AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.47 /5 (sur 106 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nevers (Nièvre) , le 21/08/1976
Biographie :

Marjorie Levasseur est une auteure auto-édité qui vit en Bourgogne.
De formation juridique, elle est devenue aide-soignante après une reconversion professionnelle sur le tard.
Ce sont les différentes anecdotes entendues dans son métier qui lui ont inspiré son premier roman, Une parenthèse dans ta vie..., bientôt suivi d'Il n'y a pas d'ombre sans lumière qui en est la suite.

Bibliovore impénitente, c'est à force de lecture que l'envie d'écriture s'est imposée d'elle-même dans sa vie.


Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (90) Voir plus Ajouter une citation
MarjouLev   11 septembre 2017
Tout va bien, je t'aime de Marjorie Levasseur
Cette forme longiligne dissimulée sous les draps d’où ne réchappaient que quelques mèches blondes en désordre était son Graal, son trésor. La femme qu’il avait tant désirée et dont il avait, ni plus ni moins, fait la conquête était allongée là, près de lui, endormie, paisible. Il n’y avait guère que quand Nanou dormait qu’elle semblait sereine. Éveillée, elle était sans cesse sur la défensive, parfois prête à mordre, c’était comme un instinct de survie. Nathaniel avait eu toutes les peines du monde à l’apprivoiser. Apprivoiser… c’était le mot approprié, car Stéphanie Humbert avait tout d’un animal sauvage.
Commenter  J’apprécie          31
AngeliqueLeslecturesdangelique   10 septembre 2018
Quoi qu'il nous en coûte de Marjorie Levasseur
- Vous savez visiblement des choses que j'ignore sur mon père… Si vous et votre sœur étiez ses patientes, comment se fait-il que je ne trouve aucune trace de votre dossier ?

- Parce qu'il n'en a pas créé.

- Mon père a toujours été très à cheval sur les procédures. Pourquoi aurait-il fait une chose pareille ?

- Peut-être parce qu'il avait du cœur…

Grégoire était de plus en plus intrigué par les propos de cette adolescente. Qu'est-ce que sa sœur et elle avaient bien pu confier à son père ?
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   10 mars 2018
Te revoir à Penn Avel de Marjorie Levasseur
Mon ami me fit les gros yeux. J’aimais énormément Cyril, c’était un ami fiable et sincère, mais dans sa vie sentimentale, il était d’une immaturité déconcertante et sa vision de la fidélité laissait clairement à désirer. Ce n’était pas la première fois qu’il donnait un coup de canif dans le contrat, et par solidarité féminine, même si je connaissais très peu les femmes qu’il fréquentait, il faut bien l’avouer, j’avais toujours refusé de l’héberger chez moi quand il agissait ainsi. Il devait donc retourner chez papa et maman, misérable, jusqu’à ce que l’orage passe ou qu’il se trouve une nouvelle conquête prête à l’accueillir chez elle.
Commenter  J’apprécie          20
AngeliqueLeslecturesdangelique   11 décembre 2019
Ne lui dis pas qu'il me manque de Marjorie Levasseur
J'avais ma mère, cela me suffisait. Jusqu'à récemment. À mesure que je voyais la date de mon accouchement arriver à grand pas, je ressentais le besoin irrépressible d'en savoir plus sur mes origines, de connaitre ce père qui avait, tout ma vie, brillé par son absence.

Et aujourd'hui, j'en suis là, à attendre comme le messie, le gentleman covoitureur qui va me mener jusqu'à cet étranger, à l'autre bout de la France. Je n'ai jamais mis un pied hors de mon Alsace natale et je n'en avais jamais éprouvé la nécessité jusque là. Strasbourg est une ville magnifique dont je ne me lasse pas d'arpenter les rues.
Commenter  J’apprécie          20
Marjorie Levasseur
rkhettaoui   09 mars 2019
Marjorie Levasseur
Un cœur se souvient toujours de celui pour lequel il bat. Toujours…

 
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   10 mars 2018
Ces oiseaux qu'on met en cage de Marjorie Levasseur
C’était surprenant de voir à quel point un homme qui semblait physiquement si fort pouvait dégager autant de douceur et de sensibilité. Il ne manquait certes pas d’assurance dans le cadre de son travail, mais d’un point de vue personnel, il paraissait plus fermé, comme s’il se faisait un devoir d’enfiler une armure pour se protéger de l’extérieur.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   11 septembre 2018
Quoi qu'il nous en coûte de Marjorie Levasseur
J’ai toujours été fascinée par ces petites gourmandises. Comment peut-on prendre autant de plaisir à passer des heures à préparer des gâteaux qui seront dévorés en quelques minutes, ça me dépasse !
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   10 mars 2018
Ces oiseaux qu'on met en cage de Marjorie Levasseur
Elle l’avait tellement aimé, même davantage, adoré. Aujourd’hui, cet amour avait été remplacé par la crainte qu’il lui inspirait, cette nécessité impérieuse de sans cesse faire attention aux paroles qu’elle prononçait en sa présence, de ne jamais le regarder trop longtemps dans les yeux, de toujours acquiescer à ce qu’il disait, d’accepter d’être soumise quand il lui faisait l’amour. Elle avait l’impression de ne plus s’appartenir, d’être une poupée, SA poupée, qui ne devait répondre à ses sollicitations que par « oui ».
Commenter  J’apprécie          10
MarjouLev   04 mars 2017
Il n'y a pas d'ombre sans lumière de Marjorie Levasseur
J'ai appris beaucoup de choses ces dernières semaines, notamment que la rancœur ne servait qu'à rendre les gens malheureux. J'ai gâché plusieurs années de ma vie à me battre contre des fantômes et à en vouloir à la terre entière. Je me croyais seul au monde et j'ai fini par trouver l'amour, des amis... et une famille. Toutes les choses négatives qui nous arrivent ont une raison d'être. Elles n'arrivent jamais par hasard. J'ai connu le pire dans ma vie, maintenant je veux croire au bonheur. T'en vouloir ne m'apportera rien [...]
Commenter  J’apprécie          11
rkhettaoui   10 mars 2018
Te revoir à Penn Avel de Marjorie Levasseur
Le problème était que, passée l’attirance physique, la gent masculine n’avait, en règle générale, pas grand-chose à m’apporter. J’en avais conclu que soit la perle rare n’existait pas, soit je n’avais pas encore tiré le bon numéro. En grande optimiste devant l’éternel, je préférais croire en la seconde option. Je n’avais que trente ans et je ne ressentais pas encore l’urgence de devenir mère, si tant est que je veuille un jour avoir des enfants, ce qui n’était pas gagné avec toutes les casseroles que je traînais derrière moi.

Commenter  J’apprécie          10
Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
63 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur