AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.53/5 (sur 163 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Sandrine Meilland-Rey est titulaire d'un Master of Business Administration de l'Université de Genève (2010) et diplômée de EHESP - École des hautes études en santé publique (1999).

Elle vit avec sa famille en Haute-Savoie.

Passionnée de lecture, de musique et de cinéma, elle franchit le pas de l’écriture en s’essayant au style de la nouvelle avec "Le biberon d’Élisa", qui a été publié dans le recueil des 13 meilleures nouvelles de la Master Class d’Éric Emmanuel Schmitt en novembre 2020.

Ses deux premiers romans (Le Choix du Bonheur, 2021; Le Chant de la Grenouille, 2022) ont tout deux été finalistes du Prix des Etoiles.
L'Audacieuse est le premier tome de sa série historique "Le Fil de la vie".

Source : www.librinova.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Sandrine Meilland-Rey   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Les deux êtres qui l'avaient mise au monde n'existaient plus. Cette réalité lui semblait inconcevable, pourtant chaque seconde qui s'écoulait confirmait cet état de fait. Elle portait en elle un chagrin immense, qui pesait sur son cœur, remontait dans sa gorge, emplissait sa tête. il faudrait apprendre à vivre comme ça.
Commenter  J’apprécie          230
Surtout pour celui qui ne vit que dans le rapport de force pour combler un manque d’assurance en lui, une faille narcissique en quelque sorte. Ce type de harceleur là est dénué de tout affect. Il a besoin de détruire sa victime pour se sentir exister. C’est le plus dangereux, car il agit masqué. En société, il apparaît comme affable, souriant, séduisant. En privé, il dénigre, il insulte, il démolit. » (de « Le Chant de la grenouille: un roman bouleversant pour aider les victimes d'emprise psychologique conjugale.
Commenter  J’apprécie          70
Malgré la peine et le chagrin, ils devaient continuer à aller de l’avant et vivre pour ceux qu’ils aimaient.
Commenter  J’apprécie          60
Elle avait eu un sommeil agité, elle aussi. Certainement parce que sa surprise avait été gâchée et qu’elle était déçue qu’ils n’aient pas fait ce repas en amoureux. Elle devra comprendre qu’elle n’est pas le centre de tout, et le bébé non plus d’ailleurs. Ce qui lui arrive est bien plus grave. Hier, Nicolas n’a eu aucune envie de lui raconter pourquoi il était rentré si tard. Quand il a passé le pas de la porte, il l’a vue rayonnante avec sa robe rouge, et cette vision l’a agacé au plus haut point. Le bonheur qu’elle affichait et sa mine réjouie l’horripilaient, après ce qu’il venait de vivre. Il avait besoin de calme, de solitude et surtout de ne pas recommencer avec elle une conversation inutile. Mais il sait qu’il ne peut pas cacher sa convocation à la gendarmerie à sa femme.
Commenter  J’apprécie          40
Le bonheur est un papillon qui, lorsqu’il est poursuivi, est toujours au-dessus de votre portée, mais qui, si vous vous asseyez tranquillement, peut se poser sur vous.
Nathaniel Hawthorne
Commenter  J’apprécie          40
imaginez une grenouille adulte, de taille moyenne, en pleine forme. Qui fait de jolis bonds, qui chante aussi tous les soirs. Un jour, vous l’attrapez et vous la jetez dans une marmite d’eau bouillante. À votre avis, qu’est-ce qu’il se passe ? — Elle saute en dehors sûrement. — Exactement : elle donne un coup de patte et elle sort illico presto. Maintenant, notre grenouille, on va la remettre dans la casserole, mais avec de l’eau à peine froide. Là, elle ne bouge pas, elle se sent même bien. Puis on va allumer un feu très doux, de sorte que la température monte lentement. Que va-t-il se passer ? — Elle se laisse cuire ? Antoine a cessé de prendre des notes, il attend que Betty lui réponde. — Elle va s’adapter à l’augmentation progressive de la température. Lorsque l’eau est chaude, elle ne chante plus. Lorsqu’elle est vraiment très chaude, elle a perdu tous ses réflexes de survie. Si on continue de chauffer la casserole, elle va mourir sans avoir tenté quoi que ce soit. — Alors que si on la plonge directement dans de l’eau bouillante, elle saute immédiatement en dehors, conclut Lucie. — C’est ça. L’être humain est comme une grenouille. Il réagit, quand il rencontre une situation dangereuse : il fuit, il se soumet ou il combat. Par contre, s’il baigne dans un environnement qui au départ est très positif, et que peu à peu, par petites touches, l’ambiance devient toxique, il va s’adapter, sans même en avoir conscience. D’après notre psychologue, la métaphore de la grenouille explique le phénomène d’emprise qu’on retrouve dans les cas de harcèlement, que ce soit au travail ou dans la vie familiale.
Commenter  J’apprécie          10
[...] Mais quand même, quand vous n'avez que des reproches, des récriminations sur vous et sur votre personnalité, qu'on vous pousse à prendre des décisions qui ne sont pas dans votre intérêt, que vous préférez mentir sur des choses anodines [...] je pense qu'on peut se dire que vous vivez une relation toxique.
Commenter  J’apprécie          20
Mais quand même, quand vous n’avez que des reproches, des récriminations sur vous et sur votre personnalité, qu’on vous pousse à prendre des décisions qui ne sont pas dans votre intérêt, que vous préférez mentir sur des choses anodines, car sinon cela conduira à un conflit, que vous perdez vos amies parce que votre conjoint les critique sans cesse, que vous arrêtez de travailler à sa demande et que donc vous n’accédez plus à la carte bleue… je pense qu’on peut se dire que vous vivez une relation toxique.
Commenter  J’apprécie          10
"La nouvelle a été relayée largement dans les médias, c'est le 93ème féminicide de l'année, d'après les associations chargées du funeste décompte. Combien de violences physiques et psychologiques cette femme a-t-elle subies de la part d'un conjoint jaloux, sans que la société, la famille, les amis n'aient rien pu faire pour lui éviter de finir sa vie assassinée ?"
Commenter  J’apprécie          10
Sa mère lui avait fait prendre conscience de ses failles, de ses fragilités, de l’importance de faire confiance, de chérir, de donner à ceux qui nous entourent, d’accepter de tomber, de se tromper pour trouver sa voie. C’était un cadeau exceptionnel qu’elle lui avait fait avant de partir.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Sandrine Meilland-Rey (167)Voir plus

Quiz Voir plus

La vengeance de la momie / Yanis

Comment s'appelle le héros du livre ?

anabis
kay
khay
khai

10 questions
85 lecteurs ont répondu
Thème : La Vengeance de la momie de Evelyne Brisou-PellenCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..