquet. Mise en ligne par Arthur Yasmine, poète vivant, dans l’unique objet de perpétuer la Poésie sur tous les fronts.


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Max-Pol Fouchet
sagesse66   17 septembre 2018
Max-Pol Fouchet
Une aile qui frôle

Une heure qui passe

Une fleur s'éteint

L'autre s'allume

Tant de choses

Soulevées par le vent

D'une heure qui passe

D'une aile qui frôle

Un petit bout d'heure

Un court bruit d'aile

Un peu de poussière

La nôtre ou la leur?

Un brin de musique

Un brin de silence

Une aile qui frôle

Une aile qui passe
Commenter  J’apprécie          352
lecassin   23 novembre 2020
Histoires pour dire autre chose de Max-Pol Fouchet
Etre quelqu'un n'est pas être n'importe qui.
Commenter  J’apprécie          80
Max-Pol Fouchet
coco4649   25 janvier 2015
Max-Pol Fouchet
Le bouquet de tes rêves

La nuit le met en mes mains

Il suffit de mes lèvres

Pour briser tes songes

Tu es fleuve je suis rive

Je te serre et tu fuis

Et voici le calme coude

De ton sommeil en mes bras

Je tiens dans ma nuit

La brassée de la tienne

Tu es le galet poli

Que l’eau ne possède pas

Comme elle je te tiens

Et tu ne m’appartiens pas

Je vais dans la nuit

Chargé de tes songes

Il y aura toujours une aile

La dureté de l’eau qui danse

Et tu t’en vas loin de moi

Qui vais fidèle au long de toi.



Mars 1941

Commenter  J’apprécie          203
lecassin   01 novembre 2020
Histoires pour dire autre chose de Max-Pol Fouchet
Aimer, c'est mentir, parce que nous ne savons pas si nous aimons vraiment ou cédons au désir...
Commenter  J’apprécie          170
coco4649   07 juillet 2016
Demeure le secret de Max-Pol Fouchet
Il suffit d’un baiser

Pour apprendre l’amour

Et d’un cil abaissé

Pour connaître la nuit



Il suffit d’un mort

Pour savoir en secret

Les machines de l’oubli

Les pièges du souvenir



Et de sable mouillé

Pour à jamais découvrir

Les industries de la mer

À effacer les pas

Commenter  J’apprécie          140
lecassin   28 octobre 2020
Histoires pour dire autre chose de Max-Pol Fouchet
Tout éclat trop fort, trop immobile, me blessait. J'aimais d'un brasier les étincelles, de la nuit les étoiles filantes, les unes vite éteintes, les autres, vite passées, et j'y découvrais la formule de la vie, si brillante, si fugitive.
Commenter  J’apprécie          130
lecassin   30 avril 2019
La Relevée des herbes de Max-Pol Fouchet
L’Histoire est une addition sans total. Elle se fait d’actes qui se succèdent. Le temps, au contraire, est une somme immédiate, dans laquelle s’unissent et coexistent le passé, le présent, le futur, indissociables.
Commenter  J’apprécie          110
lecassin   31 octobre 2020
Histoires pour dire autre chose de Max-Pol Fouchet
Peut-on, à son âge, être aussi casanier !

Ces paroles de ma mère, moins grondeuses qu'inquiètes, je les entends encore, comme prononcées dans une pièce voisine. Les mères, on le sait, possèdent le don de nous parler longtemps après leur mort.
Commenter  J’apprécie          100
Max-Pol Fouchet
dido600   26 mai 2017
Max-Pol Fouchet
"Il suffit d'un baiser pour apprendre l'amour."
Commenter  J’apprécie          110
coco4649   25 janvier 2015
Max-Pol Fouchet. Les Limites de l'amour de Max-Pol Fouchet
Au lacs bleu de tes veines

Des oiseaux se méprennent

Aux branches de ton sang

Des oiseaux ont pris rang

C’est un silence d’oiseaux

Au long de tes vaisseaux

C’est un silence de sang

Qui vers la nuit se rend

C’est un silence de vie

Qui vers la mort descend

C’est un silence d’amour

De vie de feuille d’un jour



Sur l’arbre bleu de tes veines

Ce n’est que prison d’ailes

Capture du chasseur à l’appeau

Qu’il tendait avide aux oiseaux

Chasseur de lui-même englué

Par la proie de lui convoitée

Au lacs bleu de tes vaisseaux

Je ne suis plus qu’un oiseau

Aux branches nues de ton corps

Qu’à voix douce la neige endort

Dans un silence qui ne s’achève

De chair de chaleur et de rêve

...

Octobre 1941



Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Poèmes gruyère :))

(Le Corbeau et le Renard) - Maître Corbeau, sur un arbre ......... , Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes ........ ! que vous me semblez ......... ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le ......... des hôtes de ces bois

élevé - beau - bien - roi
perché - joli - beau - phénix
feuillu - noir - joli - meilleur
sec - haut - loin - phénix

6 questions
65 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..