AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.25 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) le : 12/09/1970
Biographie :

Né en 1970, Nathan Larson est guitariste, producteur et compositeur de musiques de film – il a participé à une quarantaine de bandes originales, notamment celles de Boys don’t cry, Dirty Pretty Things, God’s Pocket… Le Système D est son premier roman.

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
laulautte   30 juin 2014
Le système D de Nathan Larson
Le virus H1N1 ? N’ayons pas peur des mots, celui-là a été un méga flop. Une grosse bombe qui finit en pétard mouillé, une bonne blague qui tombe à plat, rien que des paroles et zéro acte.
Commenter  J’apprécie          50
nathalie_MarketMarcel   12 septembre 2016
Le système D de Nathan Larson
Prends la 495 et poursuis ma route jusqu’à l’embranchement pour la 678, sur laquelle je m’engage, le tout en parfait accord avec le Système, qui prévoit une alternance impair/pair s’agissant des numéros de route. Prends la sortie 13 SW. Par respect pour le Système, je tourne uniquement à gauche : ça me fait faire quelques détours, c’est vrai, mais je finis par arriver à Mowbray Drive.
Commenter  J’apprécie          30
valunivers   16 juillet 2014
Le système D de Nathan Larson
Passe devant une équipe de nuit en train de faire un truc chelou, une bouche d'égout est ouverte, le ruban jaune est de sortie, les projecteurs aussi, une grosse tente rouge a été montée et les types se déplacent comme s'ils étaient en apesanteur, dans leur combi spatiale - celle qui fout le jetons, i.e : pas la blanche mais l'orange avec le picto "risque biologique" dans le dos.
Commenter  J’apprécie          30
laulautte   30 juin 2014
Le système D de Nathan Larson
Ca me débecte sérieusement, les gens qui débinent les autres alors qu’ils ne savent rien d’eux. Qui font un tas de suppositions.
Commenter  J’apprécie          40
nathalie_MarketMarcel   21 janvier 2017
Le système nerveux de Nathan Larson
Mais peux pas m’empêcher de penser : du sang sur de la laine, du sang sur de la laine, qu’est-ce que je vais me faire chier à nettoyer ; je me penche par-dessus le gosse en train de postillonner, ce couillon essaie de parler alors qu’il n’a plus qu’une moitié de visage, des bulles rouges à la place de la bouche, ouvre sa portière et je donne un bon coup à ce corps qui va bientôt retourner à la poussière, on fonce quand même à toute vitesse alors il tombe sans protester et disparaît aussitôt, sur ce l’hélico se remet à canarder, perfore le pare-brise avant sans réussir à la faire voler en éclats, vision surréaliste d’une passoire en polycarbonate…
Commenter  J’apprécie          20
valunivers   16 juillet 2014
Le système D de Nathan Larson
Enfile une autre paire de gants. J'adore cette sensation poudrée qu'on a, la première fois qu'on les met, ça vous chuchote "propre" si vous tendez bien l'oreille. Et moi, je suis du genre à le faire.
Commenter  J’apprécie          30
laulautte   30 juin 2014
Le système D de Nathan Larson
Quand j’étais gosse, j’étiquetais tout dans ma chambre, même mon petit aquarium : Poisson rouge. Au cas où j’oublie.

Bribes d’une vie que je suppose être la mienne, avec des gros trous dedans.

Commenter  J’apprécie          30
laulautte   30 juin 2014
Le système D de Nathan Larson
J’ai une carte de la ville tatouée à l’intérieur de mes paupières. En deux dimensions, en couleurs, un peu comme la carte diffusée par la régie de New York, avec ses lignes qui courent comme des veines vertes, bleues, rouges, jaunes, oranges.

Cette carte est à ma disposition en permanence.

Si vous pouviez la voir, le Système dont je vous ai parlé deviendrait limpide. Tout est là, sous mes paupières, vivant. Ses règles et ses fonctions sont strictes, précises, pures comme le Purell®.

Commenter  J’apprécie          20
asphalte   20 mai 2016
Le système nerveux de Nathan Larson
À cent cinquante mètres au-dessus des eaux toxiques de l’East River, j’avise une silhouette en train de faire de la varappe sur un des trois câbles encore fixés aux ruines du pont de Brooklyn.

Il avance un coup, s’arrête. Il est peut-être à cinq ou six mètres du sommet.

Avec ces jumelles d’époque – doivent bien dater de la moitié du XXe siècle –, impossible de déterminer si le mec a ne serait-ce qu’un baudrier pour grimper. Je vois qu’il a une salopette orange, la tête nue, mais c’est tout.

Vois pas non plus d’équipe avec lui, on dirait bien qu’il se tape l’escalade en solo. À empoigner le câble comme ça, à la force des bras et des cuisses, il doit avoir la peau complètement à vif, le pauvre.

En plus y’a du vent, aujourd’hui. Les fenêtres du bureau où je me trouve, au dix-huitième étage du 100 Centre Street, vibrent et frémissent.

Je me dis OK, le mec en peut plus. Il va sauter. Encore un type parti pour faire le grand plongeon.

Commenter  J’apprécie          10
laulautte   30 juin 2014
Le système D de Nathan Larson
Mais comme je l’ai dit, j’ai aussi mon Système, élaboré, dans ses moindres détails, le classement des livres n’étant qu’une pièce d’un puzzle beaucoup plus grand ; et donc, j’ai l’ordre. Sinon : le chaos.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Guy Bedos dans des films adaptés de romans

Futures Vedettes, le film français réalisé par Marc Allégret et sorti en 1955. Guy Bedos y joue le rôle de Rudi, le violoniste, est une adaptation de Entrée en scène, un roman de ...?...

Pearl Buck
Vicky Baum

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Guy BedosCréer un quiz sur cet auteur