AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.95 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Strasbourg , le 21/04/1963
Biographie :

Philippe Beck est un poète et écrivain français né le 21 avril 1963 à Strasbourg.

Après une maîtrise de lettres et une agrégation de philosophie, Philippe Beck soutient une thèse de doctorat de philosophie (Histoire et imagination) sous la direction de Jacques Derrida. Maître de conférences en Philosophie à l'université de Nantes depuis 1995, il y dispense spécialement des cours dans le domaine de l'esthétique, s'attachant notamment à préciser la différence entre littérature et philosophie.
En 1990, il est un membre fondateur de la revue de phénoménologie Alter (ENS de Saint-Cloud). Fondateur et rédacteur en chef de la revue de poésie Quaderno (éd. MeMo, Nantes, de 1998 à 2000), il est l'auteur de nombreux articles de poétologie et de critique. Il est par ailleurs membre du comité de rédaction des revues Cités et Droits de cités (PUF) ainsi que de la revue Agenda de la pensée contemporaine (Flammarion).
Régulièrement invité en France et dans le monde pour des lectures de son oeuvre et des conférences, il a été, en 2008, écrivain en résidence au Château de Blandy-les-Tours et, en 2009, lauréat de la "Mission Stendhal" en Chine. En tant que poète, il figure au sommaire de nombre de revues et anthologies. Certains de ses livres et poèmes ont été traduits en anglais, néerlandais, coréen, galicien, allemand.
Son travail de poète ("tenir la langue et tenir à la tenue de la langue" a dit Jean-Luc Nancy) a été l'occasion de rencontres et de collaborations avec des musiciens et compositeurs contemporains. Il est le co-auteur du livret de l'opéra Pastorale de Gérard Pesson qui a également mis en musique des poèmes tirés de Chants populaires pour l'ensemble vocal Accentus. En 2009, sera créée une Oeuvre acousmatique de Philippe Mion d'après Lyre Dure.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Philippe Beck, Lyre dure.

Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
coco4649   09 juillet 2017
Aux recensions de Philippe Beck
TOUT A LIEU…





Tout a lieu :

déceptions,

alliance faible, renforts,

entente vague, vagueries,

peu à peu lointainement —

états changeants

conditions des avancées

profondes.

Ça ne fait pas de l’homme

un petit marchand d’allumettes

ébloui à l’idée

de partir sourire dans la lumière

froide et verticale

de l’hiver total.

(Hiver total

égale une saison

illustrant en principe exemplairement

la rudesse

du monde.

La vie n’est pas merveilleuse

du fait de sa rudesse,

mais quand elle est merveilleuse

elle est tout à fait rude,

annonce de rien de plus beau

que la résistance.

À du solide.

Pour du bien ferme.)

Commenter  J’apprécie          100
THoniger   19 janvier 2014
Un Journal de Philippe Beck
Tout voyage est une agression. Il vous contraint à faire confiance à des inconnus et à perdre de vue le confort familier du foyer et des amis, on est en perpétuel déséquilibre. On ne possède rien en dehors de l'essentiel - l'air, le sommeil, les rêves, la mer, le ciel - toutes choses qui tendent à l'éternité ou du moins à ce que nous en imaginons. Cesare Pavese
Commenter  J’apprécie          40
coco4649   06 avril 2020
Chambre à roman fusible : Poèmes de Philippe Beck
XXXVI.

Une perspective de saillie.





Extrait 2



Mon assurance à l'imparité lattée.

Bienvenu au sonné (et au vase huilé

qu'est le "ni quatre, ni un million de planches").



Aimerais-je la pierre si elle m'aimait ?

Aimerais-je tous les amateurs de la massive

sur laquelle est assise l'inventeur

de la vache électrique ?



p.50
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   08 juillet 2017
Un Journal de Philippe Beck
28 janvier 2006,





   La main du sommeil, voilà l’objet. La table de sommeil,

pré-Journal, est l’établi de poésie à côté. Elle est florissable

ou fleurie (sureau, ciste, fuchsia) comme du George Eliot,

critique de la neige enveloppante. Et de la neige sur l’eau.

Le sommeil ressemble au « devoir de Noël », i.e. faire mi-

roiter les dons de chaleur et de couleur par un contraste

de neige et de gel. Eau ancienne fait miroitement d’ondu-

lations de membres d’enfants, ourlement des toits en pente,

découpage de lauriers et de pins, avant un frisson sonore.

Les accidents du terrain Monde sont habillés d’un blanc sous

ciel nuage immobile et pâle, étang levé près du Pays d’Atten-

tion. Un pan de neige tombe du toit parfois comme une cou-

verture se froisse la nuit, frisson de notations loin de la rivière

sombre qui est couverture de plaintes et suggestion de repos

dans le bruissement vif. Nuit a un air de cristal ou étoiles des-

cendues, mais elle est réversibilité, gant exploité, pré-ensoleil-

lement de visages communs sous le toit. Dehors, le ministère

du gel enferme les sonneries du réel, malgré les rougeurs du

houx en vitrine, et des visages sombres continuent dans le

« fantasque tableau ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   08 juillet 2017
Lyre Dure (1CD audio) de Philippe Beck
LYRE D’& XIV





Extrait 1/2



Une lyre loin, que dit-elle ?

