AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.97 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1986
Biographie :

Originaire de Villars-les-Dombes, ex-élève du lycée Lalande, Millie Sydenier vit à Montréal, où elle a publié les trois premiers tomes d'une série de romans historico-fantastiques pour la jeunesse (à partir de 10 ans) sur "Les Sorcières de Salem".

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Cielvariable   26 février 2013
Les Sorcières de Salem, tome 1 : Le souffle des sorcières de Millie Sydenier
Ezra, Abigail et Betty étaient arrivés a la rivière et l'onde claire semblait rafraichissante. Le courant était doux, charriant quelque feuilles tombées des arbres et diverses branches, mais l'eau pouvait se transformer en torrent tumultueux en quelques instant. La rivière était traitresse, mais son lit bordé de saules pleureurs était d'une douceur incomparable et les légères feuilles des arbres, pareil a du coton, qui tournoyaient allégrement sur les flots. Une petite avancée de terre et de rochers permettait de s'asseoir un peu au-dessus de l'eau. C'était l'endroit préféré d'Abigail et de Betty. La, elles pouvaient s'allonger tranquillement, le regard perdue dans les cieux, et laisser leurs mains onduler dans l'eau fraiche.
Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable   10 mars 2018
Les Sorcières de Salem, tome 1 : Le souffle des sorcières de Millie Sydenier
Descendant de son lit, elle ouvrit grand les battants et huma intensément l’air automnal.



— Cathy, as-tu vu ce temps magnifique? Quelle belle journée!



Abigail passa la porte attenante à la chambre de



Betty et sauta sur le lit de sa cousine.



— Allez†! Lève-toi†! Tu ne veux pas aller courir dehors†? C’est notre journée de repos. Oncle Samuel nous laisse tranquilles aujourd’hui†! Nous avons toute la journée pour nous amuser!



— J’aimerais mieux commencer mes journées de repos par dormir un peu. Pourquoi avons-nous besoin de nous lever si tôt? C’est tellement inhumain.



— Mais pour profiter de la journée, évidemment†!



Allez, viens avec moi! Allons prendre notre petit-déjeuner, ensuite nous irons jouer dehors!»



Et Abigail sortit précipitamment de la chambre de sa cousine, ses longs cheveux bruns et bouclés voletant sur ses gracieuses épaules à la peau blanche. Dévalant le grand escalier qui menait au rez-de-chaussée sans jeter un coup d’oeil aux portraits d’ancêtres qu’elle avait vus cent fois, elle entendit Betty se lever. Elle courut jusqu’à la cuisine d’où s’échappaient d’alléchantes odeurs et souhaita le bonjour à tous les domestiques qui s’y affairaient.



— Bonjour, miss Abigail. Avez-vous bien dormi?



demanda la cuisinière, une grosse dame joufflue à l’air frais et rose.



— Oh oui, très bien, miss Salinger, comme un bébé.



Comme toujours d’ailleurs, ajouta la jeune fille, malicieuse. Qu’est-ce que cela sent bon! Que nous préparez-vous?



— Ttt! C’est une surprise, miss, pour le souper. Et vous ne le saurez pas avant, ni ne goûterez à quoi que ce soit, dit-elle en donnant un coup de cuillère sur la main d’Abigail qui s’était approchée d’une grosse marmite et se préparait à y plonger un doigt. Filez prendre votre petit-déjeuner et courez vous amuser!»



Riant, Abigail obéit avec plaisir à miss Salinger. Quoi que la cuisinière prépare, ce sera un régal!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   17 mai 2018
Les Sorcières de Salem, tome 1 : Le souffle des sorcières de Millie Sydenier
Le soleil pointait déjà à travers les carreaux des fenêtres des chambres. Passant par les lourds rideaux de velours rouge, il donnait aux pièces une ambiance chaude et accueillante. Dans chacun des grands lits en bois sombre émergeait des volumineuses couvertures une tête brune ou noire. Les deux jeunes filles étaient profondément endormies, encore bienheureuses dans la chaleur de leurs draps de soie, le visage enfoui dans les oreillers de plumes d’oie. Sept heures venaient de sonner, et bientôt la femme de chambre viendrait les réveiller. La journée promettait d’être belle et on entendait déjà les oiseaux pépier gaiement dans la fraîcheur matinale. L’automne s’était installé il y a quelques jours et le temps était doux, un peu frais parfois, mais tellement agréable.

Sans frapper à la porte, Cathy entra dans la première chambre. Se penchant sur le lit, elle murmura :

— Miss Betty, il est l’heure. Le petit-déjeuner est servi et il fait si beau dehors. Levez-vous vite !
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Esprit es-tu là ?

Si tu es là, frappe ...

1 fois
2 fois
3 fois
4 fois

12 questions
36 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature jeunesse , films , littérature , philosophie , spiritisme , chimieCréer un quiz sur cet auteur