AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.62 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Namur , le 20/10/1929
Mort(e) le : 28/01/2003
Biographie :

Michel Camus est un écrivain français. Il a utilisé deux pseudonymes : « Michel Fougères » et « Michel Enquerre ».

Poète, essayiste, il fut notamment producteur d'émissions de radio à France Culture, rédacteur en chef de la revue Obliques, de 1976 à 1993, co-directeur des éditions Lettres Vives avec Claire Tiévant depuis 1981, directeur de la collection L'Enfer de la Bibliothèque Nationale aux éditions Fayard de 1984 à 1988, y publiant de nombreux textes érotiques extraits de l'enfer de la BNF

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Camus   (17)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Michel Camus
coco4649   17 octobre 2019
Michel Camus
L’éclair n’est-il plus vif que le feu…





L’éclair n’est-il plus vif que le feu

L’éther n’est-il plus subtil que l’air

Le rêve n’est-il plus fluide que l’eau

Que dire du dieu caché du silence



Angoisse-et-jouissance d’ouvrir les yeux

dans la nuit d’une énigme infinie

Commenter  J’apprécie          220
Michel Camus
coco4649   02 avril 2018
Michel Camus
Le silence est l’acte de présence du silence….





Au regard de Narcisse, le silence est mortel.



Au regard du bavard, insoupçonnable.



Au regard du profane, calamiteux.



Seul celui qui se tait,

ressent l’identité infinie

du « QUI ? » et du « QUOI ? ».



Fulguration de la vie nue,

poussière et cendre des mots.



Le silence est l’acte de présence du silence.

Commenter  J’apprécie          130
coco4649   22 juillet 2017
Proverbes du silence et de l'émerveillement de Michel Camus
 

 

Il y a du silence

dans la musique de la langue

comme dans l’arbre et la pierre

et le feu et le vent,

qui l’entend ?



Qui a jamais vu l’informelle substance du silence.

Fertile abîme.

Cordon ombilical du merveilleux

Et si le silence était sans métaphore

notre seul transport dans l’infini



L’art n’est pas le seul langage du silence,

mais l’univers, l’œil, l’extase et la beauté



Comme des fenêtres ouvertes

aveuglées de soleil
Commenter  J’apprécie          70
Michel Camus
coco4649   02 avril 2018
Michel Camus
Le silence





Écoutez-le.

Il vous écoute

comme s’il était votre souffle

Regardez-le.

Il vous regarde

comme s’il était votre regard

Si l’on s’en approche, il s’approche

Si l’on s’en éloigne, il s’éloigne

Si l’on prend racine en lui,

c’est en nous qu’il s’enracine



Signe inouï de merveilleux,

le silence

Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   17 janvier 2016
L'arbre de vie du vide de Michel Camus
S’ouvrir et attendre que s’écrive,

Non pas un poème,

Mais ce qui traverse et dépasse

“L’homme troué”

Qui n’est pas quelqu’un,

Mais une goutte de lumière,

Un grain de silence,

Un noyau fermé sur soi

De transpoésie inconnue :

Quelque chose d’infiniment ouvert

Seulement vers l’intérieur,

Quelque chose d’abyssal à quoi

Grâce à sa lumineuse ignorance

Il se sent verticalement relié.
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean   10 juillet 2020
Transpoetique, la main cachée entre poesie et science de Michel Camus
Si l'écriture poétique est un art d'éveiller la conscience à l'énigme du sens, ou de faire abruptement allusion au secret du sens du sens au-delà du sens, avec le minimum de mots, autrement dit un art de l'intensité et de la densité, elle n'est pas seulement le résultat d'un savoir-faire (toujours impossible et toujours remis en question), mais surtout le fruit d'un ascétique processus de transformation intérieure qui se nourrit à tout instant de l'expérience la plus consciente et la plus immédiate de la vie.
Commenter  J’apprécie          30
Michel Camus
coco4649   17 octobre 2019
Michel Camus
l’absolue poésie…





Aussi l’absolue poésie

est-elle l’accueil du silence.

Sa demeure hors les mots

en la nuit du dedans-sans-dehors

dans l’Indéterminé



Aussi l’absolue poésie

échappe-t-elle

à l’emprisonnement de la langue,

aux épaisseurs de ses murs,

à la fausse profondeur de ses ombres



Aussi l’absolue poésie

est-elle aussi virginale

aussi silencieuse

que la mort toujours présente

à la racine aveugle du regard



Notre propre infini nous échappe

Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   10 juillet 2020
Hymne à Lilith : La femme double de Michel Camus
Etant la naissance et la mort

je suis le monde et l'antimonde

L'avant-naissance et l'après-mort

et puis la vie qui les traverse



j'ai l'âge des premières étoiles

et je suis l'enfance de la femme



Etant loin d'être ce que je suis au fond du puits

étant dejà au fond du puits

ce que je ne suis pas encore

je suis moi et je ne suis pas Moi



Etant l'arbre et l'oiseau

je suis la terre qui porte l'arbre

et l'arbre qui porte l'oiseau



Etant unique - étant multiple

horizontale et verticale

je suis le jour - je suis le nuit

et autre chose entre les deux



jardin perdu - retrouvé - reperdu



Etant humaine et inhumaine

je suis l'eau et l'ange transparent de l'eau

et le feu et l'ange transparent du feu

lumière de son épée flanboyante

son sourire inexorablement muet



Etant fixe et volatile

je suis sensible et insensible

et le secret qui lels unit



Etant la folie qmoureuse des atomes

dans le vide crucial de la nuit

je suis la terre je suis l'éther

je suis l'éclair entre les deux



N'étant pas Dieu - n'étant au fond

tout au fond

n'étant pas autre chose que Dieu



Qui suis-je, ô Lilith, qui suis-je ,

si Dieu lui-même est jamais inachevé



Peut-être ne suis-je ouverte qu'à l'Ouvert

sans nom et sans visage ?

Peut être ne suis-je que " QUI SUIS-JE ? "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   18 juillet 2017
Proverbes du silence et de l'émerveillement de Michel Camus
LES LIVRES QUE L’ON N’OUVRE PAS…





Les livres que l’on n’ouvre pas sont

murés dans leur silence

Il arrive qu’ils nous fassent signe

et nous émerveillent tandis que la

mutité des murs nous repousse



Il arrive aussi que les murs l’éclair

d’un instant deviennent comme des livres

des fenêtres ouvertes dans l’infini



Vide de soi, voire par miracle

merveilleusement vide de soi

l’homme-du-silence se souvient-il

du silence d’avant l’homme

Commenter  J’apprécie          20
Michel Camus
coco4649   02 avril 2018
Michel Camus
silence …





Et si le poème s’écrivait sans sortir du silence

Le silence s’écrirait sans sortir du poème
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui ment?

Qui est le coupable?

Jake
Nate
Simon
Personne

13 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Qui ment ? de Karen M. McManusCréer un quiz sur cet auteur

.. ..