Elle fait un bruit de corde de mer,

le chant-courrier des vagues dessous,

harpe d’ondes vers le nom-cercle,

comme une grille libre d’images.

Elle lance la tresse de mots

d’eau et d’air vers

famille portée.

Dicter = composer ;

décrire = copier ;

papier = balbutier,

et enformer, débriser,

après Villon.

Comme pluie-soleil

et hommage.

Bien….
Commenter  J’apprécie          20
Puszi   25 octobre 2017
Auto-empathie de Philippe Beck
"Je me sens seule", gémit Sophie. "Ah, comme je me sens seule..."

On peut rester des semaines comme ça...

Mais si Sophie s'écoute comme nous le proposons ici, elle transformera cette pensée tristounette en un "J'ai besoin de trouver de la compagnie" créatif et transformateur. A partir de ce constat en effet, elle peut s'interroger sur quel genre de compagnie lui ferait vraiment du bien... p.38
Commenter  J’apprécie          20
coco4649   08 juillet 2017
Boustrophes de Philippe Beck
Variation XIII





Il s’appelle un poète ?

Question.

Silhouette nourrit

les vers à soie de Passé.

Et Passé éprouve un besoin hérité

de retourner

la terre versée en l’absence

de Paysan Dominant.

Car absence est ici

présence concentrée et déléguée.

Terre est posée en tournant

sur la Sphère.

Charrue d’époque, racadémique, commande

le discours du Bœuf Peuplé.

Commenter  J’apprécie          20
coco4649   09 juillet 2017
Chants populaires de Philippe Beck
25. SUIE





Extrait 2/2



... Loin du blé d'en haut, supposé

par l'ensemble des peuplés.

Sous la cendre du ciel.

Cendre est l'idée.

Inconsolé reste à la vallée.

Elle va dans la forêt.

Et dort dans un arbre.

Soleil monte.

C'est l'or de la lumière

qui montre nature.

Fille est comme bête bizarre.

Elle est trouvée.

On l'appelle Belle

ou Peau de Lumière.

Elle s'habille de l'ensemble des bêtes.

Mais ramasse les cendres du feu.

Elle fait le gros dans la peine.

L'éclat rentre au contour.

Elle s'habille de suie.

Il y a une huile d'oubli ?

Huile intérieure ?

Coin est Maison Serrée

ou M. Négative.

Le Dur de quelqu'un.

L'angle d'elle.

Fille à l'éclat d'un soleil rentré.

S. noir.

Bal rhabille la vie

sous un soleil de nuit.

Ensemble de peaux

est unique.

L'Un qui apparaît.

Elle crée une montée à admirer.

Un Mont Blanc dans quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          10
Puszi   25 octobre 2017
Auto-empathie de Philippe Beck
Ecouter attentivement nos émotions et sentiments constitue doublement un atout.

D'une part cela nous permet d'en prendre soin aussitôt qu'ils émergent, et de "drainer" un éventuel surplus qui menacerait de nous faire "perdre la raison".

D'autre part, à condition de les nommer précisément, cela nous aide à identifier nos besoins et nos valeurs touchés dans la situation ; pour nous d'abord, et pour les communiquer aux personnes concernées ensuite, si tel est notre projet.

La prise en compte des perceptions du corps peut nous permettre de dépasser une "panne de vocabulaire émotionnel".

Si nos besoins et nos valeurs constituent notre squelette, nos sentiments sont la chair et le muscle qui habillent celui-ci. p.55
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   08 juillet 2017
Un Journal de Philippe Beck
PRÉ-JOURNAL II





Comment les évolutions de quelqu’un

dans l’espace

le conduisent au bord d’épaule poétique,

ou de dos partiel,

avec fleur spéciale

(fleur poétise, « rock sophistiqué »),

comme une dédalco invisible sur la cloche,

ou imprévue sur elle,

voilà un des thèmes de poésie rentrée,

ou de poésie entrée dans la prose

pour la responsabiliser.

Épaulue, épauletière est bascule impersonnelle

ici.

Radicale absence d’amour est suivie

d’une sortie hors de la cloche

et de ses magies potentielles.

Or, cloche est restée là, toute proche,

comme amie bizarre,

l’ombre de verre d’Impersonnage,

ou sa zone de progression à lui,

un sourire indéfini aux lèvres.

Bijoux pris dans la lyre.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Poèmes gruyère :))

(Le Corbeau et le Renard) - Maître Corbeau, sur un arbre ......... , Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes ........ ! que vous me semblez ......... ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le ......... des hôtes de ces bois

élevé - beau - bien - roi
perché - joli - beau - phénix
feuillu - noir - joli - meilleur
sec - haut - loin - phénix

6 questions
61 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..